Proverbes et maximes

Quand un vrai génie paraît dans le monde, on le distingue à cette marque : tous les sots se soulèvent contre lui.

Fréron

Louis Marie Stanislas Fréron, né à Paris, le 17 août 1754, mort aux Cayes, St Domingue  le 15 juillet 1802, est un journaliste.

Les Pétaros des Volcans sont sur Facebook

Pour découvrir plus d'infos proposées par les Pétaros via Facebook,

Création de la page : juillet-2021

 

 

 

Mise à jour de la page : 11-08-2021

Ajout : 1931

 

 

 

1 - Epreuves de vitesse

1  - 6     Le Grand Prix des Nations

 

Courue en Italie, sur l'autodrome de Monza près de Milan, et intégrée au meeting automobile italien, cette épreuve internationale de vitesse réservée aux motocyclettes a été créé en 1922

En 1924, elle est baptisée Championnat d'Europe, puis Grand Prix de la Fédération Internationale des Clubs motocyclistes, en 1925, pour retrouver ensuite son nom d'origine, le Grand Prix des Nations.

 

1922      

 

L'Auto du 07-09-1922

 

Le Grand Prix des Nations va constituer la journée des motoctyclettes 

 

Le grand meeting automobile italien se continue demain par le Grand Prix des Nations réservé aux motocyclettes. Cette épreuve internationale, ouverte aux motos 500 et 1.000 cmc, promet d'être des plus intéessante. Justifiant son titre, elle a réuni les engagements de six nations : France, Belgique, Italie, Angleterre, Suisse et Amérique.

Chacun de ces pays a envoyé à Milan l'élite de sa construction et de ses conducteurs, mais les italiens, bien décidés à ne pas laisser à d'autres un si beau trophée, auront au départ un lot formidable d'hommes et de machines. Aussi, cette belle bataille sportive promet-elle de compter parmi les plus passionnantes. Les organisateurs ont décidé de scinder le Grand Prix en deux épreuves. Les catégories 350 et 500 cmc courront le matin à partir de 8 heures, et le départ sera donné aux 750 et 1.000 cmc à 14 heures.

 

La course du matin est composée de 45 engagés (350 et 500 cmc), dont voici les noms :

 

  1 Fongri (V Grignani)

  2 Fongri (Riva)

  4 Triumph (Edmond)

  5 Triumph (Brandish)

  6 Triumph (Opessi)

  7 Borgo (Trabaldo)  * 350 cmc

  8 Borgo (D Malvisi)

  9 Borgo (C Borgo)

10 Douglas (Fiechi)

11 Douglas (Verton)

12 Douglas (V Catalano)

13 New Hudson (Gambini)

14 ABC (Naas)

15 ABC (Bartlett

16 ABC (G Finzi)

17 Saroléa (Stobart)

18 Saroléa (Vidal)

19 Saroléa (Fortunati)

20 Veros (O Garanzini)  *

21 Veros (F Garanzini)  *

22 Sunbeam (Vailati)

23 Sunbeam (Mazzolari)

24 Sunbeam (X.)

25 Frera (Acerboni)

26 Frera (Manetti)

27 Frera (Moretti)

28 Norton (Spallanzani)

29 Norton (Zanchetta)

30 Norton (X.)

31 Garelli (E Cnesa)  *

32 Garelli (Fergnani)  *

33Gilera (Gilera)

34 Gilera (Costardi)

35 Guzzi (M Cavedini)

36 Guzzi (V Catti)

37 Guzzi (C Marazzani)

38 Nut (X.)

39 Nut (X.)

40 Sar (Blato Pietro)

41 Sar (Marino Carlo)

42 Sar (X.)

43 Motosacoche (A Rossi)

44 Motosacoche (L Tanzi)

45 Motosacoche (X.)

46 AJS (X.)  *

47 Maffeis (M Maffeis)

48 Griffon (Borgotti)

49 Soriani (Soriani)

La course de l'après-midi, 21 concurrents au départ :

  1 Excelsior (Raggi)

  2 Excelsior (M Cavedagni)

  3 Harley-D (D Malvisi)

  4 Harley-D (Ruggeri)

  5 Harley-D (Visioli)

  6 Harley-D (Rozal)

  7 Harley-D (Winkler)

  8 Harley-D (Faraglia)

  9 Galloni (N Vanosi)  * 750 cmc

10 Galloni (G Merio)  *

11 Galloni (X.)  *

12 Humber (Gufianti)13 Indian (Rava)

14 Norton (Amici)

15 Harley-D (O Malvisi)

16 Harley-D (Gregoris)

17 Harley-D (Giusti)

18 Harley-D (Nobis)

19 Galloni n(Bernardi)

20 Harley-D (Mentasti)

21 Harley-D (Rothenbach)

Dans cette catégorie on peut, sans être grand prophète, pronostiquer une victoire des américains. N'ont-ils pas là 12 Harley-Davidson et 1 Indian ?

Mais les aléas de telles courses sont si nombreux, que tenter de formuler un pronostic serait vain.

 

Le meilleur temps des essais a été réalisé par l' Excelsior 1.000 cmc de Raggi en 5 m 12 s soit à la moyenne de 115 à l'heure.

 

L'épreuve se déroule sur 400 km, soit 40 tours du circuit de Monza.

 

 

L'Auto du 09-09-1922

 

Dans le Grand Prix des Nations,

l'Amérique s'adjuge une victoire, l'Italie en remporte deux et la Belgique une.

 

La pemière course réservée aux motocyclettes de grosse cylindrée a fourni aux Harley-Davidson, dont l'éloge n'est plus à faire, l'occasion d'un triomphe éclatant ; elles se sont littéralement promenées. En dehors de cette victoire régulière, nous retrouvons ici les mêmes constatations toujours enregistrées aux épreuves de motos de cylindrée exagérée ; gros déchet, même sur autodrome, soucis excessifs et répétés de graissage, consommations trop fortes d'essence et d'huile et, en somme vitesses peu impressionnantes.

La quasi totalité des abandons sont imputables au moteur lui-même, ce qui n'a rien de bien surprenant

 

Une splendide victoire de la Garelli 350 cmc.

 

Déjà victorieuse à Strasbourg où elle avait pris les trois premières places, la marque Garelli vient confirmer à nouveau les théories qui ont toujours été soutenues dans l'Auto : la moto de l'avenir aura un moteur de petite cylindrée, utilisant le cycle à deux temps.

 

Le seul qui puisse invoquer le mauvais destin, c'est Naas, très supérieur à tous, l'homme comme la machine, et qui a été victime de sa vitesse même, la piste étant plus dure que la route et les trépidations ayant crevé le réservoir de sa machine.

 

La course des 1.000 cmc

 

18 partants se sont présentés pour l'épreuve des  1.000 cmc : Raggi et Cadevani sur Excelsior ; Malvisi et Ruggeri sur Visioli ; Rogai, Winkler, Fariglia, sur Harley-D ; Vanoni, Bernardi, Merio sur Galloni ; Guffanti, sur Humber ; Rava sur Indian ; Poletti sur Sar. Le temps est maussade, mais beaucoup de monde.

 

Classement aux 100 kil : Rogai 54 m 24 s ; Contarini, 54 m 35 s ; Winkler , 56 m 27 s ; Ruggeri, 56 m 48 s ; Faraglia, 59 m 45 s (cinq Harley en tête).

 

Classement aux 200 kil : Rogai, 1 h 50 m28 s ; Ruggeri, 1 h 51 m 26 s ; Contarini, 1 h 55 m 17 s ; Faraglia, 2 h 01 m 57 s ; Rava, 2 h 12 m 34 s

 

Classement aux 300 kil : Ruggeri, 2 h 49 m 17 s ; Contarini, 2 h 56 m 59 s ; Faraglia, 3 h 01 m 38 s ; Rava, 3 h 11m 01 s ; Winkler, 3 h 21 m 27 s. Celui-ci a battu le record du tour à 120 de moyenne.

 

Ces positions devaient rester les mêmes jusqu'à la fin de la course, et c'est dans cet ordre que les concurrents franchirent la ligne d'arrivée, salués par une salve d'applaudissements.

 

La course des 500 cmc

 

Les 500 et 350 cmc, ont couru également sur 400 kil. Quarante partants se nsont alignés ; parmi les forfaits, on remarque Calcatore, sur Norton, et Rossi sur Motosacoche.

 

Le temps est assez clair et la foule est énorme.

Un grand enthousiasme règne au départ, Fieschi, sur Douglas mène le train, suivi des Triumph ; Naas sur ABC, revient puissamment.

 

Classement aux 100 kil : Brandish (Triumph), 56 m 53 s , Fieschi (Triumph), 56 m 53 s ; Opessi (Triumph), 57 m 06 s ; Bartlett (ABC), 58 m 45 s ; Naas (ABC), 58 m 54 s. Variati, champion d'Italie a des démêlés avec sa Sunbeam.

 

Classement aux 150 kil : Fieschi, 1 h 25 m 25 s ; Naas (ABC), 1 h 26 m 05 s ; Marazzini (Guzzi), 1 h 29 m 52 s. Naas passe en tête au 162e kilomètre.

 

Classement aux 200 kil : Naas (ABC), 1 h 52 m 15 s ; Brandish , 1 h 54 m 2 s ; Fieschi, 1 h 56 m 30 s ; Marazzani, 1 h 58 m 55 s ; Gnesa, 1 h 58 m 55 s (celui-ci est en tête du classement des 350 cmc)

 

Classement aux 250 kil : Naas (ABC), 2 h 20 m 47 s ; Brandish , 2 h 21 m 56 s ; Fieschi, 2 h 25 m 36 s ; Gnesa, 2 h 27 m 58 s ; Marazzani, 2 h 30 m 23 s ; (celui-ci est en tête du classement des 350 cmc)

 

Classement aux 300 kil : 15 concurrent seulement restent en course : Brandish, 2 h 51 m 21 s ; Naas, 2 h 51 m 33 s (il a ravitaillé deux fois et a dû s'arrêter une troisième pour réajuster ses genouillères) ; Fieschi, 2 h 56 m 3 s ; Gnesa, 2 h 58 m 24 s ; Marazzani, 2 h 59 m 48 s.

Naas reprend le commandement au 320e kil, puis presque aussitôt ralentit dans la ligne droite d'en face, enlève son casque et rejoint à petite allure le ravitaillement où il abandonne ; son réservoir d'essence est crevé, par suite des cahots ; il avait fait preuve jusque là d'une écrasante supériorité.

 

Classement aux 350 kil : Gnesa, 3 h 27 m 38 s ; Fieschi, 3 h 27 m 46 s ; Marazzanii 3 h 29 m 40 s ; Morabito (Sunbeam), 3 h 32 m 49 s ; Fergnani (Garelli), 3 h 36 m 15 s. Pendant dix tours Fieschi suit Gnesa à 200 mètres sans pouvoir rien ratrapper, et l'arrivée se fait dans cet ordre, après une course très disputée.

 

Le classement

 

Catégories 1.000 et 750 cmc

 

1 Ruggeri (Harley-davidson 1.000 cmc, pneus Goodyear), les 400 kil du parcours en 3 h 50 m 3 s (moyenne 104 kil)

2 Contarini (Harley-Davidson), 3 h 53 m 03 s

3 Faraglia (Harley-Davidson), 3 h 58 m 08 s

4 Winkler (Harley-Davidson), 4 h 17 m 33 s

5 Rava (Indian), 4 h 26 m 42 s

6 Bernardi (Galleri, 750 cmc)

 

Catégories 500 et 350 cmc

 

  1 Gnesa (Garelli 350 cmc), les 400 kil du parcours en 3 h 57 m 23 s (moyenne 101 kil)

  2 Fuschi (Douglas 500 cmc), 3 h 58 m 18 s

  3 Morabito (Sunbeam 500 cmc), 4 h 02 m 11 s

  4 Maffeis (Maffeis 500 cmc), 4 h 06 m 05 s

  5 Fergnani (Garelli 350 cmc), 4 h 06 m 43 s

  6 Vidal (Saroléa 500 cmc), 4 h 09 m 18 s

  7 Marazzani (Guzzi 500 cmc), 4 h 10 m 25 s

  8 Stobart (Saroléa 500 cmc), 4 h 12 m 12 s

  9 Borgo (Borgo 500 cmc)

10 Blato (SAR 500 cmc)

11 Garanzini (Vérus 350 cmc)

 

1923      

 

L'Auto du 07-09-1923

 

Le  grand meeting italien de Monza débutera demain par

le Grand Prix des Nations réservé aux motoctyclettes 

 

Peugeot et Griffon vont représenter l'industrie française

 

 

Le deuxième Grand Prix des Nations, réservé aux motocyclettes, va se disputer demain le superbe autodrome de Monza près de Milan.

 

Etant donné le gros succès d'engagements obtenu pour cette épreuve, on peut facilement prévoir que le succès de ce Grand Prix n'aura rien à envier à celui de l'an dernier.

Huit nations ont répondu à l'appel des organisateurs et ont engagé leurs meilleures marques et leurs meilleurs hommes.

C'est ainsi que l'Italie sera représentée par 28 machines ; la France par 4 ; l'Angleterre par 19 ; la Belgique par 8 ; l'Allemagne par 5 ; la Suisse par 3 ; l'Autriche par une et l'Amérique par 3.

 

Les couleurs françaises seront défendues à Monza, par Peugeot et Griffon. Notre vieille marque nationale a confié ses chances à Gillard, Richard et Grimaud, trois hommes de grande valeur. Griffon a chargé Borgetti, un de nos "as" de piloter une de ses 500 cmc.

 

Avec quatre hommes comme ceux-là et des machines qui ont réalisé des performances admirables au cours de la saison, nous pouvons être assurés que la France sera dignement représentée.

Malheureusement nos représentants auront à lutter contre une formidable coalition et de ce fait leurs chances vont se trouver fortement réduites.

 

Une victoire d'un des notres n'en serait que plus belle. Nous le souhaitons de tout coeur, sans trop vouloir y penser.

 

L'épreuve

 

Cette course est réservée aux motos 350 cmc et 500 cmc, elle se disputera sur un parcours de 400 kilomètres, soit 40 tours de circuit.

 

Les prix suivants sont attribués : 

 

 * 500 cmc : 1er 4.000 lires ; 2e 3.000 lires ; 3e 2.000 lires ; 4e 1.000 lires ; 5e 500 lires

 * 350 cmc : 1er 3.000 lires ; 2e 1.000 lires ; 3e 500 lires.

 

En outre, la maison à laquelle appartient le conducteur dont la moto aura fait le meilleur temps, se verra attribuer la garde pour un an du trophée Bonacossa.

Ce challenge est actuellement détenu par l'Italie, qui a été remis à la suite de la victoire de Gnesa (Garelli) qui, l'an dernier, couvrit les 400 kilomètres en 3 h 57 m 22 s 2/5 à la moyenne de 101 kil 098 à l'heure.

 

Les engagés

 

La liste des 71 engagés se répartit de la façon suivante :

 

 * Catégorie 500 cmc

  1 Saroléa  (Vidal)

  2 Saroléa  (Stobart)

  3 Saroléa  (Mineur)

  4 Peugeot  (Gillard)

  5 Peugeot  (Richard)

  6 Peugeot  (Grimaud)

  7 Norton   (Cawthorne)

  8 Norton  (Self)

  9 Norton  (Varzi)

10 Sunbeam  (Vailati)

11 Sunbeam  (Fieschi)

12 Borgo  (Malvini O)

13 Borgo  (Riva)

14 Borgo  (Menaldo)

15 Triumph  (Opessi)

16 Triumph  (Battaglia)

17 Triumph  (Marcoli)

18 Guzzi  (Cavedini)

19 Guzzi  (Gatti)

20 Guzzi  (Ghersi)

21 Frera  (Moretti)

22 Frera  (Poletti)

23 Frera  (Acerboni)

24 Neckarsulmer  (Muller)

25 Neckarsulmer  (Islinger)

26 Neckarsulmer  (Schetter)

27 Gilera  (Casale)

28 Gilera  (Zatera)

29 Gilera  (Maggi)

30 Indian  (Visroli)

31 Indian  (Nuvolari)

32 Indian  (Rava)

33 Beardmore  (Ravazzolo)

34 Galbal  (Piralla)

35 Motosacoche  (Arcangeli)

36 New Hudson  (Mariani)

37 New Hudson  (Mentarli)

38 Soriani  (Soriani)

39 Griffon  (Borgotti)

40 Victoria  (X)

41 PM  (Calcaterra)

42 Galloni  (Vanoni)

43 Galloni  (Cantarini)

44 Zenith  (Dirti)

 * Catégorie 350 cmc

51 AJS  (Longman)

52 AJS  (Hough)

53 AJS  (Gnesa)

54 Sunbeam  (Morabito)

55 Rush  (Delvigne)

56 Rush  (Van Geert)

57 Garelli  (Fergnani)

58 Garelli  (Manetti)

59 Garelli  (Maffeis)

60 Maffeis  (Vaga)

61 Maffeis  (Ghezzi)

62 Maffeis  (X)

63 Beardmore  (Castagno)

64 Galbai  (X)

65 FN  (Huymen)

66 FN  (Claessens)

67 FN  (Hersman)

68 JAP Garanzini  (Zanchetta)

69 JAP Garanzini  (Cavalleri)

70 JAP Garanzini  (Saletta)

71 New Imperial  (Le Vach)

72 Cockerell  (Cockerell)

73 Ganna  (Ganna)

74 Ganna  (Paricelli)

75 Humber  (Sassi)

76 Condor  (Aliter)

77 Condor  (Wuillemin)

 

 

L'entrainement

 

Aujourd'hui, la plupart des concurrents se sont livrés à un long travail qui a été suivi par un public fort nombreux.

Les motos Peugeot ont fait une grosse impression car c'est elles qui ont fait les meilleurs temps.

Les équipes belges sont arrivées ici au grand complet et en général on prévoit très peu de forfait.

 

Le Grand Prix d'Europe voitures (800 kil)

 

L'entraînement des concurrents du Grand Prix d'Europe a été très animé : Nazzaro, Cagno, Salamano, Murphy, Horner, Ascari et Campari ont tourné longuement.

L'équipe Voisin a également travaillé une grande partie de la journée et a effectué des règlages de carburateur.

Le meilleur temps de la journée a été effectué par Felice Nazzaro sur Fiat. Il a couvert un tour, soit 10 kilomètres en 3 minutes 55 secondes, ce qui représente une moyenne horaire de 155 kilomètres.

Le temps le plus vite après celui de Nazzaro, a été fait par les Alfa-Romeo avec 3 m 58 s.

Jim Murphy sur Miller a, sans pousser à fond, fait le tour en 4 m 4 s. Les Benz sont moins vites.

 

C. Faroux

L'Auto du 09-09-1923

 

Gillard, sur Peugeot gagne le Grand Prix des Nations 

 

Gnesa sur AJS se classe premier de la catégorie 350 cmc

 

 

Le classement (Distance 400 kil)

 

 * Catégorie 500 cmc

 

  1 Gillard (Peugeot, pneus Dunlop, moyenne 120 kil 500)

  2 Self (Norton)

  3 Vidal (Saroléa)

  4 Gherzi (Guzzi)

  5 Fieschi (Sunbeam)

  6 Varzi (Norton)

  7 Visioli (Indian)

  8 Stobart (Saroléa)

  9 Gremaud (Peugeot)

10 Richard (Peugeot)

11 Acerboni (Frera)

12 Mineur (Saroléa)

 

 

h        m       s

3        19      15

3        31      46

3        32      10

3        33      58

3        35      43

3        38      45

3        38      57

3        39      15

3        39      16

3        47      13

3        48      33

3        53

 

 * Catégorie 350 cmc

 

  1 Gnesa (AJS) (moyenne horaire 107 kil 700)

  2 Claessens (FN)

  3 Van Geert (Rush)

  4 Manetti (Garelli)

  5 Maffei (Garelli)

  6 Fergnani (Garelli)

  7 Hough (AJS)

 

h        m       s

3        42      50

3        43      37

3        44      32

3        45      37

3        53      07

3        55      20

3        56      25

 

Une belle victoire française

 

Pour la course la plus dure de l'année, qui ne laisse aucun répit au moteur et dans un champ qui contient les marques les plus réputées de six nations, Peugeot a gagné avec une écrasante supériorité, Gillard, pilote remarquable, finissant même en dedans de son action.

 

En 1922, les 500 cmc avaient fait ici 101 de moyenne et les 1.000 cmc : 104 ; Peugeot, avec 500 cmc, deux cylindres de 62x82, a dépassé le 120.

 

C'est là une grande et belle victoire, d'une portée considérable et qui couronne une saison déjà marquée par Peugeot de ses victoires dans le Grand Prix de France, le Grand Prix de Suisse et le Grand Prix du MC de Lyon. Juste récompense pour une maison qui avait accompli un gros travail en vue de vaincre.

 

Derrière Peugeot, les meilleurs ont été Norton, Saroléa, Indian, Motosacoche et Guzzi.

 

En 350 cmc, lutte longtemps incertaine entre AJS, Garelli et FN, terminée par la victoire de justesse d'AJS.

D'une façon générale, les motocyclettes belges ont bien figuré. Il n'y a guère d'autre enseignement à tirer que celui d'une course exceptionnellement dure pour les moteurs, ce qui s'est traduit par de nombreux abandons.

 

Les premiers tours

 

Très peu de forfaits : il y a 42 partants en 500 cmc et 22 en 350 cmc. Le temps est superbe, mais l'assistance un peu claisemée.

 

Au premier tour, Gillard, quoique parti en mauvaise position, passe premier à 122 de moyenne.

Aux 50 kilomètres, Gillard (Peugeot) est premier en 24 m 5 s, suivi de Visioli (Indian) et de Varzi (Norton).

En 350 cmc, le classement aux 50 kil est Longman (AJS), 27 m 3 s ; 2 Hough (AJS), 27 m 5 s.

 

Aux 100 kil, en 500 cmc, 1 Gillard (Peugeot), 48 m 39 s ; 2 Visioli (Indian), 49 m 12 s. En 350 cmc, 1 Longman (AJS), 54 m 53 s ; 2 Gnesa (AJS), 54 m 54 s.

 

Aux 150 kil, catégorie 500 cmc ; Gillard, 1 h 14 m 52 s ; 2 Varzi, 1 h 15 m 41 s ; 3 Self, 1 h 42 m 457 s.

En 350 cmc, 1 Longman, 1 h 16 m  38 s ; 2 Gnesa, 1 h 16 m 40 s.

 

Aux 200 kil, catégorie 500 cmc ; Gillard, 1 h 38 m 36 s ; 2 Varzi, 1 h 40 m 19 s ; 3 Self, 1 h 42 m 57 s.

En 350 cmc, 1 Claessens (FN), 1 h 50 m 59 s ; 2 Van Geert (Rush), 1 h 54 m 43 s.

 

Aux 250 kil, catégorie 500 cmc ; Gillard, 2 h 2 m 30 s ; 2 Varzi, 2 h 05 m 35 s ; 3 Self, 2 h 08 m 21 s.

En 350 cmc, 1 Claessens (FN), 2 h 18 m 37 s ; 2 Manetti (Garelli), 2 h 22 m 26 s.

 

Aux 300 kil, catégorie 500 cmc ; Gillard, 2 h 28 m 18 s ; 2 Varzi, 2 h 32 m 20 s ; 3 Self, 2 h 36 m 6 s.

En 350 cmc, 1 Claessens (FN), 2 h 48 m 37 s ; 2 Manetti (Garelli), 2 h 51 m 52 s.

 

Aux 350 kil, catégorie 500 cmc ; Gillard mène toujours, il couvre la distance en 2 h 53 m 37 s ; Varzi se maintient second en 3 h 1 m 23 s et Self suit en 3 h 2 m 30 s.

 

Finalement, Gillard en 500 cmc, qui n'a cessé de mener splendidement d'un bout à l'autre triomphe, remportant un magnifique succès, et battant avec sa 500 cmc, tous les records établis avec les 1.000 cmc.

Derrière lui, c'est la Norton de Self, qui s'est montrée la meilleure ; puis vient la Saroléa de Vidal.

 

En catégorie 350 cmc, Gnesa (déjà vainqueur l'an dernier), a réussi à rejoindre Claessens et le bat d'une minute sur le poteau.

Ce fut, pour cette catégorie, une superbe lutte anglo-belge.

 

 

1924      

 

L'Auto du 06-09-1924

 

Dans le Parc Royal de Monza se court demain

le premier Championnat d'Europe Motocycliste

 

85 concurrents, représentant cinq nations vont s'y aligner sur 300 et 400 kilomètres

 

 

L'autodrome de Monza, près de Milan, va être demain le théâtre d'une très importante course motocycliste : le 1er Championnat d'Europe.

Cette épreuve n'est autre que le classique Grand Prix des Nations qui se disputa déjà en 1922 et 1923 et qui est transformé en Championnat, de par la volonté de la Fédération Internationale.

 

L'initiative est heureuse. Pourquoi en effet, le sport automobile n'aurait-il pas ses Championnats du monde, ses Championnats d'Europe, ses Championnats de France, comme tous les autres sports ?

En attendant mieux, nous aurons toujours, demain soir, trois champions d'Europe motocyclistes ; c'est un excellent commencement.

 

Quatre-vingt-cinq concurrents vont s'aligner dans cette grande épreuve : ils sont répartis en trois catégories : 23 coureurs disputeront la course des 250 cmc ; 31 celle des 350 cmc, et 31 également celle des 500 cmc.

La distance sera de 200 kilomètres, soit 20 tours de piste, pour les motos 250 cmc ; de 300 kil, soit 30 tours, pour les 350 cmc ; et de 400 kil, soit 40 tours, pour les motos 500 cmc.

 

Cinq nations seront représentées : l'Italie, l'Angleterre, la Belgique, l'Amérique et la France.

 

C'est Peugeot, notre grande marque nationale, qui sera chargée de défendre les couleurs françaises ; elle a inscrit trois machines dans la catégorie 500 cmc, qui seront vraisemblablement pilotées par Gillard, Péan et Richard.

On sait que Gillard et sa Peugeot triomphèrent déjà l'an dernier dans cette même épreuve ; ils sont bien décidés à récidiver, et nous leur souhaitons de tout coeur.

 

Toutes les plus célèbres marques mondiales sont inscrites depuis Sunbeam, JAP, AJS, Rush, New-Hudson, Harley-Davidson, Norton, James jusqu'à Guzzi, Maffeis, Galloni, Bianchi, Ganna, en passant par Saroléa, Frera, Triumph, Dot, Velocette et Cie.

 

Le palmarès

 

1922 - Catégorie 1.000 cmc : 1 Ruggeri (Harley-Davidson), 3 h 50 m 3 s 1/5 ; 2 Cantarini (Harley-Davidson ; 3 Faraglia (Harley-Davidson)

Catégorie 500 cmc - 1 Gnesa (Garelli), 3 h 57 m 23 s 2/5 ; 2 Fieschi (Douglas) ; 3 Morabito (Sunbeam)

 

1923 - Catégorie 500 cmc : 1 Gillard (Peugeot), 3 h 19 m 16 s 2/5 ; 2 Self (Norton) ; 3 Vidal (Saroléa)

Catégorie 350 cmc : 1 Gnesa (AJS), 3 h 42 m 50 s 2/5 ; 2 Claessens (FN) ; 3 Van Geert (Rush).

 

Les engagés

 

Voici la liste des concurrents qui, demain, vont s'aligner sur l'autodrome de Moza, dans le premier Championnat d'Europe motocycliste :

 

Catégorie 250 cmc

1 Galloni (Rava)

2 Galloni (PAnella)

3Galloni (Vanoni)

4 Rush (X)

5 Levis (Trivollato)

6 New Imperial (Dirsi)

7 MPG (Robbiati)

8 MPG (X)

9 Puch (Karnor)

10 Puch (Hocbol)

11 Velocette (Chezzi)

12 Maffeis (Maffeis)

13 Maffeis (Stagnoli)

14 Maffeis (Gianolio)

15 Maffeis (Vaga)

16 Maffeis (Gianotti)

17 JAP Garanzini 

(Tagliabue)

18 Excelsioretto (Marazzani)

19 Triumph (Schmitt)

20 Oriono (Soffientini)

21 Ganna (Attoini)

22 Ganna (Gaunia)

23 Ganna Puricelli)

 

Catégorie 350 cmc

31 Bianchi (Nuvolari)

32 Bianchi (Forgnani)

33 Bianchi (Saotti)

34 Sunbeam (De La Hay)

35 Sunbeam (Varzi Angelo)

36 Sunbeam (X)

37 AJS (Simpson)

38 AJS (Hough)

39 AJS (Alfter)

40 AJS (Gnesa)

41 AJS (Raggi)

42 Galloni (Polotti)

43 Galloni (Manetti)

44 Rush (X)

45 Rush (X)

46 New Hudson (Guardasoni)

47 New Imperial (Hortoni)

48 MFG (Garanzini)

49 Maffeis (Vortus)

50 Maffeis (Coratti)

51 Garelli (Mariani)

52 Sheffield HI (Rutson)

 

53 MO Bradshaw (Bisi)

54 MO Bradshaw (Orsoni)

55 MO Bradshaw (Canopari)

56 JAP Garanzini (Le Vack)

57 JAP Garanzini (Calavotti)

58 JAP Garanzini (Rattalino)

59 Dot (Rood)

60 Dot (Ragai)

61 Dot (Galli)

Catégorie 500 cmc

  1 Guzzi (Ghersi)

  2 Guzzi (Montasti)

  3 Guzzi (Visoli)

  4 Guzzi (Gatti)

  5 Sunbeam (Danco)

  6 Sunbeam (Walker)

  7 Sunbeam (Varzi Achille)

  8 Sunbeam (Vallati)

  9 Saroléa (Stobart)

10 Saroléa (Vidal)

11 Saroléa (Bonivort)

12 New Hudson (Mundey)

13 PM (Faraglia)

14 Scott (Garorroni)

15 Peugeot (X)

16 Peugeot (X)

17 Peugeot (X)

18 Gilera (Zanchetta)

19 Gilera (Dall'Oglio)

20 Gilera (Gilera)

21 Harley-Davidson (Endo)

22 Frera (Morotti)

23 Frera (Frontini)

24 Frera (Brunelli)

25 Frera (X)

26 GAR (Graf)

27 Norton (Simister)

28 Norton (Donly)

29 Norton (Self)

30 Norton (Nuvolari)

35 James

L'organisation

 

Le Championnat d'Europe est doté de 20.000 lires de prix en espèces : 3.500 lires dans la première catégorie, 5.000 lires dans la 2e et 11.500 lires dans la troisième.

Le jury comprendra un représentant de chaacune des nations ayant mis en ligne au minimum 3 coureurs?

Le départ sera donné en ligne ; les positions au départ seront tirées au sort.

 

Les Coupes

 

Une coupe d'argent ira aux constructeurs des motos victorieuses dans chacune des catégories.

En outre, le Trophée Bonacossa, actuellement détenu par l'UMF, sera remis à la fédération du pays dont dépendra le vainqueur de la plus forte catégorie.

 

 

L'Auto du 08-09-1924

 

A Monza, trois motocyclistes sont Champions d'Europe

 

Un belge, Vangeert sur Rush triomphe en 250 cmc, un anglais, Simpson sur AJS, en 350 cmc

et un italien Montasti sur Guzzi en 500 cmc

 

 

Le premier Championnat d'Europe motocycliste s'est couru hier sur l'autodrome de Monza.

Il comportait trois catégories, par suite trois courses distinctes : la catégorie des motos 250 cmc, celle des 350 cmc et celle des 500 cmc. Les deux premières courses se disputèrent le matin, simultanément, l'une sur 200 kil, l'autre sur 300 kil ; la troisième se déroula l'après-midi sur 400 kilomètres.

Nous espérions une victoire française, nos couleurs étaient, en effet, représentées là-bas par la fameuse triplette de Peugeot composée de Gillard, Péan et Richard, qui se présentaient au départ avec le prestige du triomphe déjà remporté l'an dernier dans cette même épreuve. Hélas, nos trois compatriotes ont joué de malheur ; Richard dû abandonner par suite de difficultés avec ses bougies ; Richard, retardé par le changement d'une roue arrière alors qu'il était dans les trois premiers, fut arrêté par les commissaires, n'étant plus dans le délai prévu par le règlement ; Péan enfin, termina bon quatrième, ayant eu affaire, avec les Guzzi, à de bien rudes adversaires

 

La victoire de Guzzi, le jeune constructeur dui lac de Lecco, fut en effet, extrêmemenbt brillante? Il prend les deux prmières places dans la course des 500 cmc, et compte trois arrivants dans les cinq premiers. Il avait les machines les plus rapides et les plus régulières. Guzzi emploie un monocylindre horizontal à 4 soupapes ; tout le groupe est admirablement présenté. La moyenne atteinte - près de 131 à l'heure ! - a constitué un record du monde, et ce résultat fait le plus grand honneur à l'industrie motocycliste  italienne.

On a rarement enregistré victoire aussi formelle.

 

Les courses des motos 250 cmc et 350 cmc se sont déroulées très régulièrement.

Gros succès en petite catégorie, pour les couleurs belges, dont la machine Rush triomphe avec aisance, devant les autrichiennes Puch

La Rush est munie d'un moteur anglais Blackburne, et notre ami Bartlett a contribué à son succès. Le succès a bien failli être doublé, Puch ayant un moment tenu la tête avec une machine plus puissante dans la catégorie 350 cmc.

Mais ici il n'y avait rien à faire contre les motos anglaises AJS, qui ont gagné avec environ un tour d'avancesur  la Garelli, deuxième et la Bianchi, troisième. Cette dernière machine est bien dessinée et présentée avec un goût mécanique très sûr.

 

Dans ses deux catégories, le départ fut donné sous la pluie ; puis le temps s'est amélioré.

 

Organisation admirable, très travaillée, principalement en ce qui concerne les accès de l'autodrome et l'abondance des renseignements au public. Tous nos compliments à Mercanti, modèle comme toujours d'intelligence et d'initiative heureuse.

 

En résumé, belle journée, grande affluence, grand enthousiasme.

Ch. Faroux

Les résultats

 

La course des 250 cmc

 

1 Vangeert (Rush), les 200 kil en 1 h 58 m 5 s (moy 101 kil 400, record)

2 Hoebel (Puch), 2 h 10 m 20 s

3 Karner (Puch), 2 h 11 m 4 s

4 Gianoglio (Maffeis), 2 h 18 m 34 s

5 Gianotti (Maffeis), 2 h 18 m 46 s

6 Tagliabue (Jap-Garanzini), 2  h 22 m 33 s

7 Trivellato (Levis), 2 h 30 m 1 s

8 Puricelli (Ganna), 2 h 32 m 15 s

9 Attolini (Ganna), 2 h 34 m 18 s

 

Les motos de la catégorie 250 cmc, couraient sur 20 tours de piste soit 200 kilomètres.

Le départ fut donné à 22 concurrents, dont voici la liste :

Rava (Galloni), Panella (Galloni), Vanoni (Galloni), Vangeert (Rush), Trivollato (Levis), Robbiati (MFG), Bassolini (MFG), Karner (Puch), Hoebel (Puch), Ghezzi (Velocette), Vaga (Maffeis), Maffeis (Maffeis), Stagnoli (Maffeis), Gianotti (Maffeis), Gianoglio (Maffeis), Taglabue (Jap-Garanzini, Marazzini (Excelciorette), Schmidt (Triumph), Soffientini (Orione), Attalini (Ganna), Ganna (Ganna), Puricelli (Ganna)

 

 * Classement au 50e kil

1 Vangeert (Rush), 30 m 30 s ; 2 Karner (Puch), 31 m 14 s ; 3 Stagnoli (Maffeis), 31 m 17 s, etc

 

 * Classement au 100e kil

1 Vangeert (Rush), 1 h 0 m 56 s ; 2 Karner (Puch), 1 h 1 m 56 s, etc

 

 * Classement au 150e kil

1 Vangeert (Rush), 1 h 29 m 27 s ; 2 Karner (Puch), 1 h 34 m 28 s

 

Pourquoi ils ont abandonné

 

Bossolini (MFG), carburateur ; Panella (Galloni), boulon d'attache tombé ; Maffeis (Maffeis), éclaté ; Vanoni (Galloni), pneumatiques.

 

La course des 350 cmc

 

1 Simpson (AJS), les 300 kil en 2 h 38 m 21 s (moy 113 kil 680, record)

2 Mariani (Garelli), 2 h 42 m 50 s

3 Saetti (Bianchi), 2 h 43 m 53 s

4 Raggi (AJS), 2 h 45 m 40 s

5 Jokey (Rush), 2 h 45 m 40 s 2/5

6 Nuvalari (Bianchi), 2 h 49 m 46 s

7 Rattalino (Jap-Garanzini), 3 h 9 m 33 s

8 Orsoni (Badshaw), 3 h 18 m 46 s

 

Les motos de la catégorie 350 cmc couraient sur 30 tours de piste soit 300 kilomètres.

Le départ fut donné à 24 concurrents, dont voici la liste :

Nuvolari (Bianchi), Fergnani (Bianchi), Saetti (Bianchi), De la Hay (Sunbeam), Varzi (Sunbeam), Arcageli (Sunbeam), Simpson (AJS), Hong (AJS), Alter (AJS), Gnesa (AJS), Raggi (AJS), Bartlett (Rush), Jockey (Rush), Guardassoni (New-Hudson), Horton (New imperial), Wertus (Maffeis), Mariani (Garelli), Bisi (Bradshaw), Orsoni (Bradshaw), Canepari (Bradshaw), Calavotti (Jap-Garanzini), Rattalino (Jap-Garanzini), Rood (Dot), Galli (Dot)

 

 * Classement au 50e kil

1 Simpson (AJS), 27 m 11 s ; 2 Nuvolari (Bianchi), 27 m 12 s ; 3 Raggi (AJS), 27 m 17 s, etc

 

 * Classement au 100e kil

1 Simpson (AJS), 53 m 25 s ; 2  Raggi (AJS), 53 m 27 s ; 3 Gnesa (AJS), 53 m 49 s ; 4 Nuvolari (Bianchi), 54 m 8 s, etc

 

 * Classement au 150e kil

1 Simpson (AJS), 1 h 20 m 8 s ; 2 Bartlett (Rush), 1 h 20 m 11 s ; 3 Nuvolari (Bianchi), 1 h 21 m 7 s, etc

 

 * Classement au 200e kil

1 Simpson (AJS), 1 h 47 m 48 s ; 2 Saetti (Jap-Garanzini),, 1 h 50 m 24 s ; 3 Gnesa (AJS), 1 h 51 m 14 s, etc

 

Pourquoi ils ont abandonné

 

Varzi (Sunbeam), tombé ; Calavotti (Jap-Garanzini), disqualifié pour avoir traversé la piste pour aller au ravitaillement ; Horton (New imperial), panne de magnéto ; Canepari (Bradshaw), panne de magnéto

 

La course des 500 cmc

 

1 Montasti (Guzzi), les 400 kil en 3 h 3 m 42 s (moy 131 kil, record)

2 Visioli (Guzzi), 3 h 13 m 51 s

3 Simister (Norton), 3 h 19 m 27 s

4 Péan (Peugeot), 3 h 20 m 35 s

5 Ghersi (Guzzi), 3 h 22 m 19 s

6 Richard (Peugeot), 3 h 25 m 46 s

Les autres concurrents furent arrêtés conformément au règlement ; Peugeot avait encore en course sa troisième machine.

 

Les motos de la catégorie 500 cmc couraient sur 40 tours de piste, soit 400 kilomètres.

Le départ fut donné à 24 concurrents, dont voici la liste :

Ghersi (Guzzi), Montasti (Guzzi), Visioli (Guzzi), Gatti (Guzzi), Daneo (Sunbeam), Walker (Sunbeam), Varzi (Sunbeam), Garvaglia (Sunbeam), Stobart (Saroléa), Vidal (Saroléa),  Bonivert (Saroléa), Mundey (New-Hudson), Faraglia (PM), Gillard (Peugeot), Péan (Peugeot), Richard (Peugeot), Zanchetta (Gilera), Dall'Oglia (Gilera), Gilera (Gilera), Graf (GAR), Simister (Norton), Donley (Norton), Nuvolari (Norton), Self (Norton).

 

 * Classement au 50e kil

1 Montasti (Guzzi), 22 m 38 s ; 2 Nuvolari (Norton), 22 m 46 s ; 3 Richard (Peugeot), 22 m 55 s ; 4 Ghersi (Guzzi), 22 m 56 s ; 4 Visioli (Guzzi), 23 m 2 s ; 5 Zanchetta (Gilera), 23 m 7 s, etc (Gillard a eu deux arrêts par suite de panne de bougies)

 

 * Classement au 100e kil

1 Montasti (Guzzi), 45 m 2 s ; 2 Nuvolari (Norton), 45 m 38 s ; 3 Richard (Peugeot), 45 m 39 s ; 4 Visioli (Guzzi), 45 m 40 s ; 5 Ghersi (Guzzi), 46 m 2 s, etc

 

 * Classement au 150e kil

1 Nuvolari (Norton), 1 h 8 m 25 s ; 2 Montasti (Guzzi), 1 h 8 m 50 s ; 3 Visioli (Guzzi), 1 h 10 m 16 s ; 4 Richard (Peugeot), 1 h 10 m 51 s ; 5 Ghersi (Guzzi), 1 h 10 m 57 s, etc

 

 * Classement au 200e kil

1 Montasti (Guzzi), 1 h 31 m 1 s ; 2 Nuvolari (Norton), 1 h 31 m 15 s ; 3 Visioli (Guzzi), 1 h 33 m 45 s ; 4 Richard (Peugeot), 1 h 33 m 52 s, etc (Richard fut retardé par un accident stupide ; sa machine avait pris feu après un ravitaillement)

 

* Classement au 250e kil

1 Montasti (Guzzi), 1 h 53 m 29 s ; 2 Nuvolari (Norton), 1 h 56 m 5 s ; 3 Richard (Peugeot), 1 h 57 m 39 s ; 4 Visioli (Guzzi), 2 h 0 m 37 s ; 5 Danco (Sunbeam), 2 h 2 m 20 s, etc

 

* Classement au 300e kil

1 Montasti (Guzzi), 2 h 17 m 4 s ; 2 Nuvolari (Norton), 2 h 19 m 11 s ; 3 Richard (Peugeot), 2 h 26 m 27 s, etc

 

* Classement au 350e kil

1 Montasti (Guzzi), 2 h 40 m 6 s ; 2 Visioli (Guzzi), 2 h 48 m 12 s ; 3 Simister (Norton), 2 h 49 m 23 s ; 4 Ghersi (Guzzi), 2 h 55 m 7 s ; 5 Péan (Peugeot) 2 h 55 m 22 s , etc

 

Pourquoi ils ont abandonné

 

Gillard (Peugeot), pannes de bougies ; Zanchetta (Gilera), carburateur ; Self (Gilera) pneumatiques ; Donley (Norton), rupture ressorts ; Garvaglia (Sunbeam), rupture de guidon ; Dall'Oglio, rupture guidon ; Stobart (Saroléa), ennuis de soupapes ; Gatti (Guzzi), chute jambe cassée ; Varzi (Sunbeam), panne d'essence.

Dall'Oglio qui avait réparé son guidon, dut s'arrêter ayant subi de graves brûlures aux jambes. Richard dut changer sa roue arrière alors qu'il était dans les trois premiers.

 

 

1925      

 

L'Auto du 09-07-1925

 

Le Grand Prix de la FIMC

 

13 septembre - Autodrome de Monza

 

 

Le MC d'Italie a définitivement fixé au 13 septembre la date du 1er Grand Prix de la FIMC.

cette épreuve a été créée au cours de l'assemblée générale des associations motocyclistes qui a eu lieu l'année dernière à Paris, et qui a confié à l'Italie l'organisation  de l'épreuve.

 

Le Grand Prix de la FIMC remplacera le Grand Prix des Nations et le Championnat d'Europe.

La course est dotée de 43.000 lires de prix. Elle est ouverte aux motocyclettes des catégories 250, 350 et 500 cmc. Le parcours de chaque catégorie est respectivement fixé à 200, 300 et 400 kilomètres.

 

Engagement à droit simple (200 lires) au MC d'Italie, à Milan, place S. Maria delle Grazie jusqu'au 15 août.

 

 

L'Auto du 12-09-1925

 

Le premier Grand Prix de la FIMC

 

13 septembre - Autodrome de Monza

 

 

Les catégories suivantes sont admises au premier Grand Prix de la FIMC, et les distances qu'elles ont à parcourir :

 

 * Catégorie A - 250 cmc ; 20 tours soit 200 kil

 * Catégorie B - 350 cmc ; 30 tours soit 300 kil

 * Catégorie C - 500 cmc ; 40 tours soit 400 kil.

 

Les motocyclettes seront pesées avec l'équipement complet, sans huile ni essence. Le poids sera complété par du lest, s'il n'atteint pas le minimum prévu. Les concurrents doivent peser au moins 60 kilos.

 

Les engagés

 

 * Motos 175 cmc - 1 Maffeis (Vaga) ; 2 Augusta (X) ; 3 Alfa Nor (Missio) ; 4 Train (X)  ; 5 Train (X) ; 6 Train (X) ; 7 Miller (X) ; 8 Miller (X) ; 9 Miller (X) ; 10 Rex Acme (X) ; 11 Orione (X) ; 12 Harlette (X) ; 13 Harlette (X)

 

 * Motos 250 cmc - 1 Trespidi (Trespidi) ; 2 Trespidi (..netta) ; 3 Galloni (Rava) ; 4 Galloni (Panella) ; 5 Galloni (Cortolani) ; 6 Galloni (X) ; 7 Maffeis (X) ; 8 Maffeis (X) ; 9 Ganna (Puricelli) ; 10 Ganna (Albertalli) ; 11 Ganna (Zattera) ; 12 Condor (Willemin) ; 13 Condor (Divorne) ; 14 Condor (X) ; 15 Rush (Van Geert) ; 16 Levis (X) ; 17 Ariel (Bianchi) ; 18 Ariel (X) ; 19 Ariel (X) ; 20 Ariel (X) ; 21 Atela (X) ; 22 Atela (X) ; 23 Atela (X) ; 24 Velocette (X) ; 25 Hieth (Gobrung) ; 26 Hirt (X) ; 27 Rex Acme (Galimbert) ; 28 Harlette (Cantarini) ; 29 Harlette (Faraglia)

 

 * Motos 350 cmc - 1 Bianchi (Nuvolari) ; 2 Bianchi (Self) ; 3 Bianchi (Maffeis) ; 4 Rex Acme (Handley) ; 5 Rex Acme (Cioli) ; 6 Rex Acme (X) ; 7 AJS (Simpson) ; 8 AJS (Longman) ; 9 AJS (P Ghersi) ; 10 AJS (After) ; 11 Vicentini (X) ; 12 Vicentini (X) ; 13 Vicentini (X) ; 14 Vicentini (X) ; 15 New Hudson (Kersaw) ; 16 New Hudson (X) ; 17 Augusta (Roero) ; 18 Rush (X) ; 19 Rush (X) ; 20 Maffeis (Sbaiz) ; 21 Indian (X) ; 22 Frera (Ghersi) ; 23 Frera (Manetti) ; 14 Frera (X) ; 25 D'Irsan (Gamberi) ; 26 Sunbeam (X) ; 27 Sunbeam (X) ; 28 Sunbeam (X)

 

 * Motos 500 cmc - 1 Guzzi (P Ghersi) ; 2 Guzzi (Moretti) ; 3 Guzzi (Visioli) ; 4 Guzzi (Prini) ; 5 Guzzi (X) ; 6 AJS (Houg) ; 7 AJS (Raggi) ; 8 AJS (X) ; 9 AJS (Williams) ; 10 Saroléa (Stobart) ; 11 Saroléa (X) ; 12 Saroléa (X) ; 13 New Hudson (Mundey) ; 14 New Hudson (X) ; 15 PM (Ashby) ; 16 PM (X) ; 17 PM (X) ; 18 PM (X) ; 19 GR (Revelli) ; 20 Douglas (Dixon) ; 21 Douglas (X) ; 22 Indian (X) ; 23 Frera (Colombo) ; 24 Frera (X) ; 25 Frera (X) ; 26 Sunbeam (X) ; 27 Sunbeam (X) ; 28 Sunbeam (X) ; 29 Norton (Saetti) ; 30 Norton (Arcengeli) ; 31 Norton (X).

 

 

L'Auto du 14-09-1925

 

Le premier Grand Prix de la FIMC

 

13 septembre - Autodrome de Monza

 

 

Le 1er Grand Prix de la fédération Internationale des Clubs Motocyclistes a été disputé aujourd'hui, sur l'autodrome de Monza.

Le départ des petites catégories de 175 et 250 cmc fut donné le matin à 9 h 31 par M. Truzzi, sous-secrétaire d'état.

Les concurrents des catégories 350 et 500 cmc disputèrent leur épreuve dans l'après-midi, devant une foule considérable.

 

Dans la catégorie 175 cmc la lutte fut palpitante entre Vega et Cavedagni, qui trouvèrent de rudes adversaires dans l'équipe Harlette.

 

Dans la catégorie 250 cmc, Porter (New Gerrard) domina ses concurrents dès le départ, après une lutte de quelques tours avec le champion italien Ruggeri.

 

La course des 350 et 500 cmc débuta par un duel acharné entre Houg (AJS) et Moretti (Guzzi) qui, au 22e tour, s'accrochèrent et tombèrent, mais sans grand dommage, Mondey fut ausii victime d'une chute sans gravité.

 

A mi-course, un orage surprit les concurrents, provoca des chutes et des dérangements d'allumage à quelques moteurs.

 

Une sélection sérieuse se manifesta dans la catégorie 500 cmc, dont trois concurrents seulement terminèrent l'épreuve.

 

Revelli, pilotant une nouvelle machine italienne, la GR, fit une course d'une régularité exemplaire tandis que Nuvolari, avec la nouvelle Bianchi de 350 cmc, mis à son actif un autre exploit, réalisant, sur un circuit mouillé, la belle moyenne de près de 123 kil à l'heure.

 

Nuvolari remporte la victoire, non sans avoir dû repousser des attaques portées contre lui, d'abord par Simpson, sur AJS, qui fut arrêté par une chute, et ensuite par le vainqueur du Tourist Trophy, Handley, qui dut abandonner par suite de grippage de son motuer.

 

Le classement

 

 * Catégorie 500 cmc - 1 Revelli (GR), les 400 kil en 3 h 32 m 40 s (moyenne 112 kil 849) ; 2 Ghersi (Guzzi), 3 h 34 m 14 s ; 3 Saetti (Norton), 3 h 50 m 47 s 3/5

 

 * Catégorie 350 cmc - 1 Nuvolari (Bianchi), les 300 kil en 2 h 25 m 11 s 3/5 (moyenne 123 kil 981) ; 2 Maffeis (Bianchi), 2 h 36 m 42 s ; 3 Self (Bianchi), 2 h 37 m 18 s 4/5 ; 4 Varzi (Sunbeam), 2 h 39 m 55 s

 

 * Catégorie 250 cmc - 1 Porter (New Gerrard), les 200 kil en 1 h 40 m 27 s 1/5 (moyenne 112 kil 725) ; 2 Ruggeri (Garanzini), 1 h 52 m 45 s ; 3 Maffeis (Maffeis), 1 h 53 m 37 s ; 4 Nino Bianchi (Ariel), 1 h 57 m 39 s 2/5 ; 5 Willemin (Condor), 2 h 1 m 48 s 3/5 ; 6 Piana (Moto Piana), 2 h 4 m 50 s ; 7 Bottoni (Garanzini), 2 h 7 m 58 s ; 8 Thewis (Rokonowa), 2 h 8 m 24 s ; 9 Rava (Galloni), 2 h 9 m 37 s ; 10 Opezzi (Galloni), 2 h 16 m 20 s.

 

 * Catégorie 175 cmc - 1 Vaga (Maffeis), les 200 kil en 2 h 13 m 1 s 3/5 (moyenne 90 kil 207) ; 2 Cavedagni (GD), 2 h 13 m 16 s ; 3 Zaraglio (Harlette), 2 h 16 m 23 s ; 4 Baschieri (GD), 2 h 17 m 56 s ; 5 Moretti (Orione), 2 h 19 m 0 s 1/5 ; 6 Saini (Orione), 2 h 25 m 45 s ; 7 Ghezzi (Miller), 2 h 28 m 50 s ; 8 Gallini (Puch), 2 h 32 m 42 s ; 9 Landi (Train), 2 h 40 m 8 s ; 10 Bresil (Puch), 2 h 42 m 35 s. 

 

 

1926      

 

L'Auto du 18-09-1926

 

Le 5e Grand Prix des Nations

 

Autodrome de Monza

 

 

Le Moto Club de Milan a été chargé d'organiser l'épreuve de la Fédération Internationale, dite Grand Prix des Nations.

La course aura lieu sur l'autodrome de Monza. Dans la matinée, à 9 h 30, commencera la course des catégories 175 et 250 cmc, tantis que l'après-midi sera disputée la course des catégories 350 et 500 cmc. La catégorie la mieux représentée est celle des 175 cmc . Les commissaires ont décidé qu'à cette catégorie pourront participer aussi les véhicules d'une cylindrée à partir de 125 cmc, pourvu qu'ils aient touttes les carctéristiques des motocyclettes.

Cette année l'intérêt de la course est accru par la participation du célèbre coureur anglais Bennett. Parmi les autres concurrents anglais mentionnons : Hough, Ashby, Graic, Longman, Simpson, Johnston, Porter, etc...

 

 * Motos 175 cmc - MM (Morini) ; MM (Canepari) ; MM (Tigli) ; MM Ungarelli) ; DKW (Ghibellini) ; DKW (Sprung) ; DKW (Panni) ; MArini (Finesi) ; Marini (Cigalia) ; Ranzani (Cavedini) ; Rex Acme (Johnston) ; Maffeis (Saini) ; Maffeis (Sassi) ; Garanzini (Attolini) ; Augusta (Niri) ; Augusta (Rosso) ; Augusta (Vitale) ; Ancora (Manetti) ; Ancora (Carena) ; Miller (Marazzini) ; Miller (Moroni) ; Miller (Zacchetti) ; GD (Baschieri) ; GD (Cavedagni) ; GD (Sceti) ; Vaga (Vaga) ; Harlette (Faraglia) ; Harlette (Torricelli) ; Mas (Vertua) ; Mignon (X) ; Yeecy (Freddy) ; Patriaca (Balagna) Orione (Cavallotti) ; Orione (X) ; GEM (Grassi) ; Alfa Normann (X) ; Alfa Normann (X)

 

 * Motos 250 cmc - Guzzi (P Ghers) ; Guzzi (Saetti) ; Maffeis (Gianoglio) ; MAffeis (MAffeis) ; Maffeis (X) ; New Gerrad (Porter) ; Mignon (X) ; Condor (Divorne) ; Condor (Sudan) ; Condor (Willemein) ; Onega (Bottoni) ; Trespi (Boneschi)

 

 * Motos 350 cmc - Bianchi (Nuvolari) ; Bianchi (M Ghersi) ; Bianchi (Maffeis) ; Bianchi (X) ; Frera (X) ; Frera (Marchi) ; Frera (Self) ; Frera (Roccatani) ; AJS (Longman) ; AJS (X) ; Rex Acme (Johnston) ; Rex Acme (Bertoni) ; Rex Acme (Mariani) ; Chater Lea (Bersanti) ; MEB (Milanesi) ; New Gerrad (Porter) ; Subeam (X) ; Sunbeam (X) ; Calthorpe (X) ; Garelli (Galli) ; Garelli (Moretti) ; Garelli (Visioli) ; Molteni (Fieschi)

 

 * Motos 500 cmc - Guzzi (Ghersi P) ; Guzzi (Arcangeli) ; Guzzi (Ruggeri) ; Guzzi (Corti) ; AJS (Hough) ; AJS (Bandini) ; AJS (X) ; Revelli (Revelli) ; Norton (Bannett) ; Norton (Graic) ; Norton (Marchi) ; Vanoni (Vanoni) ; Vanoni (Fumagalli) ; Gilera (Gilera) ; Gilera (Zaro) ; Gilera (Raccagni) ; Gilera (Opessi) ; Sunbeam (Varzi) ; Sunbeam (X) ; Indian (Giannetti).

 

 

L'Auto du 20-09-1926

 

Le Grand Prix des Nations

 

 

Le Grand Prix des Nations s'est disputé hier à Monza et a obtenu les résultats suivants :

 

 * Catégorie 500 cmc (distance 400 kil) - 1 Varzi (Sunbeam), en 2 h 57 m 29 s 2/5 (moyenne 135 kil 275) ; 2 Arcangelli (Guzzi), 2 h 58 m 59 s. 

Quatorze partants, douze abandons. Tour le plus vite : Gherzi (Guzzi), en 4 m 12 s 1/5 (moyenne 141 kil 951.

 

 * Catégorie 350 cmc (distance 300 kil) - 1 Nuvolari (Bianchi), en 2 h 19 m 26 s 1/5 (moyenne 129 kil 091) ; 2 Longman (AJS), 2 h 29 m 38 s 3/5 ; 3 Moretti (Garelli), 2 h 37 m 6 s ; 4 Visioli (Garelli), 2 h 37 m 7 s.

Neuf partants, cinq abandons. Tourr le plus vite : Nuvolari, 4 m 21 s 3/5 (moyenne 137 kil 616)

 

 * Catégorie 250 cmc (distance 200 kil) - 1 Prini (Guzzi), en 1 h 34 m 56 s 2/5 (moyenne 126 kil 352) ; 2 Ghersi (Guzzi), 1 h 34 m 56 s 3/5.

Huit partants, six abandons. Tour le plus vite : Ghersi, 4 m 37 s 1/5

 

 * Catégorie 175 cmc (distance 200 kil) - 1 Zacchetti (Miller), en 1 h 54 m 11 s 2/5 (moyenne 105 kil 068 ; 2 Manetti (Aucora), 1 h 55 m 5 s 3/5 ; 3 Baschieri (GD), 1 h 55 m 6 s.

Vingt-cinq partants, dix abandons. Tour le plus vite : Zachetti, 5 m 29 s (moyenne 100 kil 422.

 

Un accident mortel est venu attrister la fin de ce meeting. Le motocycliste Galli, pilotant une Garelli, ayant pris un virage trop large a essayé de se redresser par un brusque coup de guidon, mais il n'a pu éviter la chute au milieu de la piste. Les conséquences de cette chute n'auraient pas été graves si le malheureux n'avait pas été touché par deux concurrents, Maffeis et Roccatani, qui le talonnaient.

Galli mourait aussitôt arrivé à l'hôpital de Monza, tandis que Maffeis et Roccatani s'en tiraient avec des blessures sans gravité.

 

 

1927      

 

L'Auto du 19-07-1927

 

Le Grand Prix des Nations

 

Autodrome de Monza

 

 

Le 6e Grand Prix des Nations se disputera sur le circuit de Milan. Cette édition est dotée de 25.000 lires de prix et comporte les catégories suivantes : 500, 350, 250 175 et 125 cmc.

Plusieurs coupes et trophées seront mis en compétition.

Les engagements, accompagnés de 200 lires par machine, sont reçus dès maintenant au siège de la SIAS, rue San Nicolao, 14 à Milan. Jusqu'au 15 août, à 18 heures, ils sont à droits simples et, à partir de cette date jusqu'au 5 septembre, à 18 heures, à droits doubles.

 

Les distances à parcourir sont les suivantes : 200 km, soit 20 tours de circuit, pour les 125 et 175 cmc ; 300 km, soit 30 tours, pour les 250 cmc ; et, enfin 400 km, soit 40 tours, pour les 500 cmc.

 

Parmi les marques engagées dans cette belle compétition motocycliste, citons :

 

 * France - Train, DFR, Magnat-Debon

 * Angleterre - Rudge, AJS, Cotton, Sunbeam, New-Hudson, Vélocette, Rex-Acmé, Triumph,               Norton.

 * Allemagne - BMW, Puch, DKW

 * Suisse - Motosacoche, Condor

 * Belgique - Saroléa, Gillet d'Herstal, FN

 * Italie - Bianchi, Benelli, Aliprandi, GD, Galloni, Guzzi, Garelli, Frera

 

 

L'Auto du 19-09-1927

 

Le Grand Prix des Nations

 

 

Voici les résultats du Grand Prix des Nations qui s'est disputé aujourd'hui sur la piste de l'autodrome de Monza :

 

  * Catégorie 500 cmc (distance 400 km) - 1 Arcangeli (Sunbeam), en  2 h 55 m 13 s (moyenne          136 km 973) ; 2 Simcock (AJS), 3 h 2 m 34 s. Les seuls arrivés sur 14 partants.

 

  * Catégorie 350 cmc (distance 400 km) - 1 Nuvolari (Bianchi), 2 h 57 m 20 s (mpoyenne 135 km         493) ; 2 Moretti (Bianchi), 2 h 59 m 57 s. Les seuls arrivés sur 14 partants.

 

  * Catégorie 250 cmc (distance 300 km) - 1 Prini (Guzzi), 2 h 21 m 16 s (moyenne 127 km 508) ;         2 Lasagni (Guzzi), 2 h 21 m 45 s ; 3 Ghersi (Guzzi), 2 h 22 m 20 s.

 

  * Catégorie 175 cmc (distance 200 km) - 1 Benelli (Benelli), 1 h 49 m 45 s (moyenne 109 km             339) ; 2 Manetti (Ancora), 1 h 51 m 29 s ; 3 Alberti (Ancora), 1 h 52 m 56 s ; 4 Bianchi (Miller), 1       h 57 m 05 s ; 5 Maffi (Bianchi), 1 h 58 m 50 s.

 

  * Catégorie 125 cmc (distance 200 km) - 1 Morini (MM), 2 h 01 m 48 s (moyenne 98 km 522) ; 2         Sandra (GD), 2 h 04 m 6s ; 3 Bernasconi (GD), 2 h 10 m 42 s ; 4 Compari (MM), 2 h 11 m 07 s.

 

 

1928      

 

L'Auto du 29-09-1928

 

Demain à Monza se dispute le VIIe Grand Prix des Nations

 

Cinq nations sont représentées

 

 

Demain se dispute, pour la septième fois, le Grand Prix des Nations qui aura cette fois encore pour théâtre l'autodrome de Monza, qui vit tant de belles luttes sportives. On doit dire avant tout autre commentaire, que cette superbe épreuve internationale a su grouper, cette année encore, un lot d'engagés à la fois copieux et éclectrique puisqu'il comporte 75 noms représentant cinq nations ; Allemagne, Angleterre, Belgique, Italie et Suisse. Tant il est vrai qu'une épreuve d'envergure saura toujours réunir sur son nom la quasi-totalité des ténors de la spécialité.

De toutes les catégories, la plus chargée est, encore une fois, la catégorie 500 cmc, maximum permis par la règlementation de la FICM.

 

Les engagés

 

 * Catégorie 125 cmc - 1 Dardo (Cornaggia) ; 2 Dardo (X) ; 3 MM (Tigli) ; 4 MM (Mariani) ; 5 MM (Delmonte) ; 6 GD (X) ; 7 GD (X) ;  8 Marini (Sartori) ; 9 Marini (Del Prado) ; 10 Orione (Dall'Ara) ; 13 CG (Giuntoli) ; 14 Gianoglio (X)

 

 * Catégorie 175 cmc - 1 Ladetto Blatto (Minetti) ; 2 Ladetto Blatto (Balagna) ; 3 Ladetto Blatto (Maffeis) ; 4 GD (X) ; 5 GD (X) ; 6 Benelli (Benelli) ; 7 Benelli (Brusi) ; 8 Benelli (Serafini) ; 9 Miller (Zachetti) ; 10 Miller (X) ; 11 Gianoglio (Gianoglio) ; 12 Gaia (Moretti) ; 

 

 * Catégorie 250 cmc - 1 Guzzi (Geisler) ; 2 Guzzi (Ghersi) ; 3 Guzzi (Cimatti) ; 4 Guzzi (Crippa) ; 5 Guzzi (X) ; 6 Motosacoche (Handley) ; 7 Ladetto Blatto (Panella) ; 9 Ladetto Blatto (Lanza) ; 10 GD (X) ; 11 GD (X) ; 12 Condor (Wuillermin) ; 13 Condor (Divorne) ; 14 OK Supreme (Longman) ; 15 OK Supreme (Ashby)

 

 * Catégorie 350 cmc - 1 Velocette (Willis) ; 2 Velocette (Hicks) ; 3 Velocette (Santini) ; 4 Velocette (Severi) ; 5 Velocette (X) ; 6 Motosacoche (Richard) ; 7 Bianchi (Nuvolari) ; 8 Bianchi (Moretti) ; 9 Bianchi (Zanchetta) ; 10 Sunbeam (Battagli) ; 11 Sunbeam (X) ; 12 Chater Lea (Barsanti) ; 13 Frera (Manetti)

 

 * Catégorie 500 cmc - 1 Saroléa (Gregoire) ; 2 Saroléa (Tom) ; 3 Saroléa (Self) ; 4 Sunbeam (Dodson) ; 5 Sunbeam (Varzi) ; 6 Sunbeam (Colombe) ; 7 Guzzi (Moretti) ; 8 Guzzi (Fieschi) ; 9 Guzzi (X) ; 10 Rex Acme (Bonette) ; 11 Rex Acme (X) ; 12 Motosacoche (Handley) ; 13 Scott (X) ; 14 Gillet (Sbaiz) ; 15 Gilet (Bentley) ; 16 Gilet (Kicken) ; 17 DKW (Stegman) ; 18 Jap (Ashby) ; 19 Norton (Simpson) ; 20 Norton (Ghersi P) ; 21 Norton (X) 

 

 

L'Auto du 01-10-1928

 

Nuvolari, sur 350 cmc Bianchi, enlève le Grand Prix des Nations

 

Au palmarès : Franconi (Sunbeam) ; Geiss (DKW) ; Dal Monte (MM).

Superbe démonstration de l'équipe Guzzi

 

 

Le VIIe Grand Prix des Nations qui s'est déroulé hier, sur l'autodrome de Monza, aura été cette fois encore, favorable aux couleurs italiennes, puisque c'est aux deux principales marques de là-bas que revient l'honneur des meilleures performances.

 

C'est d'abord Nuvolari - et qui, avec sa 350 cmc Bianchi non seulement enlève sa catégorie, ce qui met à son actif sa 4e victoire consécutive dans cette épreuve - un palmarès éloquent - mais encore bat Franconi et sa 500 cmc Sunbeam.

 

L'homme a une très belle classe et la machine est un superbe racer, que l'on regrette de ne pas voir en compétition européenne.

 

C'est ensuite toute l'équipe des 250 cmc Guzzi - que nous avions dit devoir être imbattable -  qui, confirmant notre pronostic, enlève les quatre premières places de leur catégorie, terminant seuless et d'ailleurs très près l'une de l'autre, ce qui donne à la performance une singulière ampleur.

 

En catégorie 500 cmc, c'est à Franconi - qui a fourni cette saison une carrière très égale et très courageuse - et sa Sunbeam que revient la palme enviée. Evidemment, on doit regretter l'abstention du prestigieux Handley et sa Motosacoche, retiré de la compétition volontairement à la suite d'un accident survenu au directeur de la firme Marchand, accident que nous avions signalé hier, en dernière heure.

 

Enfin en catégories légères, c'est d'abord la DKW allemande de Geiss qui gagne en 175 cmc, puis la MM de Dal Monte qui enlève la catégorie 125 cmc, la marque renouvelant son succès de l'an dernier.

 

Le VIIe Grand Prix des Nations a donné lieu à de très belles performances. Cependant il convient de remarquer que le record catégorie 500 cmc reste à Arcangelli (Sunbeam) établi l'an dernier à une moyenne de 136 km 973, que le record de Nuvolari en 1927, catégorie 350 cmc, reste debout à la moyenne de 135 km 493, que la Guzzi de Ghersi n'a pas fait mieux que celle de Prini l'an dernier.

Par contre la DKW de Geiss bat le record 175 cmc établi en 1927 à 109 km 339 de moyenne puisqu'il fait 115 km 340 et Dal Monte sur MM fait 104 km 289 contre 98 km 522, l'an dernier.

 

Le classement

 

 * Motos 500 cmc (400 km) - 1 Franconi (Sunbeam), 3 h 05 m 48 s, (moy 129 km 171) ; 2 Klein (DKW), 3 h 14 m 36 s ; 3 Grama (Pilora), 3 h 50 m 08 s 3/5

Tour le plus vite : Warsi (Sunbem), les 10 kilomètres en 4 m 07 s 3/5, moy 145 km 357.

 

 * Motos 350 cmc (400 km) - 1 Nuvolari (Bianchi), 3h 04 m 08 s (moy 130 km 335 ; 2 Moretti (Bianchi), 3 h 04 m 38 s ; 3 Longman (OK Supreme), 3 h 05 m 51 s ; 4 Lanchetta (Bianchi), 3 h 19 m 26 s.

Tour le plus vite : 12e tour, Nuvolari (Bianchi), les 10 km, 4 m 21 s 4/5 (moy 137 km 509)

 

 * Motos 250 cmc  (300 km) - 1 Ghersi (Guzzi), 2 h 21 m 21 s (moy 127 km 343) ; 2 Mazera (Guzzi), 2 h 23 m 47 s ; 3 Ghissler (Guzzi), 2 h 24 m 51 s ; 4 Raccaini (Guzzi), 2 h 26 m 44 s.

Tour le plus rapide : 2e tour, Ghersi (Guzzi), les 10 km en 4 m 29 s (moy 133 km 829)

 

 * Motos 175 cmc (200 km) - 1 Geiss (DKW), 1 h 44 m 2 s 2/5 (moy 115 km 340) ; 2 Balagno (Ladetto Blatto), 1 h 44 m 20 s ; 3 Lanza (X), 1 h 47 m 51 s 2/5.

 

 * Motos 125 cmc (200 km)  - 1 Dal Monte (MM), 1 h 54 m 17 s (moy 104 km 289) ; 2 Paschieri (Benelli), 1 h 56 m 8 s ; 3 Mnnini (MM), 1 h 56 m 32 s.

 

 

L'Auto du 02-10-1928

 

Le Grand Prix des Nations

 

 

Dimanche s'est disputé, à Monza, le VIIe Grand Prix des Nations dont on doit dire qu'il fut, au point de vue enseignements techniques et résultats pratiques, assez décevant. Vous avez pu voir, en effet, que dans les deux catégories les 350 et les 500 cmc, les moyennes horaires des vainqueurs de cette année étaient de loin inférieures à celles qui ont été accomplies l'an passé.

 

Evidemment, on peut penser, logiquement qu'un Nuvolari voyant sa course en mains n'a pas donné le maximum, car enfin c'est ce même Nuvolari et cette même Bianchi qui ont gagné l'an dernier et il serait assez vain de croire que la machine de l'année va moins vite que l'autre.

 

Evidemment, encore, le forfait - involontaire - du prestigieux Handley et de sa Motosacoche, a privé la catégorie 500 cmc d'un rival dangereux qui, peut-être, aurait pu améliorer la moyenne générale de ce groupe. Mais enfin, il restait malgrè tout, des hommes et des marques de classe qui étaient susceptibles de beaux exploits ; mais enfin, aussi, Franconi et sa Sunbeam sont capables de remarquables prouesses sportives.

 

Evidemment, enfin, l'équipe Guzzi a visé principalement, en 250 cmc, à finir de sorte que ses hommes soient tous les quatre très près l'un de l'autre, ce qui a pu avoir une influence sur la marche du leader.

 

Mais malgrè tout, cet ensemble de faits prouve qu'il n'y a plus grand chose à espérer en fait d'accroissement de la vitesse de tarnslation, tout au moins sur les bases actuelles où l'on travaille le moteur de course. Alors est-ce la faillite des épreuves de vitesse pure ?  Assurément non si l'on songe que le déchet reste toujours très grand et qu'il doit bien y avoir moyen, quand même, en dépit de la terrible tâche imposée, de réunir un peu plus de 40 % du nombre total d'engagés à l'arrivée.

Ce seront là les véritables enseignements de la course de demain.

J. B

 

1929      

 

L'Auto du 22-09-1929

 

Aujourd'hui, à Monza le Grand Prix des Nations

 

 

La grande épreuve motocycliste de la fédération italienne se court aujourd'hui sur la piste milanaise.

 

Sont engagés :

 

 * Catégorie 125 cmc - 1 Rosetti (MM) ; 2 Landi (MM) ; 3 X (GD)

 

 * Catégorie 175 cmc - 1 Tigli (MM) ; 2 Del Monte (MM) ; 3 Sandri (MM) ; 4 Benelli (Benelli) ; 5 Brusi (Benelli) ; 6 Baschieri (Benelli) ; 7 Serafini (Benelli) ; 8 Fumagalli (Miller) ; 9 Marnetti (E (Miller) ; 10 Pezzoli (Miller) ; 11 Geiss (DKW) ; 12 Kohfink (DKW) ; 13 Winkler (DKW) ; 14 Ruggeri (DKW) ; 15 X (DKW) ; 16 Cornaggia (Dardo) ; 17 Panella (Ladetto Blatto) ; 18 Maffeis (Ladetto Blatto) ; 19 X (Ladetto Blatto) ; 20 X (GD) ; 21 Garabello (Garabello)

 

* Catégorie 250 cmc - 1 Handley (Motosacoche) ; 2 Wuillemin (Condor) ; 3 X (GD) ; 4 Baragagli (Guzzi) ; 5 X (Guzzi) ; 6 Prini (Guzzi) ; 7 Truzzi (Guzzi) ; 8 Susini (Guzzi) ; 9 Moretti Primo (Guzzi) ; 10 Villa (Guzzi)

 

* Catégorie 350 cmc - 1 Ghersi Pietro (Motosacoche) ; 2 X (Velocette) ; 3 Ghersi Mario (Velocette) ; 4 Santini (Velocette) ; 5 Nuvolari (Bianchi) ; 6 Moretti (Bianchi) ; 7 Zanchetti (Bianchi) ; 8 Moechi (Frera) ; 9 X (Frera) ; 10 X (Frera) ; 11 Sambri (Harley) ; 12 Prardi (BSA) ; 13 Bianco (Calthorpe) ; 14 Guenthier (DKW)

 

* Catégorie 500 cmc - 1 Handley (Motosacoche) ; 2 Varzi (Sunbeam) ; 3 Franconi (Sunbeam) ; 4 Colombo (Sunbeam) ; 5 X (Norton) ; 6 Ruggeri (Norton) ; 7 Ciacci (Norton) ; 8 Longman (Rudge) ; 9 Bandini (Rudge) ; 10 X (Rudge) ; 11 Arcangeli (Guzzi) ; 12 X (Guzzi) ; 13 Mantovani (Guzzi) ; 14 Klein (DKW) ; 15 Tomasi (DKW) ; 16 X (Gilera) ; 17 Gilera (Gilera) ; 18 Grana (Gilera) ; 19 X (Gilera)

 

 

L'Auto du 23-09-1929

 

Le Grand Prix des Nations à l'autodrome de Monza

voit une nouvelle victoire de Varzi, à moto, cette fois

 

Toutes les catégories sont enlevées par des italiens

 

Aujourd'hui se sont courues à Monza les diverses épreuves du Grand Prix motocycliste des Nations.

La participation fut nombreuse et brillante, et les courses ardamment disputées.

La meilleure performance fut faite par le vainqueur de la catégorie 500 cmc, Varzi, qui n'est autre que le coureur automobile le même qui, dimanche dernier, gagnait, sur Alfa Romeo, le Grans Prix de Monza, Varzi pilotait cette fois une moto Sunbeam.

 

Résultats :

 

 * Motos 500 cmc - 1 Varzi (Sunbeam), 400 km en 2 h 54 m 24 s (moy 137 km 606). Meilleur tour à la moyenne de 151 km 770. Quinze partants, un à l'arrivée. 

 

 * Motos 350 cmc - 1 Moretti (Bianchi), 400 km en 3 h 7 m 51 s (moy 127 km 605) ; 2 Santini (Velocette), 3 h 27 m 30 s. Huit partants, deux à l'arrivée.

 

 * Motos 250 cmc - 1 Truzzi (Guzzi), 300 km en 2 h 23 m 31 s (moy 125 km 409) ; 2 Villa (Guzzi), 2 h 33 m 50 s ; 3 Bargagli (Guzzi), 2 h 40 m 1 s. Neuf partants, trois à l'arrivée.

 

 * Motos 175 cmc - 1 Baschieri (Benelli), 200 km en 1 h 48 m 19 s (moy 110 km 778) ; 2 Geiss (DKW) ; 3 Maffeis (Ladetto) ; 4 Carisello (Ladetto). Qatorze partants, quatre à l'arrivée.

 

 * Motos 125 cmc - 1 Landi (MM), en 2 h 7 m 39 s

 

 

1930      

 

L'Auto du 03-09-1930

 

Le Grand Prix des Nations

 

 

Le Grand Prix des Nations aura lieu le 14 septembre sur le même circuit qui aura réuni huit jours avant les voitures engagées dans le Grand Prix de Monza.

 

Le parcours a été fixé comme suit :

 

 * Motos 175 cmc, 20 tours ou 137 km 220

 * Motos 250 cmc, 30 tours ou 205 km 830

 * Motos 350 cmc et 500 cmc, 40 tours ou 274 km 400.

 

Le temps maximum accordé sera de 15 minutes après l'arrivée du vainqueur de chaque catégorie.

Pendant la course, les concurrents porteront un maillot aux couleurs suivantes : rose (Italie), bleu (France), vert (Angleterre), blanc (Belgique), jaune (Suisse), gris (Autriche), noir (Allemagne), violet (Espagne), blanc et rose, à raies verticales (Etats Unis). Les couleurs se réfèreront à la nation constructrice de la machine.

 

 

 

L'Auto du 13-09-1930

 

Le Grand Prix des Nations demain, à Monza

 

 

La piste milanaise donnera demain son habituel meeting motocycliste de septembre, le Grand Prix des Nations.

On utilisera le nouveau parcours inauguré pour le Grand Prix de Monza, dimanche ; le tour de piste mesure 6.861 mètres.

 

Sont engagés :

 

 * Catégorie 500 cmc - 1 NSU (Bullus) ; 2 NSU (Ulmen) ; 3 NSU (Ruttchen) ; 4 Raleigh (Williams) ; 5 Raleigh (Duncan) ; 6 AJS (Guthrie) ; 7 Rudge (Bandini) ; 8 Rudge (Cavalieri) ; 9 Rudge (Mantovani) ; 10 Rudge (Bredo) ; 11 Sunbeam (Varzi) ; 12 Sunbeam (Bertolotti) ; 13 New Hudson (Aldrighetti) ; 14 Rudge (Cerrato) ; 15 Motosacoche (Arcangeli) ; 16 Gillet (Sbaiz) ; 17 Gillet (Bentley).

 

 * Catégorie 350 cmc - 1 Vélocette (Baldi) ; 2 Vélocette (Michelli) ; 3 Vélocette (Landi) ; 4 Vélocette (Jacopini) ; 5 Vélocette (Bardin) ; 6 AJS (Hichs) ; 7 A JS (Sandri) ; 8 Bianchi (Nuvolari) ; 9 Bianchi (Moretti) ; 10 Bianchi (Zanchetti) ; 11 Sunbeam (M Ghersi) ; 12 Motosacoche (Barsanti).

 

 * Catégorie 250 cmc - 1 New Imperial (Mellors) ; 2 Guzzi (Cimatti) ; 3 Guzzi (Truzzi) ; 4 Guzzi (Moretti) ; 5 Guzzi (Prini) ; 9 Guzzi (Brusi) ; 7 Guzzi (Nazzaro) ; 8 Guzzi (Rossetti).

 

 * Catégorie 175 cmc - 1 DKW (Panzeri) ; 2 Benelli (Benelli) ; 3 Benelli (Baschieri) ; 4 Benelli (Alberti) ; 5 Benelli (X) ; 6 Benelli (Miele) ; 7 Dalla Piana (X).

 

 

L'Auto du 15-09-1930

 

Le Grand Prix des Nations demain, à Monza

 

 

Sur l'autodrome de Monza a eu lieu le Grand Prix des Nations des motocyclettes. Malgrè le temps incertain, un public nombreux a assisté à l'épreuve qui a remporté un grand succès.

 

Voici les résultats :

 

 * Catégorie 175 cm (distance 137 km 220) - 1 Benelli (Benelli), en 1 h 13 m 9 s (moy 112 km 500) ; 2 Fumagalli (Miller), 1 h 21 m 53 s ; 3 Miele (Benelli), 1 h 21 m 38 s

 

* Catégorie 250 cm (distance 205 km 830) - 1 Trzzi (Guzzi), en 1 h 42 m 8 s (moy 120 km 900 ; 2 Panella (Guzzi), 1 h 42 m 36 s ; 3 Brusi (Guzzi), 1 h 43 m 23 s.

 

* Catégorie 350 cm (distance 274 km 400) - 1 Barsanti (Motosacoche), en 2 h 10 m 17 s (moy 126 km 300) ; 2 Fieschi (Vélocette), 2 h 12 m 31 s ; 3 Landi (Vélocette), 2 h 14 m

 

* Catégorie 500 cm (distance 274 km 400) - 1 Bullus (NSU), en 1 h 58 m 43 s (moy 126 km 400) ; 2 Taruffi (Norton), 2 h 4 m 21 s ; 3 Colombo (Sunbeam), 2 h 4 m 37 s.

Nuvolari (Bianchi) est tombé et a été transporté à l'hôpital de Monza ; rien de grave, sauf de multiples contusions.

 

 

1931      

 

L'Auto du 27-04-1931

 

Le Grand Prix des Nations

 

Hicks (AJS) fait le meilleur temps

 

Aujourd'hui a eu lieu à Monza le classique Grand Prix des Nations qui avait attiré outre une participation italienne importante, une brillante coalition étrangère. Aux résultats bruts on enregistre deux victoires italiennes en petites cylindrées (Benelli en 175 cmc et Guzzi en 250  cmc) et deux victoires anglaises en 350 cmc, avec Lambi sur Vélocette et en 500 cmc, avec Hicks sur AJS.

 

Remarquons que cette dernière victoire est acquise de justesse puisque Bullus, sur machine allemande NSU, le suit à 10 s 2/5 près.

Dans cette catégorie, la construction italienne ne fut pas particulièrement brillante, puisque la troisième place est prise par Simpson sur Norton.

 

L'épreuve ne fut pas favorisée par le temps et la pluie ne cessa de tomber pendant toute la duré des courses.

 

Voici les résultats :

 

 * Catégorie 175 cmc (distance 137 km 220) - 1 Benelli (Benelli), 1 h 15 m 57 s 3/5 (moy 108 km 380) ; 2 Mardini (Miller), 1 h 22 m 1 s 1/5 ; 3 Alberti (Benelli), 1 h 22 m 33 s 3/5.

 

 * Catégorie 250 cmc (distance 171 km 525) - 1 Brusi (Guzzi), 1 h 35 m 40 s 2/5 (moy 107 km 569) ; 2 Panela (Guzzi), 1 h 36 m 58 s 4/5 ; 3 Druzi (Guzzi), 1 h 42 m 22 s 2/5.

 

 * Catégorie 350 cmc (distance 205 km 830) - 1 Lambi (Vélocette), 1 h 42 m 41 s (moy 120 km 255) ; 2 Gherzi (AJS), 1 h 44 m 57 s 2/5 ; 3 Bruni (Rudge), 1 h 49 m 8 s 3/5.

 

 * Catégorie 500 cmc (distance 274 km 440) - 1 Hicks (AJS), 2 h 13 m 4/5 (moy 123 km 495) ; 2 Bullus (NSU), 2 h 13 m 10 s 2/5 ; 3 Simpson (Norton), 2 h 13 m 57 s.

 

 

- Haut de la page -