Tourisme en Auvergne - Vacances et Loisirs

 

  Haute-Loire :

Monastier sur Gazeille

 Infos

 

Dictons auvergnats !

Avril fait la fleur,

Mai en a l'honneur.

Les Pétaros des Volcans sont sur Facebook

Pour découvrir plus d'infos proposées par les Pétaros via Facebook,

Mise à jour de la page : 30-11-2014

Restauration - Moteur Peugeot type 55

2 - Le démontage

La culasse

 

Par précaution, un peu de dégrippant a été préalablement déposé sur les filetages.

Pas de résistance pour retier la culasse.

* Absence de joint de culasse.

 

Le desus du piston qui est au premier tiers de la course coté bas, ne paraît pas en mauvais état.

Le haut du cylindre est par contre, piqué.

La bougie encore présente, a évité le pire.

La pipe d'admission

 

L'ensemble carburateur Gurtner H221 et tube d'admission vient sans problème.

 

Bonne nouvelle, la jupe du piston est propre de ce coté.

Médication

 

Puisque les bronches sont saines, Hippocrate conseille dans un premier temps, un lavement par gravité.

 

Le malade est positionné échappement en haut.

 

Le traitement prescrit est du Transyl, administré en bain prolongé.

 

Croisons les doigts !

 

Le traitement se poursuit...

 

Pas d'amélioration. La manière douce sera t-elle suffisante ?

Je crains bien qu'une méthode plus radicale soit nécessaire.

Encore un peu de patience ! 

Le démontage et le nettoyage des sous-ensembles continuent

 

Le carburateur a été entièrement démonté. 

 

Le kick a été retiré. Un bout de circlips extérieur a été trouvé.

 

Le carter coté transmission est enlevé et nettoyé.

 

Ces sous-ensembles sont prêts pour l'expertise.

 

 

 C'est un grand jour !

 

Après une semaine d'attente, il est temps d'agir.

Aux grands maux les grands remèdes.

Les instruments sont prêts, il faut opérer.

 

Le piston est mis sous une légère contrainte par un serre-joint, puis le cylindre est chauffé par l'extérieur avec un décapeur thermique de 1600W.

Au bout de deux minutes il cède. Largement huilé, puis maintenu à température il coulisse normalement.

Revenu à température ambiante, il est libre !

 

Le volant magnétique

 

Le démontage se poursuit par le volant magnétique.

Il manque le cache en alu et l'écrou de serrage.

Pour l'extraire il faudrait un arrache M30 au pas de 150 à droite. Je n'en ai pas !

Le volant étant pourvu de 2 ouvertures oblongues, j'utilise un arrache traditionnel dont les 2 bras sont placés très près du moyeu. Après avoir serré modérément, un coup sec sur la vis de l'arrache et le voilà libéré.

Méthode à proscrire si la prise est trop éloignée du centre, car c'est la casse assurée !

 

 

A l'intérieur, il manque le rupteur.

Les bobines et le condensateur sont présents.

 

 

Volant ABG cassé Exemple volant ABG de mobylette

Le plateau du volant magnétique est rmaintenu par deux vis M6 tête H sur le bloc moteur. Elles sont accessibles par l'arrière du plateau avec une clé plate de 10.

 

 

La transmission primaire

Le démontage se fait en trois étapes :

 

   - 1 - la butée d'embrayage

   - 2 - déblocage de l'embrayage et du                   pignon récepteur de kick

   - 3 - extraction de l'ensemble transmission           primaire

 

1 - La butée d'embrayage

 

 

Défreiner et desserrer les 3 écrous

(ici, il en manque 1).

Attention le ressort pousse !

 

Retirer l'ensemble butée et ressort.

2a - L'embrayage

 

 

Défreiner, desserrer et retirer la vis.

Les vis et écrous sont systématiqquement remis en place pour éviter de les perdre.

2b - Le pignon de kick

 

 

Défreiner et desserrer l'écrou. Il n'est pas bloqué, il règle le jeu nécessaire au dégagement des crabots.

Attention ressort !

3 - L'ensemble transmission primaire

 

 

Faire glisser simultanément les deux sous-ensembles pour les déposer.

Attention les disques de l'embrayage ne sont plus maintenus !

 

 

La chaîne qui relie le petit pignon de l'embrayage à celui de l'arbre primaire de la boite de vitesses.

 

Prochaine étape, nettoyage et vérification de tous les éléments déposés.

 

A suivre : le démontage du mécanisme d'embrayage. 

 

Le mécanisme d'embrayage

Pas de difficulté, après avoir enlevé le moyeu cannelé, les disques laitons et les plateaux viennent alternativement à une exception près. Détail à vérifier avant remontage.

Après çà, nettoyage et vérification de l'état de tout ce petit monde.

 

 

La transmission secondaire

 

Pignon sortie moteur : défreiner et démonter l'écrou puis sortir le pignon.

Flasque du roulement : le flasque est maintenu par 3 vis tête fraisée, freinées par matage dans les fentes. Supprimer le freinage et dévisser les 3 vis.

 

Décoller en passant un tournevis en bas entre le carter moteur et le flasque.

Finir de le sortir, le joint papier est resté collé.

Il faudra gratter soigneusement le plan de joint avec une spatule pour le nettoyer.

 

 

Le cylindre

 

Positionner le piston en bas puis démonter les 4 écrous fixant le cylindre sur le carter.

 

Pour éviter de coincer le piston par manque de guidage en fin d'opération, il sera pousser dans l'axe du cylindre à l'aide d'un "extracteur" maison.  

 

Cet outil est constitué d'un tube rectangulaire de 35 x 20, percé de 2 trous de diamètre 8 mm distants de 76 mm et d'un trou de 13 mm au centre. Ce dernier reçoit une tige filetée M12 d'une longueur de 100 mm, à l'une des extrémités de laquelle est soudé un écrou de 12.

 

De l'autre coté sont montés une rondelle plate et un écrou de 12. La rondelle est maintenue en contact sur la face inférieure du tube par l'écrou .
L'extrémité libre de la tige filetée appuie sur une douille de 32 dont le carré reçoit une rondelle et une vis M10.
 

Ce dispositif de poussée est positionné dans un bout de tube PVC de 50, afin de centrer l'ensemble dans le cylindre.

Le tout repose sur le dessus du piston.

 

Le tube équipé de la tige filetée est fixé en diagonale sur le dessus du cylindre par deux goujons de culasse.

 

Maintenir l'écrou du bas avec une clé plate et tourner la tige filetée par l'intermédiaire de l'écrou soudé en utilisant une douille de 19.

 

 

Le piston vient facilement, jusqu'à quitter le cylindre.

 

 

 

Les roulements coté droit

 

Défreiner les 6 vis, sans trop rabattre les pattes pour ne pas les casser.

Dévisser les 3 vis de gauche avec une douille de 8, puis les retirer.

Enlever le flasque.

 

Même opération à droite, en utilisant une douille de 10.

Sortir la rondelle plate.

 

Les deux roulements apparaissent.

Celui du vilebrequin est très encrassé.

L'autre semble moins sale, ce qui est normal puisqu'il est isolé du moteur.

 

Le montage est du type "arbres tournants", en théorie les cages intérieures sont montées "serré" sur l'arbre. Les cages extérieures devraient être "libre" dans les logements.

 

Pour le moment, regardons du coté opposé, en démontant le carter gauche.

 

 

 

Séparation des demi-carters moteur

 

- Enlever le flasque de protection du roulement de vilebrequin, la rondelle et le déflecteur du roulement de boite.

- Déserrer puis retirer les écrous, les rondelles et les deux pattes de fixation. 

- Défreiner, déserrer et retirer les deux vis sans tête coté boite.

 

 

 

 

 

- Décoller le joint papier et séparer les demi-carters. Ils sont venus assez facilement.

Les roulements sont montés "libre" sur l'axe.

 

 

Aller à la page précédente Précédente
Revenir en haut de la page - Haut de la page -
Aller à la page suivante Suivante