Tourisme en Auvergne - Vacances et Loisirs

 

  Haute-Loire :

Saugues

 Infos

 

Dictons auvergnats !

Pluie de juin 

Belle avoine, chétif foin.

Les Pétaros des Volcans sont sur Facebook

Pour découvrir plus d'infos proposées par les Pétaros via Facebook,

Création de la page : mars 2017

 

 

Mise à jour de la page : 03-04-2017

 Ajout : 1936    

 

 

 

1 - 3     Courses de côte

   1 - 3 - 2      Côte de  Château-Thierry

 

La ville de Château-Thierry est située en région Picardie (Hauts de France) dans le département de l'Aisne (02). L'agglomération se trouve à 42 km au Sud de Soissons, 100 km à l'Est de Paris et 58 km à l'Ouest de Reims, sur la rive droite de la Marne.

L'altitude moyenne de la localité est d'environ 140 m.

 

C'est à Château-Thierry qu'est né l'auteur Jean de La Fontaine, le 8 juillet 1621, il y fit ses études au collège.

 

Personne n'ignore les événements tragiques d'avril 1917 et ce qui devait être la grande percée des lignes ennemies, sur les crêtes du "chemin des Dames", à l'Est de Soissons.

 

Les initiés du sport automobile et motocycliste connaissent Château-Thierry, pour sa célèbre course de côte, à l'égale du Ventoux, de Chanteloup et de Gaillon à laquelle d'ailleurs elle fut associée pour décerner, par addition des temps, le "championnat de la côte".

 

L'épreuve a été créé en 1902, c'est donc l'une des plus anciennes de France, interrompue pendant quelques années, puis définitivement arrêtée suite à un accident grave survenu en 1935. 

 

Le parcours de 1 kilomètre empruntait l'avenue de Soissons, depuis le palais de justice.

 

 

1902        d'après un article du Petit                           Parisien du 29-09-1902

 

 

La course de côte de Château-Thierry, organisée par l'Auto-Vélo, a eu lieu hier 28 septembre.

 

Favorisée par un temps superbe, cette épreuve a eu un plein et légitime succès, nous donnons ici, le classement de chaque catégorie :

 

 

 

* Motocyclettes au-dessous de 50 kilo

 

1 - Derny, en 1' 3" 1/5

2 - Muller, en 1' 34" 2/5

3 - Coudert, en 1' 38" 3/5

4 - Coudert (II), 

5 - Barret, en 1' 40"

6s - Soncin, en 1' 52" 1/5

7 - Doucin, en 1' 52" 4/5

8 - Donné, en 1' 55" 4/5

9 - Ardiot, en 1' 58"

10 - Rapp, en 1' 58" 2/5

11 - Follaquier, en 2' 13" 4/5

12 - Millo, en 2' 26" 4/5

13 - Soules, en 2' 30" 2/5

14 - Breuil, en 3' 21" 1/5

 

* Motocyclettes au-dessus de 50 kilos

 

1 - Lamberjack, en 55" 4/5

2 - Barret, en 1' 17"

3 - Garreau, en 1' 18" 1/5

4 - Robin, en 1' 18" 2/5

5 - Laliot, en 1' 22" 3/5

6 - De Kosika, en 1' 28" 3/5

7 - Ardiot, en 1' 27"

8 - Pécourt, en 1' 29" 4/5

9 - Jollivet, en 1' 30" 4/5

10 - Fontaine, en 1' 43" 4/5

11 - Emile, en 1' 44" 3/5

 

 

* Motocycles

 

1 - Loste, en 49" 1/5

2 - Stollen, en 51" 3/5

3 - Osmont, en 55"

4 - Gamet, en 1' 54"

 

* Quadricycles

 

1 - Osmont, en 1' 11"

 

 

* Voiturettes de 250 à 400 kilos

 

1 - Thellier, en 58" 1/5

2 - Vontatum, en 1' 14"

3 - Henriot, en 1" 19"

4 - Oury, en 1' 30"

5 - Combier, en 2' 4"

6 - Albot, en 2' 21" 4/5

 

* Voitures légères de 400 à 650 kilos

 

1 - Rigolly, en 52"

2 - Barras, en 54" 1/5

3 - Edmond, en 56" 3/5

4 - de le Touloubre, en 57" 3/5

5 - Barbaroux, en 57" 3/5

6 - Thery, en 59" 2/5

7 - Duray, en 1' 5" 1/5

8 - Ruthishauser, en 1' 6" 2/5

9 - Ulhmann, en 1' 10" 2/5

10 - Brazier, en 1' 14"

11 - Millot, en 1' 16" 3/5

12 - Ravenez, en 1' 17" 3/5

 

* Voitures de 650 à 1000 kilos

 

1 - Gabriel, en 48" 2/5

2 - Serpollet, en 49"

2 - Teste, en 52" 4/5

4 - Heath, en 53"

5 - Augières, en 54" 3/5

6 - Durand, en 56" 4/5

7 - A. et X., en 58" 2/5

8 - De Bignières, en 1' 6" 3/5

 

 

 

 

On remarquera que les vitesses réalisées sur cette rampe excessivement dure sont merveilleuses ; la vitesse par Gabriel, le triomphateur de la journée, représente, en effet, du 75 kilomètres à l'heure.

Où est le temps où l'on ne voulait pas faire l'achat d'une voiture automobile parce que..;ça ne montait pas les côtes ?

 

 

1903        d'après un article du Petit Parisien du 05-10-1903

 

La course du kilomètre

 

Il pleut ce matin dans la patrie du bon La Fontaine et ...du bon juge.

Il pleut et la gentille petite ville déjà si mélancolique en temps ordinaire - mais d'une mélancolie si captivante - en devient vraiment triste.

La Marne dont le ruban capricieux scintille dans la verdure par les clairs soleils, s'est muée par cette grise journée en un fin blafard serpent de plomb, et sur les pavés gluants nos chauffeurs, couverts de caoutchoucs divers, dérapent à qui mieux mieux.

 

C'est grand dommage car l'épreuve classique de la rude côte des Chesneaux est véritablement intéressante.

Les moteurs puissants forcément tenus en  mains sur les plateaux de la grand'route, peuvent sur son "dix pour cent" laisser cours à leurs explosions.

 

Là, nos constructeurs trouvent de sérieux enseignements pour leurs voitures de l'avenir. 

C'est que tous les organes travaillent dans une course semblable, à partir du moteur au différentiel, en passant par l'embrayage, les changements de vitesse et la transmission, avec au premier chef les pneumatiques.

 

La matinée était réservée aux touristes, et par voiture de touriste s'entend celle de Monsieur Tout- le-Monde, la voiture commerciale qui servira demain à vous et à moi !

 

Il s'en trouvait, certes, ce matin sur la côte, mais en combien plus grand nombre étaient les véhicules maquillés, disons le mot.

 

Ainsi nous avons vu une 70 chevaux Paris-Madrid avec une caisse quatre places, pesant une quarantaine de kilos en tout, sans coussins, sans carrosserie au vrai sens du mot, partir dans cette catégorie, et, qui plus est, sous la conduite d'un professionnel coté.

Ne cherchez pas plus loin que le gagnant du dernier Paris-Bordeaux. Comme voiture de touriste et comme conducteur-touriste, n'est-ce pas délicieux d'ironie !

 

Mais tout ceci n'est qu'accessoire, passons aux résultats :

 

Catégorie touristes

 

* Motocyclettes, quart de litre : - 1 - Peugeot (I) en 1 ' 11" ; 2 Peugeot (IV) en 1' 15" ; 3 Peugeot (II) en 1' 21" ; 4 Knap en 1' 28" ; 5 Moto-cardan en 1' 29" ; 6 Peugeot (III) en 1' 30" ; 7 Werner en 1' 33" ; 8 Michal en 1' 45" ; 9 Sencier en 1' 48"

 

* Voitures dont le chasis vaut moins de 4000 fr. : - 1 - Davaud en 3' 6" ; 2 Demmier en 3' 32" ; 3Millocheau en 4' 3"

 

* Voitures dont le chassis vaut de 4000 à 8000 fr : - 1 - Renaux en 2' 25" ; 2 - Ader en 2' 25s 3/5 ; Mercier en 2' 38" ; 4 Piboux en 2' 48" ; 5 - Pineau en 3' 17" ; 6 - Cadignan en 4' 32"

 

* Voitures dont le chassis vaut de 8000 à 12000 fr : - 1 - Pelzer en 1' 15" ; 2 - Vinot en 2' 26" ; 3 - Boyer en 2' 29"

 

* Voitures dont le chassis vaut de 12000 à 18000 fr : - 1 - Béconnais en 56" ; 2 - De Maigret en 1' 20" ; 3 - Cravoisier en 1' 34" ; Georges Ville en 1' 44" ; 5 - Raoul Lemoine en 1' 54" ; 6 - Edwars en 2' 43"

 

* Voitures dont le chassis vaut de 18000 à 25000 fr ; - 1 - Caillois en 1' 32" ; 2 - Gasté en 1' 56" 3/5

 

* Voitures dont le chassis vaut plus de 25000 fr : - 1 - Gabriel en 56" ; 2 - Heath en 1' 3" 1/5

 

Catégorie vitesse

 

Motocyclettes - 1 Lamberjack en 53" 3/5 ; 2 - Champois en 58" 4/5 ; 3 - Berger en 1' 1"" 4/5 ; Lurquin en 1' 3" 3/5 ; 6 - Derny en 1' 6" 1/5 ; 7 - Griffon en 1' 6" 2/5 ; 8 - Collomb en 1' 10" 3/5 ; 9 - X. en 1' 11" 4/5 ; 10 - Carreau en 1' 14" ; 11 - Ganzer en 1' 26"

 

Voiturettes de moins de 400 kilos - 1 - Wagner en 50" 4/5 ; 2 - Villemain en 52" 3/5 ; 3 - G. Richard en 1' 15" ; 4 - Richard en 1' 18" 3/5

 

* Voitures légères de 400 à 650 kilos - 1 - Barras en 50" 2/5 ; 2 - Béconnais en 52"

 

A ce moment la pluie tombe à torrents, interrompant la course.

L'après-midi était, d'après le programme, réservée à la catégorie vitesse.

 

Après la pluie des premières heurs de la matinée, le ciel était resté nuageux ; à midi, le soleil avait enfin percé les nuages mais l'embellie ne devait pas durer.

 

A peine les voiturettes achevaient-elles de grimper la côte, qu'une formidable averse venait doucher l'enthousiasme des spectateurs. La course fut naturellement interrompue, car avec les voitures de vitesse, il est toujours dangeureux de marcher sur un sol mouillé.

 

Les épreuves qui n'ont pu avoir lieu hier, se disputeront ce matin entre six et sept heures..s'il fait beau.

 

 d'après un article du Petit Parisien du 06-10-1903

 

Les épreuves que la pluie vint fâcheusement interrompre dimanche ont été reprises hier sur la côte des Chesnaux, à Château-Thierry.

 

Voici les résultats :

 

Voitures légères de 400 à 650 kilos : - 1 - Daujean, en 50" 1/5 ; 2 - Baras en 50" 2/5 ; 3 - Beconnais en 52" ; 4 - Brazier en 52" 4/5 ; 5 - Henriot en 57" ; 6 - Barillier en 58" ; 7 - De la Touloubre en 1' 4" 3/5 ; 8 - Mercy en 1' 12" 1/5 ; 9 - Valentin en 1' 46"

 

Voitures de 650 à 1000 kilos : - 1 - Rigolly en 45" 1/5 ; 2 - Duray en 45" 4/5 ; 3 - Le Blon en 49" 1/5 ; 4 - Augières en 54" 1/5

 

Rappelons que le départ était donné arrêté, ceci afin d'éviter le virage assez brusque qui se trouve en haut de la côte et que les véhicules étaient obligés d'aborder en vitesse.

Or à l'allure que l'on peut obtenir maintenant, il eût été impossible à certains engins de franchir cette courbe sans avoir à couper l'allumage.

 Le parcours était de 1200 mètres, la côte des Chesneaux commence avec un pourcentage de 4%, atteint 300 mètres après, du 9 et 10%.

Or Rigolly et Duray ont grimpé cette montagne à plus de 80 kilomètres à l'heure.

 

Il faut à cette occasion enregistrer un triomphe de l'alcool moteur. Rigolly et Duray se sont, en effet, servis de l'alcool carburée Leprêtre.

Quelques succès de cette sorte décideront peut-être nos chauffeurs à employer de l'alcool, produit national, de préférence à l'essence de pétrole, d'importation étrangère.

Bravo, l'alcool !

 

1904        d'après un article du Petit Parisien du 13-10-1904

 

Comme les annés précédentes, nous aurons ce mois-ci deux épreuves de côte pour automobiles : l'une à Château-Thierry, qui se disputera le 23 octobre, sera réservée aux véhicules de touristes.

Celle de Gaillon, annoncée pour le 30, ne mettra en ligne que des véhicules de vitesse.

De quoi contenter tout le monde.

 

 

 d'après un article du Petit Parisien du 24-10-1904

 

Le meeting de tourisme a obtenu un  plein succès.

Dans la matinée on a distribué des prix d'élégance aux voitures.

Les épreuves courues dans l'après-midi, ont donné les résultats suivants : 

 

Motocyclettes (tiers de litre), quinze concurrents étaient en ligne, comprenant les principales marques ; - 1 Collomb (Magali) en 1' 43" 4/5 ; 2 - Bac en 1' 47" 2/5 ; 3 - Lemetas en 1' 54" 3/5

 

Voitures au dessous de 4000 francs : 1 - Barbeaux (Bolide) en 3' 11"

Voitures de 4000 à 8000 francs : 1- Vendel (Gardner-Serpollet)en 2' 38"

Voitures de 8000 à 12000 francs : 1 - Frenaud (Gardner-Serpollet) en 1' 52"

Voitures de 12000 à 18000 francs : 1 - Pelser (Gardner-Serpollet) en 2' 4 ;

                    * carrosserie fermée  ; 1 - Barthélemy (Berliet) en 3' 28s

Voitures de 18000 à 25000 francs : 1 - Rilot (Gradner-Serpollet) en 2' 5" 2/5

Voitures de plus de 25000 francs : 1- De Larentie-Tholosan (Mercédès) en 1' 42é 2/5

 

Les engagés étaient nombreux ; le public aussi.

 

1905       un article de La Presse

                  du 01-03-1905

   

La très sportive municipalité de Château-Thierry a décidé d'élargir la route de la célèbre côte sur laquelle se dispute la course annuelle.

 

Le virage du haut sera relevé de façon à permettre aux concurrents de grimper à 150 à l'heure !

 

 

 

 

 d'après un article de La Presse du 20-10-1905

 

La course de côte de Château-Thierry s'est disputée, par un temps assez clément, sur une distance de un mille anglais (1609 m 32), pour certaines catégories, 1 kilomètre pour d'autres, départ arrêté.

 

Nous avons remarqué au départ, le président du tribunal, le bon juge Magnaud, M. Henri Desgrange directeur de l'Auto, M. Rel, maire de la ville.

 

Le chronomètrage était assuré par MM. Sencier et Gandichard.

 

Le départ a été donné à 10 heures du matin.

 

Voici les meilleurs temps faits pour chaque catégorie :.

 

* Distance 1609 m 32

 

Poids-lourds : 1- Camion Auto-Moto, sur pneus Michelin en 9' 7"

Plusieurs omnibus de marque différentes ont également monté la côte dans des temps excellents

 

Motocyclettes ; 1 - Guippone (Peugeot) en 1' 40" 3/5 (record battu)

 

Voitures touristes : catégorie A (4000 fr) 1 - Boyer (I) en 5' 30"

                              catégorie B (4 à 8000 fr) 1 - Boyer (III) en 3'025"

* Distance 1 kilomètre

 

Catégorie C (8 à 12000 fr) : 1 - Serpollet sur pneus Michelin

 

Catégorie D (12 à 15000 fr) : 1 - Svelte en 1' 40" 4/5

 

Catégorie E (15 à 18000 fr) : 1 - Santos-Dumont (Fiat) pneus Michelin en 1' 7"

 

Catégorie F (18 à 25000 fr) : 1 - Gasté (Radia) pneus Michelin en 1' 4" 3/5

 

Catégorie G (au-dessus de 25000 fr) : 1 - Gardanne (Panhard) pneus Michelin en 55" 2/5

 

Tricars : 1 - Stumula en 1' 17" 3/5

 

Motocyclettes : 1 - Anzani (Alcyon) en 55" 3/5

Les autres concurrents ont refusé de partir parce que le départ n'était pas donné lancé.

 

Voiturettes (catégorie vitesse) : 1 - De La Touloubre (Darracq) pneus Michelin en 53" 3/5

 

Voitures légères : 1 - Henriot (Darracq) pneus Michelin en 41" 3/5

 

Grosses voitures : 1 - Pluford (Napier) en 38" 1/5 ; 2 - Faure (Mercédès)en 46" 1/5 ; 3 - Pierrat (Mors) en 53" 3/5 

 

Le baron de Caters était bien parti sur sa Mercédès, mais il s'est arrêté au milieu de la côte à cause d'un retour de flamme au carburateur.

 

1906        d'après un article du Petit Parisien du 25-09-1906

 

Notre confrère l'Auto s'est ému de notre interrogative au sujet des courses de Château-Thierry et de Gaillon. Dans son numéro de dimanche matin, il nous apprenait que l'épreuve de Château-Thierry avait été rayée, voici longtemps déjà, du calendrier des courses automobiles, mais que la montée de Gaillon, aurait bien lieu à sa date, le 22 octobre.

 

1907        d'après un article du Petit Parisien du 29-09-1907

 

Cent douze véhicules disputeront la classique épreuve de côte

 

Jamais, depuis son origine, l'épreuve de côte de Château-Thierry n'a obtenu un succès comparable à celui qu'elle remportera certainement cette année.

Jamais en effet, un lot aussi important de véhicules de toutes formes et de toutes puissances n'a été engagé dans cette classique course.

Cent douze voitures de course et de tourisme, motocyclettes et tricars, sont inscrits et la plupart se mettront en ligne.

 

Dans la matinée courront les voitures de tourisme, et dans l'après-midi les engins de course.

Voici, du reste, dans quel ordre seront donnés les départs.

 

Le matin, à partir de neuf heures :

 

A - Les motocyclettes de tourisme

B - Les tricars de tourisme

C - Les voiture de tout alésage

D - Les voitures à 2 cylindres

E - Les voitures 4 cylindres, catégorie à l'alésage, en commençant toujours par les catégories les plus faibles.

 

L'après-midi, premier départ à une heure et demie, dans l'ordre suivant :

 

A - les 6 cylindres

B - Les motocyclettes de vitesse

C - Les tricars de vitesse

D - Voitures du Critérium de France

E - Les voitures de la Coupe de l'Empereur

F - Les voitures de la Targa Florio

G - Les voitures de la Coupe de la Commission Sportive

H - Les voiturettes de moins de 400 kilos

I - Les voitures sans limitation

 

          d'après un article du Petit Parisien

                        du 30-09-1907

 

Sur la côte des Chesneaux - Gros succès, affluence considérable et sport fort intéressant - Un accident mortel

 

A la fin de chaque saison, nous avons chaque année quelques épreuves de côte réservées aux automobiles.

Les deux classiques dont les résultats s'additionnent, ont pour théâtre la côte des Chesneaux, à la sortie de Château-Thierry, et la rampe fameuse de Sainte-Barbe-sous-Gaillon.

 

La course de Château-Thierry s'est courue hier sur 1609 m ; celle de Gaillon le sera dans une quinzaine.

 

Voici les résultats de l'épreuve d'hier :

 

Véhicules de tourisme

 

Motocyclettes : 1 - Bourguignon en 2' 5" ; 2 - Person ; 3 - Louis ; 4 - Capeaumont ; 5 - Coudert

 

Voitures monocylindre :

 

* de 100 mm d'alésage maximum : 1 - Demester en 3' 10"

* de 101 mm à 125 d'alésage : 1 - Sizaire en 2' 42" ; 2 - Naudin

* de plus de 125 mm d'alésage : 1 - Guippone en 2' 35"

 

Voitures à 2 cylindres : 1 - Lacour en 4' 54"

 

Voitures à 4 cylindres :

* de moins de 75 mm d'alésage : 1 - Croosteck en 4' 32" ; 2 - Blainot

* de 76 à 85 mm d'alésage : 1 - Prunel en 2' 37" ; 2 - Gallien

* de 86 à 100 mm d'alésage : 1 - Ménard en 2' 1" ; 2 - Rerolde ; 3 - De Maigret ; 4 - Mme J. Herveu                                             (Werner)

* de 101 à 110 mm d'alésage : 1 - André en 1' 45"

* de 111 à 120 mm d'alésage : 1 - Stoecker (Benz) en 1' 24" ; 2 - Levée

* de 121 à 125 mm d'alésage : 1 - de Bosredon (Regina-Dixi) en 1' 40"

* de 126 à 130 mm d'alésage : 1 - Rodberg en 2' 34"

* de 131 à 140 mm d'alésage : 1 - Mollon en 1' 25" ; 2 - Thoiraini ; 3 - Blaizot

* de plus de 140 mm d'alésage : 1 - Paul Faure (Mercédès) en 1' 14" ; 2 - Richez

 

Voitures 6 cylindres : 1 - Jeune en 1' 23" ; 2 - Van Dick ; 3 - Busson

 

Véhicules de vitesse

 

Motocyclettes : 1 - Olieslagers (Albatros) en 1' 7" 4/5 ; 2 - Contant en 1' 19" ; 3 - Capeaumont

 

Voitures type Critérium de France : 1 - Blaizot en 2' 3" ; 2 - De Valence ; 3 - Rodberg

 

Voitures type Coupe de l'Empereur : 1 - Sespers (Pipe) en 1' 12" ; 2 - Hemery

 

Voitures type Targa Florio : 1 - Metarzy en 1' 20" 

 

Voitures type Coupe de la Commission Sportive : 1 - De Langhe en 1' 28" ; 2 - Cozic (HISA) ;

                                                                              3 - Dumaine

 

Voiturettes de moins de 400 kilos : 1 - Barriaux en 1' 23"

 

Voiturettes sans limitation de poids : 1 - Rigal (Darracq) en 1' 18"

 

L'organisation fut irréprochable, et les épreuves intéressantes, malgré la route rendue glissante par la pluie.

 

Malheureusement, un accident mortel est à déplorer. Le coureur motocycliste Grapperon, montant la côte à toute vitesse, dérapa dans le virage qui la termine, et entra avec une violence inouie dans les rangs de spectateurs.

 

Le choc fut reçu presque uniquement par M. Robin, faisant partie de la compagnie des sauveteurs et préposé au service de surveillance à cet endroit.

M. Robin eût le crane fendu et les jambes littéralement broyées.

 

Transporté à l'Hôtel-Dieu, il fut amputé, mais la victime  rendait son dernier soupir dans la soirée sans avoir repris connaissance. M. Robin était âgé de quarante-cinq ans, habitait Château-Thierry où il avait un commerce de fruiterie.

 

Quant à Grapperon, transporté à l'hôpital, il est  moins griévement atteint. Il portait une profonde blessure derrière la tête et avait la mchoire fracturée. Les médecins qui le soignent espèrent que l'accident n'aura pas pour lui de suites graves.

 

1908       un article du Petit Parisien du 17-10-1908

 

Demain se disputera la course de côte organisée annuellement à Château-Thierry.

Cette épreuve promet d'obtenir un très beau succès. Elle a réuni les engagements de plus de soixante véhicules, engagés pour la plupart par leurs propriétaires et non par des marques. A ce point de vue, elle présentera un intêret tout particulier.

 

                  un article du Petit Parisien du 19-10-1908

 
Pour la huitième fois se dispute aujourd'hui l'épreuve annuelle de Château-Thierry.
Mais, alors que les années précédentes cette course était ouverte aux véhicules de toutes catégories et de toutes puissances, elle est, en 1908, réservée aux seuls engins de tourisme ou considérés comme tels.
 
Il ne fallut pas dans ces conditons s'attendre à voir escalader la rude côte à des allures de record. Non, c'est à un tout autre spectacle qu'ont assisté, cet après-midi, les milliers de spectateursqui, d'un peu partout, ont depuis deux jours ont envahi Château-Thierry. Et que d'autos, mon Dieu, que d'autos !
 
Mais si nous n'avons pas assisté à des vitesses fantastiques, l'épreuve n'en a pas été d'un très grand intêret. Et ce fut un spectacle, sinon effarant, du moins fort agréable de voir d'honnêtes voitures de tourisme grimper allègrement la montée classique qui, par endroits, présente des inclinaisons voisines de 10 %.
 
L'on peut en conclure que la côte n'existe plus pour les véhicules soigneusement étudiés et construits que nous avons aujourd'hui.
 
Les résultats
 
1 - Joerns, voiture 4 cylindres de 121 - 130 d'alésage, en 44" 1/5
2 - Vory voiture de 96 - 100 d'alésage, et Guippone, motocyclette de 50 kilos, en 50" 2/5
4 - Docteur Hildesheimer, voiture 86 - 90 d'alésage, en 55 "
5 - Champoiseau, voiture de 101 - 106 d'alésage, en 56" 2/5
6 - Ragusa, voiture de 111 - 120 d'alésage, en 57"
7 - Gallice, voiture de 150 - 160 d'alésage, en 57" 2/5
8 - Morane, voiture de 107 - 110 d'alésage, en 58" 2/5
9 - Guippone, motocyclette 1/3 de litre, en 1' 6" 3/5
10 - Barré, voiture de 76 - 85 d'alésage, en 1' 12" 1/5
11 - Paul Faure, voiture de 141 - 150 d'alésage, en 1' 14"
12 - Collomb, voiture type grand-prix de Dieppe, en 1' 17" 4/5
 
La distance de la course était de un kilomètre en montée de 5 à 10 pour cent.

 

1923        d'après un article du Petit Parisien du 15-07-1923

 

La course de côte de Château-Thierry, organisée par l' Echo des sports, fut un gros succès.

Du côté motocyclettes, en 500 cm3, Naas établit un temps excellent : 28" 1/5 ; ainsi que Lambert en 1000 cm3. Nos motos ont maintenant des freins bien au point (arrivée jugée à l'arrêt).

 

Dubost avec son sidecar de 350 cm3, avec lequel il a déjà fait tant de prouesses, gagne en moins d'une minute.

 

Sénéchal se distingue, remportant 3 épreuves : celle des cyclecars 750 cm3, celle des voiturettes 1100 cm3 et celle des voiture de course 1100 cm3.

 

Les freins sur les qutre roues triomphèrent grace à Lagache qui fit un arrêt pour ainsi dire sur place.

Moriceau, Crespelle, Lamberjack, Montier enlevèrent les autres catégories en des temps de 28 à 40 secondes.

 

Il y avait également une épreuve handicap pour les journalistes. Baudry de l'Auto l'enleva devant Philippe et Lexcellent.

 

1924        d'après un article du Petit Parisien du 14-04-1924

 

La course de côte de Château-Thierry (un kilomètre), organisée par l'Echo des Sports, s'est disputée hier. Le classement était établi, non d'après la vitesse réelle, mais daprès la vitesse moyenne, avec départ et arrivée arrêtés.

 

Les vainqueurs, dans les diverses catégories furent :

 

* Vélomoteurs 100 cm3 : - 1 Liaudois (Griffon), 1' 01" 3/5

* Vélomoteurs 175 cm3 : - 1 Meunier (Alcyon), 58" 3/5

* Motos 250 cm3 : - 1 Jennet (Monet-Goyon), 58" 1/5

* Motos350 cm3 : - 1 Krebs, 47" 4/5

* Motos 500 cm3 : - 1 Lambert (Koehler), 48" 3/5

* Motos 750 cm3 : - 1 Péan (Peugeot), 39" 2/5  Meilleur temps en moto ; moyenne 91 km 370

* Sidecars 600 cm3 : - 1 Petouille (Koehler), 59" 4/5

* Sidecars 1000 cm3 : - 1 Becker (Harley), 50" 2/5

 

* Cyclecars 350 cm3 : - 1 Collomb (Dane), 1' 40" 2/5

* Cyclecars 750 cm3 : - 1 Sénéchal (Sénéchal), 57" 2/5

* Cyclecars 1100 cm3 : - 1 Mestivier (Amilcar), 45"

 

* Voitures 1100 cm3 tourisme : - 1 L. Rigal (Ariès), 54" 2/5

* Voitures 2 litres tourisme : - 1 Dureste (Bugatti), 51" 2/5

* Voitures 2 litres 500 tourisme : - 1 Piccioni (Hotchkiss) 49" 4/5

* Voitures 3 litres tourisme : - 1 Lagache (Chenard et Walker), 50" 4/5

 

* Voitures 1100 cm3 : - 1 Ivanosky (EHP), 57" 1/5

* Voitures 1500 cm3 : - 1 Lavocat (Bugatti), 1' 21" 1/5

* Voitures 2 litres : - 1 Deschatre (TAM), 56" 1/5

* Voitures 3 litres : - 1 Montier (Montier), 42" 4/5

* Voitures 4 litres 500 : - 1 Thomas (Delage), 36" Meilleur temps de la journée (moyenne 100 à l'heure

 

* Critérium des journalistes : - 1 Cresson (Echos des Sports) ; 2 Major (Sporting) ; 3 Philippe (Journal) ; 4 Breyer (Echo des Sports) ; 5 Lacoma (Moto-Revue) ; 6 Rousselet (Sporting)

 

Notre collaborateur, Pierre Labric, fit l'un des meilleurs temps : 1' 18" ; mais il fut très irrégulier, courant la première moitié du parcours en 49" et la seconde en 2" 2/5.

 

1925             un article du Petit Parisien du 19-04-1925

 

Une des plus classique et des plus anciennes épreuves automobiles  a lieu aujpourd'hui, dans la côte fameuse de la route de Soissons, à Château-Thierry.

Les organisateurs, très judicieusement, ont fait de la vieille épreuve une course très intêressante en lui appliquant la formule  ; départ et arrivée arrêtés.

 

Quatre-vingt-cinq véhicules figurent sur la liste des engagés, parmi lesquels les plus grands noms de l'industrie automobile et motocycliste. Nous relevons en effet, les noms de Griffon, Monet-Goyon, Alcyon, BSA, Sumbeam, Peugeot, Salmson, Amilcar, Ariès, Voisin, Bugatti, Talbot, Hotchkiss, Bignan, Panhard, et Levassor, Renault, Sénéchal, Ford, Ballot, Delage.

 

Les opérations de pesage auront lieu de 9 à 11 heures, à la sucrerie Thorailler, avenue de la République à Château-Thierry.

 

La course commencera à 13 heures, les voitures concurrentes seront rassemblées, avant le premier départ, avenus de Soissons.

L'épreuve a lieu sur une distance de 1 kilomètre, départ et arrivée arrêtés. 

 

                    un article du Petit Parisien du 20-04-1925

 

Château-Thierry, le 19 avril

 

La classique course de côte de Château-Thierry, créée il y a vingt-quatre ans, s'est déroulée cet après-midi, au milieu d'une assistance considérable et avec un énorme succès.

 

Parmi les résultats, il faut signaler le temps accompli par la grosse Delage de Benoist qui a réussi à battre le record, bouclant le kilomètre (départ et arrivée arrêtés) à plus de 104 kilomètres à l'heure de moyenne.

A motocyclette, c'est Péan, sur Peugeot, qui fait le meilleur temps avec une moyenne de 90 kilomètres à l'heure.

Voici d'ailleurs les résultats par catégorie :

 

* Vélomoteurs 100 cm3 : 1 - Liaudois (Griffon) 1' 10" 3/5

* Vélomoteurs 125 cm3 : 1 - Lexin (La France)  1' 22" 2/5

* Motocyclettes 175 cm3 : 1 - Janin (Janin) 58" 3/5

* Motocyclettes 250 cm3 : 1 - Jolly (Alcyon) 53" 4/5

* Motocyclettes 350 cm3 : 1 - Marc (Alcyon) 42" 3/5

* Motocyclettes 500 cm3 : 1 - Péan (Peugeot) 45" 2/5

* Motocyclettes 750 cm3 : 1 - Péan (Peugeot) 40" Meilleur temps motocyclettes moyenne 90 à                                                  l'heure

* Motocyclettes 1000 cm3 : 1 - Rousseau (amateur) 47" 3/5

 

* Sidecars 350 cm3 : 1 - Cox (BSA) 1' 2" 4/5

* Sidecars 1000 cm3 : 1 - Harding 53"

 

* Cyclecars monoplace 350 cm3 : 1 - Doue (Colombe) 1' 28" 2/5

* Cyclecars biplace 350 cm3 : 1 - Mermans (Villard-spécial) 1' 10" 3/5

* Cyclecars monoplace 1100 cm3 : 1 - Krebs (d'Yrsan) 56" 1/5

* Cyclecars biplace 1100 cm3 : 1 - Mestivier (Amilcar) 

 

* Voitures tourisme 1100 cm3 : 1 - Liaurie (Ariès) 1' 3" 2/5

* Voitures tourisme 1500 cm3 : 1 - Michelot (GM) 56" 1/5

* Voiture tourisme 2 litres : 1 - De Blomac (Bugatti) 56" 1/5

* Voiture tourisme 3 litres : 1 - Tondelier (Hotchkiss) 52" 3/5

* Voiture tourisme 5 litres : 1 - Pagniez (Peugeot) 1' 2" 3/5

 

* Voitures de sport 1100 cm3 : 1 - Doré (Sénéchal) 47" 3/5

* Voitures de sport 1500 cm3 : 1 - G. Lasnier (Bugatti) 51" 4/5

* Voitures de sport 2 litres : 1 - Callard (Chenard et Walker) 1' 0" 2/5

* Voitures de sport 3 litres : 1 - R. Mongin (Talbot) 56" 1/5

* Voitures de sport 5 litres : 1 - Ortmans (Panhard-Levassor)  41" 3/5

 

* Voitures de course 1100 cm3 : 1 - Mestivier (Amilcar) 43" 2/5

* Voitures de course 1500 cm3 : 1 - Delfosse (Delfosse) 51" 2/5

* Voitures de course 2 litres : 1 - Déon (Bugatti) 43" 4/5

* Voitures de course plus de 8 litres : 1 - Benoist (Delage) 34" 2/5 Meilleur temps de la journée, moyenne 104 kilomètres 631.

 

L'ancien record était détenu par Thomas sur Delage en 36" soit 100 kilomètres à l'heure.

 

1926        d'après un article du Petit Parisien du 10-04-1926

 

C'est demain que la course de côte de Château-Thierry, qui créée voici vingt-cinq ans, se disputera, matin et après-midi, dans la rude montée des Chesneaux, sur la route de Soisson.

 

Soixante-six concurrents sont inscrits dans l'épreuve. En voici la liste :

 

Motocycles

 

Motos 100 cm3 : 1 - Biemans (Prester)  ; 2 - Vachet (Météor)

Motos 125 cm3  : 3 - Renaud (CP)

Motos 175 cm3  : 4 -  Jolly (Alcyon) ; 5 - Voivenet (Monet-Goyon) ; 6 - Lemasson (Armor) ;

                          7 - Hommaire (Monet-Goyon) ; 8 - Gaussorgues (Monet-Goyon) ; 9 - Druz (Dollar)                           ; 10 - Perrotin (Terrot) ; 11 - X.. (Janin)

Motos 250 cm3  : 14 - Voivenet (Terrot) ; 15 - Quillard (Alphonse Thomann) ; 16 - Clech (Dollar) ;

                          17 - Durand (Terrot) ; 18 - Janin (Janin)

Motos 350 cm3  : 20 - Marc (Alcyon) ; 21 - Gallon (Terrot) ; 22 - Goujon (Terrot) ; 23 - Fortin (Terrot)                           ; 24 - Vuiliamy (Harley-Davidson) ; 25 - Rolland (Terrot)

Motos 500 cm3  : 27 - Francisquet (Sumbean) ; 28 - Elzévier (Sarolea) ; 29 - Péan (Peugeot) ;

                          30 - Rolland (Terrot)

Motos 750 cm3  : 31 - Gillard (Peugeot) ; 32 - Lipman (Terrot)

Motos 1000 cm3  : 33 - Andreino (Norton) ; 34 Gysler (Motosacoche)

Sidecars 350 cm3  : 37 Coulon (Terrot) ; 38 X.. (Terrot)

Sidecars 1000 cm3  : 39 Thurotte (Harley-Davidson)

Cyclecars 350 cm3  : 42 Villard (Villard-Harissard) ; 43 Meermans (Villard-Harissard)

Cyclecars 750 cm3  : 44 René Krebs (d'Yrsan)

 

Voitures

 

Tourisme 1100 cm3 : 51 Ivanowski (BNC) ; 52 X.. (Salmson) ; 53 - Maillet (Mathis)

Tourisme 1500 cm3 : 55 - Michelot (GM) ; 56 - Sachot (Salmson)

Tourisme 2 litres : 58 - Rost (Georges Irat) ; 59 - Clause (Bignan)

Tourisme 3 litres : 60 - Laly (Ariès)

Sport 1100 cm3 : 62 - Chabrier (Amilcar) ; 63 - De Beaumont (BNC) ; 64 - Em. Mary (X..) ; 65 - X..                          (Salmson) ; 66 - Ansel (Salmson) ; 67 Valette (Salmson) ; 68 d'Avrincourt                                       (Amilcar) ; 69 - Ismalun (Salmson) ; 70 Broudet (BNC)

Sport 1500 cm3 : 73 - Ivernel (Bugatti) ; 74 - Doré (Sénéchal) 

Sport 2 litres : 76 - Laurens (TAM)

Sport 3 litres : 78 - Piccioni (Hotchkiss)

Sport 5 litres : 80 - Ortmans (Panhard-Levassor)

Course 500 cm3 : 82 - Treunet (Sima-Violet)

Course 750 cm3 : 84 - Doré (Sima-Violet)

Course 1500 cm3 : 85 - Bouriat (EHP)

Course 2 litres : 86 - Hervé Chaudon (Bugatti)

Course 3 litres : 88 - Montier (Montier)

Course 5 litres : 90 - Ansaldi (Peugeot)

 

Les opérations de pesage et vérification des véhicules auront lieu cet après-midi, à Château-Thierry, à la sucrerie de 14 à 17 heures. 

 

La course commence demain matin, à 10 heures, pour les motocycles. Elle sera interrompue de 12 à 15 heures. Les voitures coureront de 15 à 17 heures.

 

 d'après un article du Petit Parisien du 12-04-1926

 

 La meilleure performance a été réalisée par Hervé Chaudon, qui a atteint 88 km à l'heure.

 

Favorisée par un temps splendide, la classique course de côte de Château-Thierry a connu aujourd'hui un retentissant succès.

Parmi les triomphateurs du jour, signalons aussi les beaux résultats obtenus par Andreino, sur Norton 1000 cm3, qui fait le meilleur temps des motocycles ; par Doré sur Sénéchal 1500 cm3 ; par Ortmans, sur Panhard-Levassor 5 litres et par Valette, sur Salmson 1100 cm3, qui réussi une moyenne de 80 km àl'heure, sur ce parcours accidenté.

 

Voici les résultats par catégories :

 

       Motocycles

 

Motos 100 cm3 :  1 - n° 2 - Vachet (Météor) 1' 18" 2/5 ; 2 - n° 1 - Biemans (Prester) 1' 19" 

Motos 125 cm3  : 1 - n° 3 - Renaud (CP) 1' 21" 1/5

Motos 175 cm3  : 1 - n° 7 - Hommaire (Monet-Goyon) 48" 2/5 (record) ; 2 - n° 11 - Renaud (Janin) 1'                           2" 2/5 ; 3 - n° 8 - Gaussorgues (Monet-Goyon) 1' 1" 3/5  

Motos 250 cm3  : 1 - n° 14 - Perrotin (Terrot) 43" (record) ; 2 - n° 16 - Clech (Dollar) 49" 1/5 ;

                          3 - n° 15 - Quillard (Alphonse Thomann) 56" 4/5 ; 4 - n° 18 - Janin (Janin) 1' 4"                                 2/5

Motos 350 cm3  : 1 - n° 25 - Perrotin (Terrot) 45" (record) ; 2 - n° 20 - Marc (Alcyon) 45" 3/5 ;  

                           3 - n° 24 - Vuiliamy (Harley-Davidson) 45" 4/5  ; 4 - n° 21 - Gallon (Terrot) 1' 9"                                4/5 ; 5 - n° 23 - Fortin (Terrot) 1' 13" 4/5 

Motos 500 cm3  : 1 - n° 28 - Elzévier (Sarolea) 57" 4/5

Motos 750 cm3  : 1 - n° 32 - Lipman (Terrot) 54" 2/5

Motos 1000 cm3  : 1 - n° 33 - Andreino (Norton) 42" 4/5 (record), meilleur temps des motocyclistes

Sidecars 1000 cm3  : 1 - n° 39 Thurotte (Harley-Davidson) 59" 4/5

Cyclecars 350 cm3  : 1 - n° 42 Villard (Villard-Harissard) 1' 30" 4/5

Cyclecars 750 cm3  : 1 - n° 44 René Krebs (d'Yrsan) 58" 1/5

 

        Voitures

 

Tourisme 1100 cm3 : 1 - n° 53 - Maillet (Mathis) 58" 4/5

Tourisme 1500 cm3 : 1 - n° 55 - Michelot (GM)  53" 4/5 ; 2 - n° 56 - Sachot (Salmson) 57" 1/5

Tourisme 2 litres : 1 - n° 58 - Rost (Georges Irat) 40" 4/5 meilleur temps de la journée voitures

Tourisme 3 litres : 1 - n° 60 - Laly (Ariès) 52" 1/5

Sport 1100 cm3 : 1 - n° 66 - Ansel (Salmson) 47" 1/5 (record) ; 2 - n° 69 - Ismalun (Salmson) 53"                               1/5 ; 3 - n° 63 - De Beaumont (BNC)  59" 1/5 ; 4 - n° 62 - Chabrier (Amilcar) 59"                             3/5 ; 5 - n° 68 d'Havrincourt (Amilcar) 1' 4" 3/5 ; 6 - n° 70 Broudel (BNC) 1' 10" 3/5

Sport 1500 cm3 : 1 - n° 74 - Doré (Sénéchal) 46" 4/5 ; 2 - n° 73 - Ivernel (Bugatti) 51" 2/5 

Sport 2 litres : 1 - Martin (Bignan) 54" (record) ; 2 - n° 76 - Laurens (TAM) 59" 1/5

Sport 3 litres : 1 - n° 78 - Piccioni (Hotchkiss) 49" 4/5 (record)

Sport 5 litres : 1 - n° 80 - Ortmans (Panhard-Levassor) 41" 1/5 (record)

Course 500 cm3 : 1 - n° 82 - Treunet (Sima-Violet) 1' 12" 4/5

Course 750 cm3 : 1 - n° 84 - Doré (Sima-Violet) 51" 4/5

Course 1100 cm3 : 1 - n°  - Valette (Salmson) 45" 1/5 (record)

Course 1500 cm3 : 1 - n° 85 - Bouriat (EHP) 53" 4/5

Course 2 litres : 1 - n° 86 - Hervé Chandon (Bugatti) 40" 4/5 meilleur temps de la journée voitures

Course 3 litres : 1 - n° 88 - Montier (Montier) 43" 4/5

 

 

 

1927        d'après un article du Petit Parisien

                                 du 25-04-1927

 

Château-Thierry, le 24 avril

 

Pour la dixième fois, la course de côte de Château-Thierry s'est disputée hier sur un kilomètre (départ et arrivée arrêtés), sur la moitié de la route de Soissons.

 

Le matin à partir de 10 heures, devant une bonne qssistance et par un vent violent, les motocyclettes firent leur grimpette devant une haie profonde de nombreux curieux qui bordait la route.

 

Le meilleur temps de la journée fut réalisé par Boetsch, sur moto Magnat-Debon 500 cm3, pneus Dunlop, effectuant le kilomètre en 42" 4/5, soit à la vitesse horaire de 84 kilom. 112, départ et arrivée arrêtés.

 

L'après-midi, les épreuves se poursuivirent devant une foule nombreuse.

 

Un accident qui aurait pu être très hgrave, est survenu à d'Aulan, qui sur voiture Bugatti, a franchi un barrage.

Le conducteur a été blessé sérieusement à la tête et sa voiture complétement détruite.

Le gendarme Lecomte, de Neuilly-Saint-Front, fut blessé légèrement aux jambes, ainsi que le jeune Lavigne, de quatorze ans, qui fut blessé au visage.

 

A la suite de cet accident, la course fut arrêtée. 

 

Motos 75 cm3 :  1 - Favre (amateur), en 4' 22"

Motos 100 cm3 :  1 - Favre (amateur) 1' 30" 4/5

Motos 125 cm3  : 1 - Sollet (Mototype) 1' 22" 1/5

Motos 175 cm3  : 1 - Hommaire (Monet-Goyon, pneus Hutchinson) 48" 4/5  ; 2 - Lemasson                                            (Alcyon) 50" ; 3 - Mounier (Alcyon) 50" 3/5 ; 4 - Froissard (Labor), 51" 2/5 ; 5 -                                 Jacquier (amateur), 1' 12" 1/5 ; 6 - Voivenel (Terrot), 1' 17" 2/5 

Motos 250 cm3  : 1 - Lemasson (Alcyon, pneus Dunlop) 43" 2/5 ; 2 - Lipman (Terrot) 48" 4/5 ;

                          

Motos 350 cm3  : 1 - Boetsch (Magnat-Debon, pneus Dunlop) 43" 3/5

                          

Motos 500 cm3  : 1 - Boetsch (Magnat-Debon, pneus Dunlop) 42" 4/5 (record)

                           2 - Andreino, 44" ; 3 - Pierval (amateur) 45" 3/5 ; 4 - Belot (Motosacoche), 48"                                     4/5

Motos 750 cm3  : 1 - Lipman (Terrot, pneus Dunlop), 55" 2/5

 

Sidecars 350 cm3 : 1 - Coulon (Terrot, pneus Dunlop), 52" 3/5 (record)

Cyclecars 350 cm3 : 1 -Villard (Villard), 1' 25" 2/5

Cyclecars 750 cm3 : 1 - Siran (d'Yrsan, pneus Dunlop), 1' 4"

Voitures sport 1100 cm3 : 1 - Ismauln (Salmson), 51" 2/5

Voitures course 350 cm3 : 1 - Rovin (Rovin), 1' 0" 4/5

Voitures course 500 cm3 : 1 - Doré (Sima-Violet, pneus Dunlop) 1' 6" 2/5 (record battu)

Voitures course 750 cm3 : 1 - Treunet (Sima-Violet, pneus Dunlop), 54" 1/5

Voitures course 1100 cm3 : 1 - Lipman (Salmson), 49" ; 2 - Vanhoof, 49" 2/5 ; 3 - Lepicard, 49" 2/5

Voitures course 1500 cm3 : 1 - Doré (Corre-la-Licorne), 47" 1/5 ; 2 - Dusanier (Bugatti), 48" 4/5                                                    (record battu)

Voitures sport 2 litres : 1 - Roger Labric (SCAP), 1' 30" 3/5

Voitures de 5 à 8 litres : 1 - Lamberjack (Saurer, pneus Dunlop), 1' 43" 3/5, ayant à bord 12                                                      personnes

 

Treunet (Sima-Violet, 750 cm3), Doré (Sima-Violet, 500 cm3), Lamberjack (Saurer 8 litres) et Doré (Corre-la-Licorne 1500 cm3) utilisaient l'huile Spidoleïne et s'en trouvèrent bien, puisqu'ils furent victorieux.

 

1928        d'après un article du Petit Parisien du 23-04-1928

 

La course de côte de Château-Thierry s'est déroulée hier pour la onzième fois. 

Cette épreuve s'est disputée départ et arrivée arrêtés, en ligne droite sur un parcours de

1 kilomètre.

Quarante-deux concurrents prirent le départ.

En motocyclette, Lambert, sur DS Malterre 1000 cm3, fit le meilleur temps en 36" 4/5, à la mpoyenne de 97 km. 820.

 

En voiture, ce fut Michel Doré, sur La Licorne 1500 cm3, qui réalisa le meilleur temps de la journée en 34" 3/5, à la moyenne de 104 km.040, approchant le record de la côte détenu par Benoist en 34" 2/5.

Cette excellente performance bat le record de la catégorie voiture 1500 cm3 de plus de 13".

 

Les résultats :

 

Motos 100 cm3 : 1 - Duverdier (La Cyclette), 2' 35" 3/5

Motos 125 cm31 - Favre (Moto-Record), 11" (moyenne 50,700 record battu) ; 2 - Chéret

Motos 175 cm3 : 1 - Sourdot (Monet-Goyon), 50" 1/5 (moyenne 71,170) ; 2 - Gruyère ; 3 - Wetch ;                           4 - Gallon

Motos 250 cm3 : 1 - Perrotin (Terrot), 45" 4/5 (moyenne 78km./h) ; 2 - Biémans ; 3 - Brouet

Motos 350 cm3 : 1 - Boetsch (Magnat-Debon) 40" (moyenne 90, record battu) ; 2 - Perrotin 42" ;

                          3 - Hommaire 47" ; 4 - Tixier 51" ; 5 - Dubuisson ; 6 - Villain ; 7 - Fringuet

Motos 500 cm3 : 1 - Boetsch (Magnat-Debon) 43" 4/5 (moyenne 82 km.190) ; 2 - Coindet

Motos 1000 cm3 : 1 - Lambert (DS Malterre) 36" 4/5 (record battu, moyenne 97 km. 820)

Sidecars 350 cm3 : 1 - Sourdot Monet-Goyon), 42" (moyenne 85 km. 710, record battu)

Cyclecars 1100 cm3 : 1 - Coindet (Sandford), 51" 4/5 (moyenne 69 km. 500) ; 2 - Remond

Voitures sport 1100 cm3 : 1 - Chandon 56" 2/5 (moyenne 63 km. 830) ; 2 - Tetaldy ; 3 - Desalme ;                                         4 - Fiadeydac ; 5 - Deneuville

Voitures sport 2 litres : 1 - Bouchez (Géorgia), 51" 4/5 (moyenne 69 km. 500, record battu) ;

                                    2 - Fladeydac

Voitures sport 3 litres : 1 - Tourbier (Panhard-Levassor), 47" 4/5 (moyenne 75 km. 310)

Voitures de course 500 cm3 : 1 - De Rovin (Rovin), 1' 2" 3/5 (moyenne 57 km.050

                                                   , record battu)

Voitures de course 750 cm3 : 1 - Communier (Grazide), 50" 4/5 (moyenne 70 km. 860,

                                                   record battu)

Voitures de course 1100 cm3 : 1 - Vanhof (GAR), 42" 4/5 (moyenne 84 km. 110, record) ;

                                               2 - Lepicard, 46" 4/5 ; 3 - Amos ; 4 - Alcymann

Voitures de course 1500 cm3 : 1 - Michel Doré (La Licorne), 34" 3/5 (moyenne 104 km. 040,                                                             record battu) ; 2 - Mme Shell

Voitures de course 2 litres : 1 - Dusanter (Bugatti), 47" (moyenne 76 km. 510)

Autocars de plus de huit litres : 1 - Lambertjack (Saurer), 1' 31" 3/5 (moyenne 39 km. 300)

 

 

Un beau succès de Terrot

 

Perrotin, le champion de Terrot, a remporté un beau succès dans la catégorie motos 250 cm3.  dans cette épreuve, particulièrement sévère, avec son très faible engin, il atteint près de 80 Km. à l'heure, départ et arrivée arrêtés. Peut-on fait meilleur éloge de la motocyclette Terrot, qui prouve une fois de plus combien elle est rapide et souple ?

 

Une double victoire de Magnat-Debon

 

La motocyclette Magnat-Debon cumule les victoires, comme du reste , son champion Boetsch. Elle triomphe dans les deux catégories les plus fournies, les 350 et 500 cm3.

En 350, notamment, Boetsch, grâce à sa Magnat-Debon, bat le record de Château-Thierry à 90 km. à l'heure.

La Magnat-Debon prouve une fois de plus ses qualités de grimpeuse nerveuse et docile.

 

La Licorne s'attribue le record de la journée

 

Michel Doré, avec sa voiture de course La Licorne de 1500 cm3, a grimpé la fameuse côte de Château-Thierry en 34" 3/5, ce qui représente 104 km. 040 àl'heure.

La Licorne bat aussi de très loin des véhicules de bien plus forte cylindrée, et en même temps le record de la journée. Pour mieux souligner l'importance de ce succès, notons que le record de la côte, établi par Benoist sur une voiture de huit litres de cylindrée, est de 34" 3/5 (moyenne 104 km. 051)

 

Monet-Goyon se couvre de gloire

 

La marque enlève, avec une facilité dérisoire, 2 premières places, une en catégorie 175 cm3 motos (moteur Villiers 2 temps), l'autre en 350 sidecars (MAG 4 temps).

Ces nouveaux succès s'ajoutent au fleuron déjà bien garni, des réputés constructeurs mâconnais.

 

 

1929        d'après un article du Petit Parisien du 03-06-1929

 

L'une des plus anciennes épreuves du sport automobile, la course de côte de Château-Thierry, s'est disputée hier sur la fameuse rampe de 1 kilomètre, avec départ et arrivée arrêtés.

 

Le matin furent disputées les épreuves réservées aux motocyclettes. La meilleure performance, catégorie professionnels, fut réalisée par Monneret, sur 350 cm3, couvrant la distance en 37" 2/5, à la moyenne horaire de 96 km. 250.

Dans la catégorie indépendants, ce fut Pierval, sur moto 350 cm3, qui fit le meilleur temps en 39" 4/5, moyenne 90 km. 450.

 

L'après-midi était réservé aux cyclecars et voitures. Michel Doré, sur voiture de course La Licorne 1500 cm3, réalisa le meilleur temps en 37" 4/5, moyenne 95 km. 230. Le record de la côte qui lui appartient, est de 34" 3/5. 

 

 

1930        d'après un article du Petit Parisien du 07-04-1930

 

La course de Château-Thierry

 

Motos 100 cm3 : 1 - Henger (Henger spécial), 59" 2/5

Motos 125 cm3 : 1 - Pizzozzero, 1' 28"

Motos 175 cm3 : 1 - Jean de Latour, 45" 

Motos 250 cm3 : 1 - Boetsch, 42" 4/5

Motos 350 cm3 : 1 - Dupuis, 41" 3/5 

Motos 500 cm3 : 1 - Lemoine, 37"

Motos 1000 cm3 : 1 - Lambert, 34" 3/5 (moyenne 104 km. 046, meilleur temps motos,

                                 record général égalé)

Sidecars 350 cm3 : 1 - Marc Martin, 1' 11" 3/5

 

Cyclecars 350 cm3 : 1 - Marcel, 1' 28" 1/5

Cyclecars 1100 cm3 : 1 - Dhome (Darmon-Morgan), 40" 4/5

 

Voitures sport 750 cm3 : 1 - Louis (Rosengart), 1' 12"

Voitures sport 1100 cm3 : 1 - Lepicard (Donnet), 41" 3/5

Voitures sport 2 litres : 1 - Chantreile, 1' 3" 2/5 

Voitures sport 3 litres : 1 - Tourbier (Donnet), 46" 2/5

Voitures sport 5 litres : 1 - Ferrand, 1' 3" 1/5

Voitures sport 8 litres : 1 - Rigal, 55" 3/5

 

Voitures de course 750 cm3 : 1 - De Rovin (Rovin), 44" 3/5 

Voitures de course 1100 cm3 : 1 - Mouche, 1' 8" 2/5

Voitures de course 2 litres : 1 - Hatzfeld (Bugatti), 43"

 

Autocars de plus de huit litres : 1 - Lambertjack (Saurer), 1' 10" 3/5 (moyenne 40 km.)

 

 

1931        d'après un article du Petit Parisien du 13-04-1931

 

La course automobile de Château-Thierry

 

La course de côte de Château-Thierry, organisée par le Journal et l'Echo des Sports, s'est disputée hier.

Près de soixante concurrents - motos, sidecars, cyclecars et voitures - répartis en vingt-quatre catégories, y prirent part.

L'épreuve se courait sur un kilomètre, départ et arrivée arrêtés.

Le meilleur temps de la journée a été réalisé par Boetsch, qui en moto Terrot de 500 cm3, chaussée de pneus Dunlop, a couvert les 1000 mètres en 33" 2/5, atteignant la moyenne de 106 km. 508 et battant en même temps, le record de l'épreuve.

 

 

1932        d'après un article du Petit Parisien du 04-04-1932

 

La course de côte de Château-Thierry

 

L'annuelle course de côte de Château-Tierry, organisée par l'Echo des Sports, a été disputée hier sur une distance de 1 kilomètre (départ et arrivée arrêtés)

 

Catégorie motos

 

 * 125 cm3 : Gruyère, 1' 26"

 * 175 cm3 : Cunny (Monet-Goyon), 52" 3/5

 * 250 cm3 : Debaisieux (Monet-Goyon), 39" 3/5

 * 350 cm3 : Debaisieux (Monet-Goyon), 39" 3/5 

 * 500 cm3 : Debaisieux (Monet-Goyon), 34" 1/5

 * 750 cm3 : Gouru (René-Gillet), 40" 2/5 

 * 1000 cm3 : Monneret (Koehler-Escoffier), 

 

 * Sidecars 350 cm3 : Sa 53" 4/5

 * Sidecars 600 cm3 : Santrappo, 51" 2/5

 

Catégorie voitures de sport

 

 * 750 cm3 : Jacob, 1' 8" 2/5

 * 1100 cm3 : Jahan, 52" 2/5

 * 2 litres : Mary, 52"

 * 3 litres : Brunet (Bugatti), 39" 2/5 meilleur temps des voitures de sport

 * 5 litres : Sonner, 46" 3/5

 

Catégorie voitures de course

 

 * 1100 cm3 : Giraud-Cabantous (Caban), 37" 2/5

 * 2 litres : Druck, 35" 1/5

 * 8 litres : Sénéchal, 43" 3/5

 

 

1933        d'après un article du Petit Parisien du 10-04-1933

 

La course de côte de Château-Thierry

 

L'annuelle course de côte de Château-Thierry, organisée par l'Echo des Sports, a été disputée hier avec succès.Motos, sidecars, cyclecars escaladaient à vive allure la rampe des Chesneaux.

 

Wesch, Gruyère, Cuny, Boura, Delmotte, Legrand, Monneret en motos ; Johart, Roumani, Cazeau, Bouriat, Lagrolière, Girot, Speed, Jacob, De Bremond en voitures furent les principaux vainqueurs des diverses catégories.

 

Le meilleur temps fut réalisé par le motocycliste Monneret en 34" 1/5 (moyenne 105 km. 789)

 

 

1934        d'après un article du Petit Parisien du 09-04-1934

 

La course de côte de Château-Thierry

 

Château-Thierry, le 8 avril

 

L'annuelle course de côte (autos et motos) organisée par l'Echo des Sports avec le concours du Journal s'et déroulée aujourd'hui.

 

Epreuves motocyclistes :

 

* 100 cm3 : 1 - Maucourant, moyenne 59 km. 800 (record de la catégorie battu)

* 125 cm3 : 1 - Duc, moyenne 62 km. 025 (record établi)

* 250 cm3 : 1 - Adrieno, moyenne 93 km. 54 (record battu)

* 350 cm3 : 1 - G. Monneret, moyenne 94 km. 746

* 1000 cm3 : 1 - G. Monneret, moyenne 111 km. 111 (record général de la côte battu)

* sidecars 350 cm3 : 1 - G. Monneret, moyenne 77 km. 253

* sidecars 600 cm3 : 1 - R. Boura,  moyenne 81 km. 818

* sidecars 1000 cm3 : 1 - R. Boura,  moyenne 91 km. 370

 

Epreuves automobiles :

 

* Tourisme, Voitures de 5 litres : 1 - Perrot, moyenne 80 km. 538 (record établi)

 

* Sport, Voitures de 750 cm3 : 1 - Lagrollière

* Sport, Voitures de 1100 cm3 : 1 - Druc

* Sport, Voitures de 1500 cm3 : 1 - Res

* Sport, Voitures de 3 litres : 1 - Jacob

* Sport, Voitures de 5 litres : 1 - Norvet-Matré

 

* Course, Voitures de 750 cm3 : 1 - Pahan

* Course, Voitures de 1100 cm3 : 1 - Armand Girot

* Course, Voitures de 1500 cm3 : 1 - Armand Girot

 

 

1935        d'après un article

                   du Petit Parisien

                   du 08-04-1935

 

L'épreuve où tombent les records

 

Une foule enthousiaste et sportive, malgré le ciel gris et la pluie qui tomba de midi à 13 h 30, était massée hier tout le long de l'avenue de Soissons à Château-Thierry. Là, depuis dix-sept ans, se déroule une course de côte où il n'est pas rare que les records soient battus chaque année.

 

C'est dire si ce kilomètre au pourcentage élevé constitue une attraction de choix.

 

Lorsque les premiers départs furent donnés, à 14 heures, le sol était presque sec et la lutte s'annonçait sévère.

Le starter abaissa son drapeau devant l'autocar de Lamberjack qui devait faire, le premier, une démonstration de poids-lourd.

 

Puis la course commença dans l'enthousiasme, car les as du volant étaient décidés à battre les temps établis l'année dernière.

 

Le service d'ordre était assuré par M. Godroy, commissaire de police ; le lieutenant de gendarmerie Noeuveglise, commandant soixante-quinze agents, gendarmes ou gymnastes.

 

La côte qui avait été escaladée le matin par les motos, subit alors l'assaut des voitures de course uniformément bleues ou grises.

Si Monneret avait battu le record des motos à 113 kilomètres à l'heure, Benoist ne devait pas tarder à battre celui des autos à 120 kilomètres à l'heure.

Chaque coureur pouvait accomplir trois fois le parcours.

 

Vers 16 h 5, Benoist s'installa pour la troisième fois, alors que Lagrollière ayant franchi la ligne d'arrivée, venait de toucher un arbre et que sa voiture avait subi un commencement d'incendie.

Mais Benoist, avant de lâcher son bolide, dit à ses suivants immédiats, Roumani et Cattaneo : - dépêchez-vous de me suivre , la flotte commence à tomber.

 

Après Benoist, Roumani fit un excellent parcours et Cattaneo se dépêcha de se mettre en ligne, suivant les trente-huit voitures qui l'avait précédé.

Le parcours fut excellent. A cent mètres de la ligne d'arrivée - celle-ci se faisant moteur arrêté - il freina.

Ce coup de frein à 150 à l'heure fit déraper la voiture. Se rendant compte du danger qu'il courait, et qu'il pouvait faire courir à la foule, Cattaneo donna un coup d'accélérateur pour asseoir sa voiture et freina ensuite plus doucement.

Mais la voiture déjà déportée venait de toucher de l'arrière la bordure du trottoir.

Sur une longueur de six mètres, la voiture faucha littéralement sur la gauche trente-cinq personnes. 

Elle s'écrasa ensuite contre un platane, rebondit sur la chaussée pour venir se plaquer contre un arbre du côté opposé, ayant tout son avant gauche défoncé.

Sur son siège Cattaneo semblait figé d'hébétude.

 

L'enquête

 

Immédiatement après avoir organisé les secours, le commissaire de Château-Thierry, commença son enquête.

Il reccueillit de nombreux témoignages de spectateurs et de coureurs. Un fait est certain : c'est le coup de frein donné par Cattaneo qui a déporté la voiture. Les freins étaient-ils mal réglés ?

 

C'est peu probable. La voiture avait été essayée la veille à Saint Cloud. Tous ses organes étaient en parfait état.

Au premier parcours effectué en 36" 4/5, Cattaneo n'avait pas constaté le moindre dérèglement de ses transmissions. Mais ce coup de frein, dans quelles conditions de terrain et de réglementation a-t-il été donné ?

 

Toute la question est là. Et il est facile de la résoudre.

La côte de Soissons a environ sept mètres de largeur, mais elle est en dos d'âne et d'un sol raboteux. Faire une course de vitesse avec un tel parcours, c'est évidemment possible, à condition que l'arrivée soit pleine sauce et que la coureur ait ensuite cent mètres devant lui pour freiner lentement. Or, c'est encadré de trop près par la foule que le conducteur doit freiner, cent mètres environ avant la ligne d'arrivée, s'il tient à stopper sur la ligne même.

 

Enfin en admettant même que le règlement d'une telle course - arrivée stoppée - soit sportif, il reste la question de la protection du public. Un simple fil de fer reliait les arbres ente-eux et, sur ce fil de fer, les cinq milles spectateurs faisaient pression sur un kilomètre au-ras de la chaussée.

 

D'autre part, Kemal Bey ami personnel de Cattaneo, nous a déclaré :

- il est superflu de vous dire qu'avec un vétéran comme Cattaneo, toute idée d'imprudence ou de manque de réflexe doit être écartée. Cattaneo court toutes les épreuves importantes : Reims, les Grands-Prix, Le Mans.

Garçon calme, pondéré, en pleine possession de ses moyens, il était bien décidé à établir un excellent temps sur le parcours puisqu'il avait sa voiture parfaitement en main.

 

Dans la soirée, le commissaire de police a transmis les premiers résultats de son enquête à M. Paitry, juge d'instruction.

 

C'est la troisième fois en dix-sept ans que l'on a à déplorer, dans l'épreuve de Château-Thierry, des accidents plus ou moins graves.

 

Vers vingt heures, on apprit que deux blessés venaient de succomber : Mme Léglise, qui est la femme d'un facteur de Château-Thierry, dont le bébé avait été tué sur le coup, puis un garçonnet de douze ans qui n'allait pas tarder à être identifé. Son camarade avait été tué sur le coup.

A 23 heures, Albert Brochet, amputé quelques heures auparavant, décédait.

A minuit trente, succombait M. Delonse.

 

Bilan : 6 morts, 31 blessés dont trois ont été amputés, dix-neuf autres sont dans un état grave.

Le coureur Joseph Cattaneo fut blessé à un genou et à une épaule.

 

Avant le regrettable accident, qui se produisit hier au cours de l'épreuve de côte, différentes épreuves avaient été disputées, notamment celle de la catégorie des motocyclettes.

 

Voici quel en fut le classement :

 

* 125 cm3 : 1 - André Duc, moyenne 64 km. 056 (record établi)

* 175 cm3 : 1 - Cuny, moyenne 75 km.

* 250 cm3 : 1 - Adreino, moyenne 86 km. 956 

* 350 cm3 : 1 - René Boura, moyenne 89 km. 552

* 500 cm3 : 1 - Adreino, moyenne 99 km. 440 

* 1000 cm3 : 1 - G. Monneret, moyenne 113 km. 207

* sidecars 350 cm3 : 1 - Boura, moyenne 77 km. 922

 

Au début de l'après-midi, Robert Benoist, sur une voiture équipée de pneus Dunlop, avait battu le record général de l'épreuve avec une moyenne de 118 km. 421.

 

            d'après un article du Petit Parisien

                                  du 09-04-1935

 

Course tragique à Château-Thierry, deux blessés ont succombés hier

 

- Deux jeunes filles sont dans un état alarmant et deux hommes ont quitté l'hôpital.

    - Le coureur Cattaneo inculpé d'homicide par imprudence

 

 

            d'après un article du Petit Parisien

                                  du 12-04-1935

 

L'enquête sur le tragique accident de la course de Château-Thierry

 

Château-Thierry, 11 avril (dépêche Havas)

 

M. Boitry, juge d'instruction à Château-Thierry, a entendu cet après-midi, au sujet de l'accident de la course de côte, M. Victor Breyer, directeur de l'Echo des Sports, sur les détails de l'organisation de la course et les mesures prises pour la sécurité du public.

 

Il a entendu également, M. Lescarcelle, maire et trois conseillers municipaux qui ont déclaré que les mesures de sécurité avaient été prises et trouvées suffisantes.

 

M. Victor Breyer a dit que la cause probable de l'accident a été le blocage des freins par le coureur Cattaneo qui ne pourra pas être entendu avant le début mai.

 

Le magistrat entendra les dirigeants de l'Automobile-Club de Picardie et de l'Aisne sur les mesures prises à Château-Thierry et ceux de l'Automobile-Club de France, sur les mesures de sécurité prises, en général, dans les courses de ce genre.

 

Les coureurs Robert Benoist et Georges Monneret seront également entendus sur l'état de la route le jour de l'accident.

 

 

            d'après un article du Petit Parisien

                                  du 09-11-1935

 

Le tribunal de Château-Thierry statue dans l'affaire de l'accident de la course de côte

 

Château-Thierry, 8 novembre

 

Le tribunal correctionnel de Château-Thierry a rendu son jugement dans l'affaire de la course de côte qui, le 7 avril dernier, causa la mort de huit personnes et fit vingt blessés.

 

Le coureur Cattaneo a été acquitté,

 

M. Victor Breyer, directeur de l'Echo des Sports - ce journal étant déclaré civilement responsable - a été condamné à 200 francs d'amende et aux dépens. Le montant total des endemnités accordées aux victimes ou à leurs ayants droit, sélève à 312.000 francs.

 

M. Victor Breyer se propose de faire appel de ce jugement.

 

 

1936        d'après un article du Petit Parisien du 06-03-1936

 

Le terrible accident de la course de côte de Château-Thierry va être évoqué devant la cour d'Amiens

 

Evoqué une première fois devant le tribunal de Château-Thierry, au mois de novembre dernier, le terrible accident de la course de côte du 7 avril 1935 va l'être de nouveau devant la cour d'appel d'Amiens qui lui consacrera deux audiences les vendredi et samedi 6 et 7 mars.

 

On n'a pas oublié les circonstances de cette véritable catastrophe : le coureur Cattaneo, freinant brusquement  à l'arrivée et sa voiture entrant dans la foule des spectateurs, dont huit furent tués et vingt blessés.

 

Cattaneo fut inculpé, ainsi que M. Victor Breyer, directeur de l'Echo des Sports, en tant qu'organisateur de la course.

 

Par jugement rendu le 8 novembre, le tribunal de Château-Thierry prononça l'acquittement de l'auteur de l'accident, mais condamna l'organisateur à deux cents francs de dommage et intérêts.

Le jugement accordait aux blessés et aux familles des morts, des dommages et intérêts dont le total atteint huit cent milles francs qui, pour partie, ne sont que des" provisions".

 

Ce jugement a été frappé d'appel à la fois par le parquet de Château-Thierry, en ce qui concerne Cattaneo ; par le procureur général près de la cour d'appel d'Amiens, en ce qui concerne M. Victor Breyer et par plusieurs des parties civiles.

 

L'affaire revient donc entière devant la cour d'Amiens.

 

                    d'après un article du Petit Parisien du 27-03-1936

 

L'affaire de la course de côte de Château-Thierry devant la cour d'Amiens

 

La responsabilité est partagée entre M. Breyer et M. Cattaneo

 

La cour d'appel d'Amiens a rendu aujourd'hui son arrêt dans les poursuites relatives à l'accident survenu le 7 avril 1935 lors de la course de côte de Château-Thierry, accident qui fit huit morts et vingt blessés.

La cour dans son arrêt dit que cette course était organisée suivant un règlement désuet, et que la protection du public notamment était insuffisante. Mais n'ayant pas à rechercher les responsabilités encourues autres que celles de M. Breyer, la cour dit que le directeur de l'Echo des Sports, directeur de la course, n'a pas pris toutes les mesures d'ordre, qui lui incombaient.

 

Toutefois elle réduit de 200 francs à 100 francs la peine d'amende prononcée contre lui par le jugement de Château-Thierry.

 

En ce qui concerne le coureur Cattaneo, la cour relève à sa charge deux fautes positives, celle d'avoir lâché trop brusquement la pédale d'accélération et de n'avoir pas su redresser sa voiture lorsqu'elle obliquait vers le trottoir de gauche.

Elle le condamne à 200 francs d'amende.

 

La cour dit encore que les victimes n'ont encouru aucune responsabilité et partage ainsi cette responsabilité : 3/8 à M. Breyer et 5/8 à M. Cattaneo.

Elle maintient, avec de légères modifications, les dommages-intérêts accordés et dont le total s'élève à 300.000 francs environ.

 

- Haut de la page -