Proverbes et maximes

Passer pour un idiot aux yeux d'un imbécile est une volupté de fin gourmet.

Georges Courteline

Georges Courteline (fils de l'écrivain Joseph Moinaux) est un romancier et dramaturge, né à Tours, le 25 juin 1858, mort à Paris le 25 juin 1929 (rue de la Santé).

Les Pétaros des Volcans sont sur Facebook

Pour découvrir plus d'infos proposées par les Pétaros via Facebook,

Création de la page : août 2022

 

 

 

Mise à jour de la page : 08-09-2022

Epreuve 1930

 

 

 

1 - Epreuves  de vitesse

1 - 10     Grand Prix du Motocycle Club de Lyon

1920      

 

L'Auto du 16-04-1920

 

Le Grand Prix du Motocycle Club de Lyon (Anciennement Lyon-Bourg-Lyon)

 

Cette grande course de vitesse, organisée sur le circuit Saint-André de Corcy, Civrieux, le 9 mai, a reçu ses premiers engagements, qui font espérer la participation d'un grand nombre de maisons.

Nous rappelons que le circuit sur trois excellentes routes en trianglend'une longueur de 15 kilomètres et qui sera couvert 20 fois pour les motos  de 500 cmc, 17 fois pour les motos de 350 cmc, 14 fois pour les motos de 250 cmc, 8 fois pour les sidecars et cyclecars.

 

Les premiers engagements - Darier (Koehler-Escoffier 500 cmc), Jag (Koehler-Escoffier 500 cmc), Pardon Antoine (Koehler-Escoffier 500 cmc), Vinckler (Koehler-Escoffier 500 cmc), Chautard (Terrot 500 cmc), Chaut (Ultima 350 cmc), Rey (Ultima 350 cmc), Iorel (Ultima 350 cmc), Rossant (Harley-Davidson sidecar), Sevez (Harley-Davidson sidecar)

 

 

L'Auto du 08-05-1920

 

Le Grand Prix du Motocycle Club de Lyon

 

Demain sur le circuit de Saint-André de Corcy la première grande épreuve de vitesse de la saison motocycliste - Une lutte serrée en perspective

 

C'est dimanche que se disputera la grande épreuve régionale de vitesse pour motocyclettes, sidecars et cyclecars, le Grand Prix du Motocycle Club de Lyon.

Actuellement l'entrainement bat son plein, et les vitesses réalisées sur le circuit de Saint-André de Corcy permettent d'espérer des temps intéressants et une lutte serrée pour la première place.

Nous verrons notamment une empoignade émouvante entrs les motocyclettes 350 et 500 cmc.

Tout est prêt. L'aménagement de l'enceinte réservée au buffet bien approvisionné, des chaises en quantité. Les box de ravitaillement pour chaque maison se trouvent face à l'enceinte ainsi que le tableau d'affichage et la tribune de presse et des chronométreurs.

Les billets d'entrée seront distribués au passage à niveau de Saint-André-de-Corcy.

La route est mise en parfait état.

Le circuit sera gardé par le gendarmerie et toute une armée de boys-scouts que M. Mazagran, chef des Eclaireurs de France a mis à la disposition du MCL avec son dévouement habituel.

 

Aujourd'hui, pesage

 

Le plombage des machines aura lieu samedi, de 14 h à 16 h, au garage Peugeot, rue Vendôme, et sera présidé par MM. J et A Pardon, avec le concours de MM. Rougier et Mortier Frères

 

Demain, départ à partir de 7 heures

 

Le départ sera donné face à l'enceinte officielle pour les sidecars et cyclecars, à 7 heures, de minute en minute, et à 12 h, pour les motocyclettes, par deux concurrents à la fois, de 30 s en 30 s.

 

Les engagés

 

Sidecars

 

Catégorie 500 cmc - 1 Chapon ; 2 Souriot ; 3 Favrot ; 4 Gallien (Benoit-Gonin) ; 5 Darier (Koehler-Escoffier)

 

Catégorie 1.000 cmc - 11 Rossany ; 12 Sovez (Harley-Davidson) ; 13 John O. Lap (Indian) ; 14 Amort (Harley-Davidson) ; 15 Planche (Sunbeam) ; 16 Odod ; 17 Mazuel (Harley-Davidson)

 

Cyclecars

 

Catégorie 500 cmc - 20 Coudert F. (Coudert)

 

Motocyclettes 

 

Catégorie 250 cmc - 21 Louis ; 22 Guiguet (Alcyon)

 

Catégorie 350 cmc - 26 Vulliamy ; 27 Jolly (Alcyon) ; 28 Chaut ; 29 Porel ; 30 Rey ; 31 Zind (Ultima) ; 32 Bonvin (Motosacoche) ; 33 Coudert (Douglas)

 

Catégorie 500 cmc - 36 Péan ; 37 Desvaux (Peugeot) ; 39 Robert (Motosacoche) ; 40 Jao ; 41 Antoine Pardon ; 42 Winckler ; 43 Montange ; 44 Perigne ; 45 Chautard (Terrot) ; 48 Lapallud (Motosacoche) ; 49 Borghetti (GL)

 

L'épreuve sera courue en deux séries : 1ere sidecars et cyclecars, temps réservé 3 heures ; 2e motocyclettes, temps réservé 6 heures. Il y aura une interruption d'une heure entre les deux épreuves.

 

Le chronométrage sera effectué par un chronométreur officiel de l'ACF, assisté de MM. Ranc et Blanc, les sympatiques chronométreurs lyonnais. Des commissaires seront placés dans le virage et des juges, de la commission sportive du MCL,à l'arrivée.

 

 

L'Auto du 10-05-1920

 

De grandes vitesses ont été réalisées, hier, à Lyon

 

Dans le Grand Prix du MCL, Vulliamy, sur Alcyon 350 cmc, dépasse le 85 de moyenne ; Péan (Peugeot) gagne la catégorie 500 cmc, et couvre un tour à 92 kil. 860.

 

La grande épreuve organisée sur circuit fermé par le MCL a obtenu un bon succès, très mérité d'ailleurs, et qui, encouragera les actifs dirigeants du club lyonnais à renouveler leur tentative de décentralisation. Le tracé du circuit avait été parfaitement choisi et a permis aux concurrents d'effectuer de très intéressantes performances. Organisation impeccable suivant la louable habitude du MCL. Le succès sportif a été complet, mais on peut regretter que le public n'ait pas répondu avec plus d'empressement. Il faut, il est vrai, reconnaitre que les moyens de communication entre Lyon et Saint-André-le-Corcy étaient insuffisants. D'autre part, la concurrence des courses hippiques s'est fait sentir. Malgrè dela, pour un début, le résultat est apprèciable et on peut espérer pour l'année prochaine un magnifique succès, car l'expérience d'aujourd'hui aura porté ses fruits.

 

Voici les résultats

 

Sidecars, 8 tours (123 kil. 200)

 

Catégorie 1.000 cmc - 1 Mazuel (Harley-Davidson), en 1 h 49 m 8 s 3/5 (moyenne 67 kil 200) : meilleur temps sur un tour, 12 m 42 s 4/5 (73 kil. heure) ; 2 Amor (Harley-Davidson), en 1 h 53 m 54 s ; 3 Odod (Harley-Davidson), en 2 h  12 m 37 s

 

Catégorie 500 cmc - 1 Borghetti (GL), en 2 h 7 m 27 s 2/5 ; 2 Sourdot (Benoit-Gonin), en 2 h 31 m 2/5 ; 3 Chapon (Benoit-Gonin), en 2 h 32 m 20 s 4/5 ; 4 Gallien (Benoit-Gonin), en 2 h 50 m 20 s 1/5 ; 5 Favrot (Benoit-Gonin)

 

Motocyclettes

 

Catégorie 250 cmc (14 tours, 245 kil 600) - 1 Louis (Alcyon), en 3 h 7 m 21 s ; 2 Guiguet (Alcyon), en 3 h 9 m 14 s 3/5

 

Catégorie 350 cmc (17 tours, 261 kil 800) - 1 Vulliamy (Alcyon), en 3 h 4 m 16 s (moyenne 85 kil. 370) ; 2 Jolly (Alcyon), en 3 h 11 m 27 s ; 3 Zind (Ultima), en 4 h 41 m 4 s 1/5

 

Catégorie 500 cmc (20 tours, 308 kil 400) - 1 Péan (Peugeot), en 3 h 46 m 47 s (moyenne 81 kil. 490) Record du tour : 9 m 57 s (92 kil. 860) ; 2 Winckler (Koehler-Escoffier), en 4 h 24 m 24 s ; 3 Lapallud (Motosacoche), en 4 h 35 m 29 s ; 4 Bonvin (Motosacoche), en 4 h 53 m 51 s 2/5
 

1921      

 

L'Auto du 26-05-1921

 

Le Grand Prix du Motocycle Club de Lyon

 

Cette importante épreuve sucite un gros intérêt. L'organisation a été étudiée avec soin, et d'heureuses modifications ont été appoertées aux installations. Une enceinte réservée, placée face au tableau d'affichage, dans laquelle sera édifiée une tribune officielle, permettra au public de suivre la course ; un garage de véhicules au village de Saint-André a été prévu ; la route du circuit sera interdite à tous véhicules à partir de 6 h 30, aux piétons à 6 h 45.

 

Les engagés

 

Motos 250 cmc - 1 Joly (Alcyon) ; 2 Réserrat (Gratteux)

 

Motos 350 cmc - 3 Marc (Alcyon) ; 4 Meunier (Labor) ; 5 Franconi (Motosacoche) ; 6 Zino (Motosacoche) ;  7 Dubost (DFR) ; 8 S. Perroud (DFR) ; 9 Jenné (Benoit-Gonin) ; 10 Astier (Amateur) ; 11 Vulliamy (Griffon) 

 

Motos 500 cmc - 12 Demilon (X) ; 13 Morin (X) ; 14 Jolly (Alcyon) ; 15 Louis (Alcyon) ; 16 Robert (Motosacoche) ; 17 Pélissier (Motosacoche) ; 18 Guiguet (Motosacoche) ;  19 Lapallud (Motosacoche) ; 20 Darier (X) ; 21 Aumaitre (X) ; 22 Péan (Peugeot) ; 23 Gillard (Peugeot) ; 24 Benoit (Peugeot)

 

Sidecars 600 cmc - 30 Georges Coudert (X) ; 31 Guiguet (ORIAL) ; 32 Crozet (ORIAL) ;  33 Chaud (X) ; 34 Aumaitre (X) ; 35 Pinney (Triumph) ; 

 

Sidecars 1.000 cmc - 40 Amor (Harley-Davidson) ; 41 Sevez (X) ; 42 Mazué (X) ; 43 Verpault (Harley-Davidson) ; 44 Vache (Indian) ; 45 X (Indian) ; 46 Bonvin (Motosacoche) ; 47 Decheneux (Motosacoche) ; 48 Turel (Indian)

 

 

L'Auto du 30-05-1921

 

Le M C de Lyon a donné hier son Grand Prix de vitesse

 

De belles luttes - Victoires de Gillard et de Guiguet - Louis tombe et se blesse. La malchance de Péan

 

Aujourd'hui s'est couru la Grand Prix du Mc de Lyon, sur le circuit de Saint-André de Corcy, mesurant 15 kiloàmètres d'excellentes routes. L'épreuve a remportée le plus brillant succès. Beaucoup de monde se pressait sur tout le parcours. L'organisation fut impeccable ; on doit en féliciter chaudement le Motocycle Club, dont l'effort mérite vraiment d'être  particulièrement souligné.

Vingt-trois motos ont pris le départ le matin à 7 heures, et douze sidecars ont participé à la course l'après-midi.

Au premier tour du circuit, Louis, le champion Alcyon, a fait une chute grave dans le virage précédant l'arrivée, se fracturant la cuisse et plusieurs côtes ; il a été transporté à l'Hôtel-Dieu de Lyon.

La lutte fut circonscrite, au départ, entre Naas, Joly et Péan. Ce dernier lâche pied au quatrième tour pour mener plus sagement sa course. Joly victime d'une crevaison qui le retarda sérieusement, et Naas, immobilisé par une panne qui l'obligea à abandonner au treizième tour, laissèrent ensuite Péan prendre la tête et mener la course à sa guise. Le champion de Peugeot prit une bonne avance, talonné par son coéquipier Gillard, quand au vingt-sixième tour, Péan brise sa fourche, alors qu'on croyait que la victoire ne pouvait lui échapper. Malgrè une chute fantastique, l'excellent coureur s'en tira avec peu de mal. Gillard prend alors le commandement, pour finalement gagner en 5 h 29 m 47 s.

En sidecars, Vache mena longtemps, marchant à 76 kil. à l'heure, quand il creva au dernier tour, perdant le bénéfice de sa belle course.

Les meilleurs tours furent fait par Joly aîné, en 9 m 51 s, soit 90 kil. de moyenne (toutes catégories), et par Marc, en 10 m 24 s, soit 88 de moyenne (en catégorie 350 cmc).

 

Les résultats

 

Motos 250 cmc (23 tours de circuit, 345 kil.) - 1 Joly jeune (Alcyon), en 5 h 17 m 46 s

 

Motos 350 cmc (26 tours, 390 kil.) - 1 Meunier (LAbor), 5 h 00 m 4 s ; 2 Zynd (Motosacoche), 5 h 9 m 43 s ; 3 Marc (Alcyon), 5 h 15 m 55 s ; 4 Franconi (Motosacoche), 5 h 31 m 10 s ; 5 Perroud (DFR), 6 h 32 m 22 s 4/5

 

Motos 500 cmc (30 tours, 450 kil.) - 1 Gillard (Peugeot), 5 h 29 m 47 s ; 2 Guiguet (Motosacoche), 5 h 44 m 35 s ; 3 Joly aîné (Alcyon), 5 h 50 m 05 s ; 4 Lapallud (Motosacoche), 5 h 50 m 17 s 2/5 ; 5 Robert (Motosacoche), 5 h 59 m 1 s 2/5 

 

Sidecars 600 cmc (10 tours, 150 kil.) - 1 Guiguet (Orial GL), 1 h 45 m 32 s ; 2 Pinney (Triumph), 2 h 06 m 25 s ; 3 Coudert (X), 2 h 35 m 12 s

 

Sidecars 1.000 cmc (10 tours, 150 kil.) - 1 Bonvin (Motosacoche), 2 h 8 m 45 s ; 2 Amor (Harley-Davidson), 2 h 11 m 15 s ; 3 Turel (Indian), 2 h 15 m 20 s ; 4 Vache (Indian), 2 h 27 m 26 s ; 5 Decheneux (Motosacoche), 2 h 34 m 5 s.

 

 

1922      

 

L'Auto du 22-05-1922

 

Le Grand Prix du Motocycle Club de Lyon a été très réussi

 

Yvel's, Alcyon, Motosacoche, Harley-Davidson, Benjamin et Spidos remportent leurs catégories. A Gillard (Peugeot) le record du tour. La foule à Saint-André-de-Corcy.

 

Le 12e Grand Prix du Motoccyle Club de Lyon, favorisé par un temps magnifique, a battu tous les records du succès. Bien que le circuit de Saint-André-de-Corcy soit situé à plus de 25 kilomètres de Lyon, la foule se presse de bonne heure dans les tribunes, dans l'enceinte réservée et sur tout le parcours, comptant 14,8 kil. d'excellente route.

Bientôt, autocars et train spécial déversent encore un grand nombre de spectateurs, alors que la course bat son plein. L'organisation était bien comprise, et le tableau d'affichage fonctionne parfaitement. Le mérite en revient au Motocycle Club de Lyon, dont l'effort méritait pareil succès.

Il fit très chaud, le sol était un peu dur et la poussière gêna sensiblement les concurrents. Et cependant de belles performances ont été faites.

 

Le classement

 

Motos 250 cmc - 1 Vernisse (Yvel's), les 296 kil. en 4 h 30 m 42 s 1/5

 

Motos 350 cmc - 1 Meunier (Alcyon), les 325 kil. 600 en 4 h 5 m 50 s 2/5

                             2 Cuzeau (Magnat-Debon), 4 h 30 m 15 s

 

Motos 500 cmc - 1 Georges Jolly (Alcyon) les 355 kil. 200 en 4 h5 m 36 s 2/5

                             2 Gillard (Peugeot) en 4 h 14 m 26 s 2/5

                             3 Zind (Motosacoche), 4 h 27 m 19 s 1/5

                             4 L; Pélissier (Motosacoche), 4 h 38 m 45 s

                             5 Lambert (Koehler-Escoffier), 4 h 58 m 55 s

 

Le meilleur tour a été couvert par PArdon sur Koehler-Escoffier, en 9 m 13 s, mais comme ce coureur abandonna, il perd le bénéfice de son record, et celui-ci revient finalement à Gillard sur Peugeot, avec 9 m 14 s, soit plus de 95 kil. à l'heure, ce qui bat le temps de Joly en 1921

 

Sidecars 600 cmc - 1 Lapallud (Motosacoche), les 103 kil. 600 en 1 h 13 m 4 s 1/5

                                 2 Guiguet (Orial), 1 h 23 m 57 s 3/5

 

Sidecars 1.000 cmc - 1 Vulliamy (Harley-Davidson), les 118 kil. 400 en 1 h 23 m 18 s 1/5

                                    2 Gex (Mootsacoche), 1 h 30 m 27 s

                                    3 Verdy (Indian), 1 h 33 m 11 s

                                    4 F. Pélissier (Motosacoche), 1 h 33 m 45 s 4/5

                                    5 Bernard (Indian), 1 h 45 m 59 s

 

Cyclecars 750 cmc - 1 Battagliola (Benjamin), les 177 kil. 600en 2 h 28 m 28 s 2/5

                                   2 Ricard (Mathis), 2 h 40 m 51 s 3/5

                                   3 Cellard (Mathis), 2 h 51 m 40 s 4/5

                                   4 Hivert (Benjamin), 3 h 3 m 10 s 3/5

                                   5 Lenfant (Benjamin), 3 h 6 m 1 s 4/5

 

Cyclecars 1.100 cmc - 1 Vassiaux (Spidos), les 236 kil. 800 en 2 h 53 m 5 s 3/5

                                      2 Morel (Amilcar), 2 h 58 m 55 s 2/5

                                      3 Colas (Hinstin-SUP) 3 h 0 m 28 s 2/5

 

La course et les vainqueurs

 

A 7 heures, dix sidecars prennent le départ. Lapallud sur Motosacoche, fait une course très régulière en 600 cmc, couvrant les 7 tours en une heure 13 m 4 s 1/5, battant Guiguet sur Orial, lequel fait lui aussi une course remarquable, faisant ressortir l'excellence de la fabrication lyonnaise

 

En 1.000 cmc, Vulliamy enlève brillamment la première place sur son imbattable Harley-Davidson dont M. Denizet, présent au circuit, avait minutieusement réglé la marche.

 

A 9 heures, 20 motos prennent le départ et c'est pendant près de cinq heures une ronde infernale à des vitesses impressionnantes. La lutte semble circonscrite pendant longtemps entre Peugeot, avec Péan et Gillard, et Alcyon avec Marc et Joly. Les deux représentants du lion de Valentigney mênent la danse jusqu'au 15e tour, où Gillard est en t^te, sérieusement tallonné par MArc, que Péan suit de près. Au 16e tour, Péan est en panne et Alcyon prend le commandement pour ne plus le quitter. Jolly enlevant les 360 kil. en 4 h 4 m 36 s 2/5. Gillard, sur Peugeot, est second à 10 minutes.    

 

En 250 cmc, Vernisse réalise sur Yvels, un exploit magnifique de régularité, couvrant les 300 kilomètres en 4 h 30 m 42 s 1/5, et en 350 cmc, Meunier, sur Alcyon, imite son camarade Joly en se classant en tête de sa catégorie.

 

L'après-midi ce fut au tour des cyclecars : les catégories n'étaient pas très chargées, mais donnèrent lieu cependant à un joli spectacle.

C'est Vassiaux sur Spidos, moteur Ruby, qui a triomphé et de la plus brillante façon, menant très intelligemment une course toute de régularité et réalisant le meilleur temps, couvrant un tour en 10  m 2 s. La jeune marque lyonnaise a réalisé un véhicule qui tiend admirablement la route et confirme ainsi sa récente performance victorieuse aux Alpilles. Benjamin gagne aussi sa catégorie et c'est un exploit intéressant pour des voitures de série ayant déjà disputé le Tour de France. Masen n'a pu prendre le départ, n'ayant pu se mettre en règle avec l'assurance.

 

Ce fut, en résumé, une journée de sport très réussie et le Grand Prix du MCL est digne de garder sa place parmi les grandes courses motocyclistes françaises

 

Avant de terminer, remercions la maison SLIM qui mit aimablement une voiture à la disposition de l'Auto.

Vieux

 

1923      

 

L'Auto du 16-03-1923

 

Le Grand Prix du Motocycle Club de Lyon

 

Circuit de Saint-André-de-Corcy, 10 mai

 

Dans un mois se courra le Grand Prix du MCL sur le traditionnel circuit de Saint-André-de-Corcy. L'épreuve compte pour le championnat de France vitesse des motos et des cyclecars.

Elle est ouverte aux motos 250, 350 et 500 cmc ; aux sidecars de 350 , 600 et 1.000 cmc ; aux cyclecars 750 et 1.100 cmc.

Les motos 250 cmc feront 225 kil. ; les 350 cmc 270 kil. ; les 500 cmc 300 kil. ; les sidecars 350 cmc, 90 kil. ; les 600 cmc, 120 kil. ; les 1.000 cmc, 150 kil. ; les cyclecars 750 cmc, 240 kil.; les 1.100 cmc, 300 kil..

En même temps se disputera une épreuve de régularité pour vélomoteurs.

 

 

L'Auto du 11-05-1923

 

Le Grand Prix du Motocycle Club de Lyon

 

Belle victoire de Gillard (Peugeot), qui fait le meilleur temps de la journée - G. Jolly (Alcyon) s'adjuge le record du tour. Belle performances des cyclecars.

 

Les lyonnais sont des gens sportifs, nous le savions déjà, mais nous en avons eu aujourd'hui une nouvelle preuve.

Lyon s'est réveillé ce matin sous un temps épouvantable, la pluie faisait rage, le froid, le vent s'en mêlaient ; d'autre part on savait que l'épreuve des cyclecars serait un cavalier seul. Si on ajoute la perspective de patauger dans la terre détrempée, on considérera que c'était un ensemble de circonstances peu encourageant. Eh bien, tout cela n'a pas empêché un public très nombreux de faire les 14 kilomètres séparant Lyon de Saint-André-de-Corcy, à telle enseigne que les tribunes étaient combles et que les spectateurs se plaignaient seulement de n'apercevoir que de rares portions de route.

On trouve là un exemple de la bonne besogne accomplie dans la région par les sportmen dévoués que sont les dirigeants du MCL, Johannés Bouvard en tête.

 

L'épreuve de début devait réunir vélomoteurs, sidecars 600 et 1.000 cmc, mais elle se réduisit à une course de sidecars 600 cmc. Les deux Rovin, seules poinçonnées dans les bicyclettes à moteurs ne s'étant pas présentées au départ et les deux partants en sidecars 1.000 cmc étant mis hors course dès le début.

Dans cette course d'ailleurs peu animée, les deux Orial ont bientôt la victoire en mains ; les autres concurrents Guignet (Koehler-Escoffier) et Rolly (Motosacoche) étant hors d'affaire. Le premier au deuxième tour, par suite d'une chute ; le deuxième par ennuis de bougies. L'épreuve se transforme donc en une belle démonstration très régulière des deux Orial qui terminent à 6 minutes l'un de l'autre, le vainqueur réalisant une moyenne de 65 kil. à l'heure.

 

La course la plus intéressante sur le papier devait être celle des motos seules et parmi celles-ci les 500 cmc. La réalité confirma les pronostics, la lutte fut de toute beauté, notamment entre les deux éternels rivaux : Peugeot et Alcyon. Rien de plus différent d'ailleurs que les deux machines. Alors que l'Alcyon de cette année est à peu près celle de l'an dernier, qui elle-même ne présentait que des différences de détails sur celle de l'année précédente, le progrès étant chaque fois obtenu par de petites modificaions, chez Peugeot, on alignait cette fois une machine toute nouvelle. C'est cette dernière méthode qui a triomphé, mais la bataille fut très longtemps indécise. Durant les premiers tours, Péan mêne avec Jolly très près. Le troisième est Marc, suivi comme son ombre par Gillard. Donc les quatre premières places sont prises par 2 Peugeot et 2 Alcyon et il semble que chaque pilote ait mission de surveiller son rival immédiat. Puis les deux conducteurs de Peugeot passent en tête suivis des deux pilotes Alcyon. Au deuxième tour, Péan avait battu le record du tour à 98 à l'heure ; mais voici l'événement : au huitième tour, Jolly dépasse tout le monde et couvre le tour en 8 m 51 s, soit à 100 kil. 400 de mpoyenne. Pourtant Jolly ravitaille, ce qui a pour résultat de replacer Péan en tête. Il y restera jusqu'au quatorzième tour, où sa chute l'obligera à abandonner.

Entre temps Jolly avait eu une soupape grippée c'est donc maintenant Gillard qui est premier et qui reste au commandement jusqu'à la fin. Marc termine second et Eddoura battra Jolly de 3 mètres sur le poteau.

 

A côté de la bataille des 500, la lutte dans les autres catégories fut évidemment moins suivie, en 250, Clech fut en tête depuis le 6e tour, au moment où abandonna Bastide qui avait jusqu'alors mené le train derrière Motosolo, Terrot, avec Gaudet, Magnat-Debon, avec Petitpierre prirent les places d'honneur.

En 350, le début de la course voit Jolly en tête, précédant son camarade Meunier et la Garelli de Saetti. Au 3e tour, Meunier éclate et fait une chute dans laquelle il se blesse légèrement au pied, puis aux deux tiers de la course Saetti prend la première place qu'il conserve jusqu'à la fin. M Joly le suivant à 3 minutes.

 

La pluie a cessé, une période de grisaille, et le soleil fait son apparition. Il présidera l'après-midi à l'épreuve des cyclecars, séchant les routes et permettant de réaliser de bons temps.

 

Nous avons dit hier que, respectueux de la décision de leur chambre syndicale de n'autoriser que trois épreuves de vitesse dans l'année, ces trois épreuves ne comptant pas le Grand Prix de Lyon, la plupart des constructeurs de cyclecars s'étaient abstenus ; seuls se présentaient un Sénéchal en catégorie 750 cmc et un Hinstin en 1.100 cmc. Incident regrettable pour tout le monde, mais surtout pour le MCL, qui supporte tous les frais du différent.

 

Les résultats

 

Bicyclettes à moteur 100 cmc - Toutes forfait.

 

Sidecars 600 cmc - 120 kil. - 1 Moret (Orial), en 1 h 48 m 44 s, moyenne 65 kil. 370 ; 2 Hommaire (Orial), 1 h 55 m 6 s

 

Sidecars 1.000 cmc - 150 kil. - 1 Verdy (Motosacoche) abandonne au premier tour ; Diverne (New-Imperial Jap), abandonne au deuxième tour.

 

Motos 250 cmc - 225 kil. - 1 Clech (Motosolo), 3 h 15 m 28 s ; 2 Gaudet (Terrot), 3 h 32 m 21 s ; 3 Petitpierre (Magnat-Debon, 3 h 57 m 49 s. Meilleur tour de Clech en 12 m 29 s. Ont abandonné : Bastide au sixième tour, Pélissier au septième, Sallot et Gonbert au quatorzième tour.

 

Motos 350 cmc - 270 kil. - 1 Saetti (Garelli), 3 h 10 m 13 s ; 2 Jolly (Alcyon), 3 h 13 m 3 s. Ont abandonné : Meunier au troisième tour (chute), Barnay au quinzième. Meilleur tour par Jolly 9 m 54 s, moyenne84 kil. 250.

 

Motos 500 cmc - 300 kil. - 1 Gillard (Peugeot), 3 h 9 m 27 s ; 2 Marc (Alcyon), 3 h 16 m 30 s ; 3 Eddoura (Koehler-Escoffier), 3 h 46 m 57 s ; 4 G Jolly (Alcyon), à 3 mètres ; 5 Borgotti (Griffon), 3 h 50 m 33 s ; 6 Richard (Peugeot), 4 h 2 m 35 s ; 7 Franconi (Motosacoche), 4 h 8 m 2 s. Ont abandonné : Chaud au deuxième tour, Francisquet au neuvième, Bartlett au dixième, Zind au treizième, Péan au quinzième. Meilleur tour par G. Jolly (Alcyon) en 8 m 51 s

 

Cyclecars 750 cmc - 120 kil. - Sénéchal (Sénéchal), seul partant, 1 h 17 m 34 s. Meilleur tour en 9 m 30 s.

 

Cyclecars 1.100 cmc - 150 kil. - Colas (Hinstin), seul partant, en 1 h 37 m 29 s. Meilleur tour : 8 m 55 s.

M Philippe

 

L'Auto du 12-05-1923

 

Après le Grand Prix du M C de Lyon

 

Les exigences de la mise en page ont contraint hier à supprimer une partie du compte-rendu de cette épreuve.

Voici les principaux passages dont la publication avait été ajournée :

 

Le nouveau moteur Peugeot, qui vient de remporter une éclatante victoire a été dessiné par Lessman Antonesco. Ce moteur est à deux cylindres verticaux côte à côte ; deux soupapes sur la tête de chaque cylindre, soupapes inclinées attaquées par culbuteurs, ceux-ci étant actionnés directement par un seul arbre à cames. Cet arbre est commandé par pignons d'angle. Le moteur donne 20 à 22 cv à 3.800-4.000 tours. La vitesse de la machine dépasse 130 kil. à l'heure.

 

Ce nouveau succès de Peugeot est caractéristique.

 

 Il nous montre notre grande marque animée du très bel esprit sportif qu'elle a toujours manifesté, et prouve que ses réalisations demeurent marquées de cette supériorité technique qui a si souvent, de par le monde, forgé l'admiration.

 

Nous avions, d'autre part, regretté l'incident qui priva le Grand Prix du MCL de la participation d'un nombre suffisant de cyclecars.

A la base de cet incident, il y  a le manque d'entente entre le pouvoir sportif et le groupement des industriels. "Séparons nettement les deux choses, dit le pouvoir sportif, et mettons dans des compartiments étanches, le sport d'une part, le commerce et l'industrie de l'autre." Fort bien. Mais alors, organisez une épreuve sportive où vous ferez, par exemple, courir à pieds les conducteurs des diverses marques ; car en faisant intervenir les véhicules et en donnant même la prédominence à ceux-ci dans les résultats, nous tombons là dans le domaine industriel et commercial.

Sur la route, il y a, intimement mêlés, intérêts sportifs et intérêts industriels.

Tant que cette union n'existe pas également dans les bureaux, nous obtiendrons des résultats aussi lamentables que ceux-ci, où l'on voit un Motocycle Club de Lyon avec toute sa belle activité, tout son désir de bien faire, et qui n'est pour rien dans le différent, payer les frais de ce dernier parce qu'une chambre syndicale a décidé de ne participer dans l'année qu'à un certain nombre d'épreuves, alors que le pouvoir sportif en a ajouté d'autres comptant pour le titre de champion de France.

Nous en reviendrons toujours inlassablement à cette question de l'établissement d'un calendrier rationnel, construit avec méthode et non pas formé de bons matériaux entassés au hasard. 

Maurice Philippe

 

 

1924      

 

L'Auto du 30-03-1924

 

Le Grand Prix du M C de Lyon se courra le 29 mai

 

Pour la 14e fois, le classique Grand Prix international du Motocycle Club de Lyon va se disputer sur le même circuit que les années précédentes, le jeudi 29 mai (Ascension). Il sera ouvert aux motocyclettes, sidecars et cyclecars. Le circuit , qui part de Saint-André-de-Corcy, passe par le château de Montriblond, la Bergerie, la Pierre-Blanche, Civrieux, Pont-de-Pierre, Bussige et l'Hôpital, mesure environ 15 kil.

 

Voici les distances que, suivant leurs catégories, auront à parcourir les concurrents :

 

Motos - 175 cmc - 225 kil (15 tours) ; 250 cmc, 270 kil (18 tours) ; 350 cmc, 315 kil (21 tours) ; 500 cmc, 360 kil (24 tours).

 

Sidevars - 350 cmc - 90 kil (6 tours) ; 600 cmc, 120 kil (8 tours) ; 1.000 cmc, 150 kil (10 tours).

 

Cyclecars - 350 cmc, 120 kil (8 tours) ; 500 cmc, 165 kil (11 tours) ; 750 cmc, 210 kil (14 tours).

 

Les prix seront les suivants : 1.000 fr, au vainqueur des motos 500 cmc ; 800 fr pour les motos 350 cmc ; 600 fr pour les motos 250 cmc ; 500 fr pour les motos 175 cmc - 400 fr pour les vainqueurs des sidecars 1.000 et 600 cmc ; 300 fr pour les sidecars 350 cmc - 1.000 fr pour le vainqueur des cyclecars 750 cmc ; 800 fr pour les cyclecars 500 cmc et 500 fr pour les cyclecars 350 cmc.

 

Engagement au MCL, 7 place des Terreaux à Lyon jusqu'au 3 mai, droits de 275 fr pour les motos ; 175 fr pour les sidecars et 350 fr pour les cyclecars.

 

 

L'Auto du 30-05-1924

 

Renouvelant son triomphe de 1923 Gillard (Peugeot) gagne le 14e Grand Prix du M C de Lyon à 97 kil 780 de moyenne (record) 

 

Péan, également sur Peugeot, bat le record du tour de 23 secondes !

 

Pour la quatorzième fois, le Motocycle Club de Lyon vient de remporter un joli succès avec son classique Grand PRix, qui s'est disputé ce matin sur le beau circuit de Saint-André-de-Corcy et devant une foule considérable.

Cette journée a été l'occasion d'une superbe victoire pour notre vieille marque nationale Peugeot, dont les deux "as", Gillard et Richard, se sont adjugés les premières places dans la catégorie 500 cmc, et une quadrilette, pilotée par l'excellent coureur marseillais Ducreux, s'est adjugé la première place de la catégorie cyclecars 750 cmc. Cette victoire eût été très certainement quadruplée, si Péan, l'autre "as" de Peugeot, n'avait été obligé d'abandonner au 8e toour, après une chute fort heureusement sans gravité.

Il put contribuer même à enrichir d'une belle citation le palmarès de Peugeot, puisqu'il battit le record du tour (ancien 8 m 51 s) couvrant les 14 kil 800 en 8 m 29 s, soit une moyenne horaire de 104 kil 676.

 

Dans les autres catégories, Hommaire (Orial), Vulliamy (Harley-Davidson), Violet (Violet), Ducreux (Peugeot), Janin (Monet-Goyon), Perrotin (Terrot), Bartlett (AJS), se classent premiers, réalisant tous de fort jolies performance. Il convient de signaler la malchance de Lejeune, le bon pilote de BNC, qui fut obligé d'abandonner au 8e tour, et le courage de Vuliiamy, qui courut avec un poignet foulé.

 

Le classement

 

Sidecars 600 cmc, 120 kil - 1 Hommaire (Orial), 1 h 34 m 33 s 3/5 ; 2 Moret (Orial), 1 h 41 m 30 s 2/5 ; Chaud (Koehler-Escoffier)a abandonné au 6e tour.

 

Sidecars 1.000 cmc, 150 kil - 1 Vulliamy (Harley-Davidson), 1 h 51 m 54 s 4/5

 

Cyclecars 500 cmc, 165 kil - 1 Violet (Violet), 2 h 5 m 42 s 3/5

 

Cyclecars 750 cmc, 210 kil - 1 Ducreux (Peugeot), 2 h 42 m 52 s 3/5 ; Lejeune (BNC) a abandonné au 8e tour.

 

Motos 175 cmc, 225 kil - 1 Janin (Monet-Goyon), 3 h 13 m 9 s 1/5 ; 2 Clech (Alcyon), 3 h 13 m 17 s 3/5 ; 3 Sourdot (Monet-Goyon), 3 h 31 m 35 s 4/5 ; 4 Meunier (Alcyon), 3 h 32 m 42 s 4/5 ; 5 Barthélémy (Griffon), 3 h 45 m 51 s ; 6 Dagorno (Bartlett), 4 h 25 m 55 s 2/5. Baudelaire (Griffon) abandonne au 4e tour.

 

Motos 250 cmc, 270 kil - 1 Perrotin (Terrot), 3 h 59 m 3 s 2/5. Vachey (Terrot) et Zind (Motosacoche) ont abandonné, le premier au 14e tour et le second au 6e.

 

Motos 350 cmc, 315 kil - 1 Bartlett (AJS), 3 h 43 m 35 s 2/5 ; 2 Gaudet (Terrot), 3 h 44 m 9 s ; 3 Petitpierre (Magnat-Debon), 4 h 34 m 8 s 2/5.

 

Motos 500 cmc, 360 kil - 1 Gillard (Peugezot), 3 h 40 m 54 s 3/5, meilleur temps de la journée, mpoyenne 97 kil 381 ; 2 Richard (Peugeot, 3 h 51 m 2 s 2/5 ; 3 Edoura (Koehler-Escoffier), 4 h 56 m 3 s 1/5.

 

 

1925      

 

L'Auto du 16-05-1925

 

Demain se disputera, à St-André-de-Corcy une belle épreuve

Le Grand Prix du M C de Lyon

 

Parmi les divers Grands Prix sur circuit fermé qu'organisent les clubs motocyclistes de province, celui de l'actif MC de Lyon, qui va se courir demain, mérite une place à part en raison de son ancienneté (il s'est disputé 14 fois déjà), de la constance du succès qu'il remporte ensuite, surtout depuis qu'il a été possible aux organisateurs d'adopter de façon permanente le circuit de Saint-André-de-Corcy.

C'est depuis 1920 que ce circuit sert de théâtre à l'épreuve ; pour la 5e fois, donc, il sera possible de faire une très exacte comparaison entre les performances qui seront réalisées demain et celles obtenues précèdemment. Ce point constitue à lui seul une part importante de l'intérêt qui s'attache au Grand Prix du MCL.

 

L'examen des résultats établis depuis 1920 par cette épreuve donne une parfaite idée des progrès de la construction motocycliste.

Prenons quelques exemples : la moyenne horaire de la catégorie 500 cmc, s'est élevée de 80 kil.à l'heure à 82 kil., puis à 87 kil., à 93 kil. enfin à 97 kil 380 (performance de Gillard sur Peugeot, l'an dernier). De même en catégorie motos 350 cmc, une ascension  analogue aboutit à une moyenne de 85 à l'heure.

 

Demain, la plupart des grandes marques seront en ligne à Saint-André-de-Corcy ; en motos 175 cmc, Alcyon, Armor, Monet-Goyon, Terrot, DFR, Janin vont se livrer une sévère bataille ; il s'agit d'une catégorie où le sport est toujours de bonne qualité ; l'an dernier Monet-Goyon gagna.

En motos 250 cmc, Terrot vainqueur en 1924, aura contre lui Alcyon, Griffon et Monet-Goyon ; là aussi une lutte coude à coude est à escompter.

Terrot et Alcyon sont également compétiteurs en catégorie motos 350 cmc : ils s'y heurteront à Magnat-Debon, dont l'équipe de pilotes est de tout premier ordre, et à la firme anglaise AJS, victorieuse la dernière fois.

 

Peugeot nous réserve chaque fois à Lyon le spectacle d'un étonnant exploit : son champion Gillard a remporté en 1923 et 1924 une double et éclatante victoire aux moyennes respectives de 95 et 97 kil 380 à l'heure. A nouveau, le trio invincible Gilard-Péan-Richard sera au départ de la catégorie.

Deux Sunbeam et deux Saroléa acceptent le combat.

 

En ce qui concerne les sidecars, nous trouvons en 350 cmc, les noms de DFR, de Magnat-Debon et d'Ultima, et, en 600 cmc, ceux de Saroléa, Koehler-Escoffier et Ultima.

Enfin deux Sima-Violet figurent en cyclecars 500 cmc.

 

Les engagés

 

Motos 175 cmc - 1 Alcyon (Clech) ; 2 Alcyon (Meunier) ; 3 Armor (Lemasson) ; 4 Monet-Goyon (Sourdot) ; 5 Monet-Goyon (Hommaire) ; 6 Terrot (Perrotin) ; 7 DFR (Vache) ; 8 Pierme-Janin (Janin).

 

Motos 250 cmc - 12 Alcyon (M Joly) ; 13 Griffon (Amort) ; 14 Monet-Goyon (Barbey) ; 15 Terrot (Durand) ; 16 Terrot (Garot) ; 17 X (Prandi) amateur.

 

Motos 350 cmc (22 Magnat-Debon (Zind) 23 Magnat-Debon (Franconi) ; 24 Magnat-Debon (Gaussorgues) ; 25 Alcyon (Marc) ; 26 X (de Vaulx) amateur ; 27 Terrot (Rolland) ; 28 Terrot (Calvet) ; 29 AJS (Alfter) ; 39 AJS (Bastide).

 

Motos 500 cmc - 34 Peugeot (Péan) ; 35 Peugeot (Gillard) ; 36 Peugeot (Richard) ; 37 Sunbeam (Francisquet) ; 38 Subeam (Damitio) ; 39 Saroléa (Stobart) ; 40 Saroléa (Dawson).

 

Sidecars 350 cmc - 50 DFR (Convert) ; 51 Magnat-Debon (Rolly) ; 52 Ultima (Benet) ; 53 Ultima (X).

 

Sidecars 600 cmc - 58 Ultima (Dorel) ; 59 Koehler-Escoffier (Savioz) ; 60 Saroléa (Dome).

 

Cyclecars 500 cmc - 65 Sima-Violet (Violet) ; 66 Sima-Violet (Doré). 

 

 

Le circuit et les distances

 

Le circuit de Saint-André-de-Corcy est situé à 29 kilomètres de Lyon. Il mesure 14 kil 800 ; c'est un triangle dont les sommets sont : Saint-André-de-Corcy (départ et arrivée), Champ d'Aget et Pierre Blanche.

Les distances à parcourir sont :

 

Motos - 175 cmc, 225 kil ; 250 cmc, 270 kil ; 350 cmc, 315 kil ; 500 cmc, 360 kil.

 

Sidecars - 350 cmc, 90 kil ; 600 cmc, 120 kil ; 1.000 cmc, 150 kil.

 

Cyclecars - 350 cmc, 120 kil ; 500 cmc, 165 kil ; 750 cmc, 210 kil.

 

Les vainqueurs précédents

 

1922 - Motos 250 cmc : Vernisse (Yvels) ; motos 350 cmc : Meunier (Alcyon) ; motos 500 cmc : Georges Joly (Alcyon) ; Sidecars 600 cmc : Lapallud (Motosacoche)

 

1923 - Motos 250 cmc : Clech (Motosolo) ; motos 350 cmc : Saetto (Gerelli) ; motos 5000 cmc : Gillard (Peugeot) ; sidecars 600 cmc : Moret (Orial).

 

1924 - Motos 175 cmc : Janin (Monet-Goyon) ; motos 250 cmc : Perrotin (Terrot) ; motos 350 cmc : Bartlett (AJS) ; motos 500 cm : Gillard (Peugeot) ; sidecars 600 cmc : Hommaire (Orial) ; cyclecars 500 cmc : Violet (Violet).

 

 

L'Auto du 18-05-1925

 

De remarquables performances ont été réalisées hier au Grand Prix du MC de Lyon

 

Superbes victoires de Peugeot, Terrot, Alcyon, BSA, Saroléa et Violet

 

Le Grand Prix du MCL a enregistré un succès qu'il n'avait jamais connu encore. Une foule considérable s'était rendue sur le circuit et s'intéressa vivement à la lutte que se livrèrent les concurrents.

Si en sidecars et cyclecars, tous les concurrents ayant pris le départ terminèrent le parcours, il y eut dans les motos un gros déchet, ce qui prouve que pour affronter semblable compétition il faut des hommes et des machines éprouvés, capables de supporter les difficultés de cette dure épreuve routière.

 

Gillard, vainqueur de l'an dernier, dut abandonner au 3e tour, à la suite d'une collision avec un autre concurrent ; Péan abandonna également au 20e tour, laissant Richard seul de l'équipe Peugeot disputer la première place à Francisquet.

Le champion de Peugeot fut à la hauteur de la situation, et triompha brillamment, s'attribuant même le record du tour en 8 m 10 s.

Ce record fut d'ailleurs mis à mal plusieurs fois au cours de l'épreuve. Il était détenu par Gillard avec 8 m 47 s ;  Péan réalisa 8 m 41 s, puis 8 m 33 s ; Francisquet couvrit ensuite le tour en 8 m 19 s ; et enfin Richard 8 m 10 s.

Le matin Cox sur BSA, avait battu le record du tour pour sidecars 350 cmc avec 11 m 42 s ; Doré sur Violet, celui des cyclecars avec 10 m 43 s.

Terrot enleva deux catégories : les 175 cmc et les 250 cmc, et Alcyon s'adjuge les 350 cmc.

 

Vieux

 

Le classement

 

Motos 175 cmc (15 tours 225 kil) - 1 Perrotin (Terrot), 2 h 59 m 19 s 4/5 ; 2 Hommaire (Monet-Goyon), 3 h 1 m 17 s 4/5. Abandonnent : Janin (Janin), Lemasson (Armor)

 

Motos 250 cmc (18 tours 270 kil) - 1 Durand (Terrot), 3 h 26 m 56 s ; 2 Garot (Terrot), 3 h 31 m 23 s 3/5. Abandons : Barbey (onet-Goyon), Amort (Griffon), Prandi (amateur)

 

Motos 350 cmc (21 tours 315 kil) - 1 Marx (Alcyon), 3 h 32 m 30 s ; 2 de Vaulx (amateur), à 4 tours.

Abandons : Rolland (Terrot), Zind (Magnat-Debon), Gaussorgues (Magnat-Debon).

 

Motos 500 cmc (24 tours 360 kil) - 1 Richard (Peugeot), 3 h 26 m 22 s 2/5 (moyenne 104 kil 600) ; 2 Francisquet (Sunbeam), 3 h 27 m 22 s 2/5.

Abandons : Damitio (Sunbeam), Stobart (Saroléa), Dawson (Saroléa), Péan (Peugeot), Gillard (Peugeot).

 

Sidecars 350 cmc (6 tours 90 kil) - 1 Cox (BSA), 1 h 11 m 2 s 3/5 ;  2 Convert (DFR), 1 h 21 m 32 s 3/5 ; 3 Benet (Ultima) ; 4 Bulion fils (Ultima) ; 5 Rolly (Magnat-Debon).

 

Sidecars 600 cmc (6 tours 90 kil) - 1 Dome (Saroléa), 1 h 42 m 45 s ; 2 Savioz (Koehler-Escoffier), 1 h 41 m 25 s 2/5 ; 3 Dorel (Ultima), à un tour.

 

Cyclecars 500 cmc (11 tours 165 kil) - 1 Violet (Sima-Violet) et Doré (Sima-Violet), 2 h 6 m 8 s 4/5.

 

 

L'Auto du 24-05-1925

 

Après le Grand Prix du MC de Lyon

 

Le MC de Lyon nous communique les rectifications suivantes concernant les classements donnés à l'issue de son Grand Prix, dimanche.

 

Motos 175 cmc - 1 Perrotin (Terrot), 2 h 59 m 19 s 4/5 (moyenne horaire 75 kil 270) ; 2 Sourdot (Monet-Goyon), 3 h 1 m 17 s 2/5 ; 3 Hommaire (Monet-Goyon),  3 h 1 m 17 s 4/5 ; 4 Fremery (Monet-Goyon), à 2 tours. Les autres concurrents ont abandonné.

 

Motos 250 cmc - 1 Durand (Terrot), 3 h 26 m 56 s (moyenne 78 kil 270) ; 2 Garot (Terrot), 3 h 31 m 23 s 3/5 ; 3 Barbey (Monet-Goyon), à 2 tours. Les autres concurrents ont abandonné.

 

Motos 350 cmc - 1 Marc (Alcyon), 3 h 32 m 30 s (moyenne 88 kil 940) ; 2 de Vaulx ((amateur), à 4 tours. Les autres concurrents ont abandonné.

 

Motos 500 cmc - 1 Richard (Peugeot), 3 h 20 m 22 s 2/5 (moyenne 104 kil 060) ; 2 Francisquet (Sunbeam), 3 h 27 m 28 s 1/5 ; 3 Damitio (Sunbeam), à 3 tours ; 4 Dawson Saroléa), à 4 tours ; 5 Stobart (Saroléa), à 4 tours. Les autres concurrents ont abandonné.

 

 

1926      

 

L'Auto du 05-06-1926

 

Le Grand Prix du M C de Lyon

 

Vieille et classique épreuve de vitesse sur cicuit fermé, le Grand Prix du Motocycle Club de Lyon qui compte pour le Championnat de France, réunira à nouveau demain, à Saint-André-de-Corcy, l'élite des grandes équipes motocyclistes.

 

Voici la liste des engagés :

 

Motos 175 cmc - Monet-Goyon (Hommaire) ; Monet-Goyon (Sourdot ; New Map (Martin) ; Le Grimpeur (Chéret).

 

Motos 250 cmc - Terrot (Stewart) ; Terrot (Durand) ; DFR (Vache) ; New Map (Amort)

 

Motos 350 cmc - Magnat-Debon (Zin) ; Magnat-Debon (Boestch) ; Magnat-Debon (Rodet) :; Magnat-Debon (Marcou) ; Terrot (Perrotin) ; Terrot (Clermont) ; Harley-Davidson (Vulliamy) ; Monet-Goyon (Bidaud) ; Peugeot (X) ; Monet-Goyon (X).

 

Motos 500 cmc -Peugeot (Péan) ; Peugeot (Gillard) ; Peugeot (Richard) ; Terrot (Rolland) ; Sunbeam (Francisquet) ; Sunbeam (Damitio).

 

Sidecars 350 cmc - Magnat-Debon (Savioz) ; Terrot (Goubert).

 

Sidecars 600 cmc - Saroléa (Marchand).

 

Sidecars 1.000 cmc - Koehler-Escoffier (Amort).

 

 

Les distances à parcourir sont les suivantes : 

 

Motos 175 cmc : 225 kil (15 tours) ; 250 cmc : 270 kil (18 tours ; 350 cmc : 315 kil (21 tours) ; 500 cmc : 345 kil (23 tours)

 

Sidecars 350 cmc : 120 kil (8 tours) ; 600 cmc : 150 kil (10 tours) ; 1.000 cmc : 180 kil (12 tours).

 

En même temps, le Motocycle Club de Lyon fera disputer son propre championnat réservé à ses membres. Sont engagés :

 

Motos 250 cmc (6 tours, 90 kil) Blanc (Benoit-Gonin) : Pasquet (New Map)

 

Motos 350 cmc (8 tours, 120 kil)  : Huzel (Terrot) ; Landon (Gillet).

 

Motos 500 cmc (10 tours, 150 kil) : H. Girud (Gnome-Rhône) ; Sabatier (Saroléa) ; Morat (Saroléa) ; Sévérac (Koehler-Escoffier) ; Monroux (Gnome-Rhône) ; Scjoth (Gnome-Rhône) ; Ageron (Gnome-Rhône) ; Marchand (Saroléa) ; Ballarini (Gnome-Rhône) , L. Giraud (Gnome-Rhône)/

 

 

L'Auto du 07-06-1926

 

Le Grand Prix du M C de Lyon

 

Victoire de Péan (Peugeot), Hommaire et Sourdot (Monet-Goyon), Clermont (Terrot), Rolland (Terrot) et Goubert (Terrot)

 

Un nombreux public s'était rendu à Saint-André-de-Corcy à l'occasion des Grands Prix du Motocycle Club de Lyon. Les spectateurs étaient renseignés par un tableau d'affichage et un haut-parleur.

A 14 heures, une petite pluie fit son apparition, mais elle ne porta pas préjudice à l'épreuve.

L'organisation fut parfaite, mais la route était en assez mauvais état par suite de la pluie de ces jours derniers. Malgrè cela, d'excellentes performances furent réalisées.

 

Le matin eurent lieu l'épreuve des sidecars et le Championnat de vitesse réservé aux membres du MC de Lyon. Sur 4 sidecars, 2 terminèrent ; sur 14 amateurs du MCL, 4 seulement furent classés.

Balarini, victime d'une chute dans un virage, dut être transporté à l'Hôtel-Dieu.

 

A midi 55, le départ fut donné aux dix-huit concurrents du Grand Prix comptant pour le Championnat de France.

Au troisième tour, Francisquet (Sunbeam), qui menait eut des ennuis avec son embrayage et dut s'arrêter assez longtemps, laissant Péan et Richard (Peugeot) prendre le commandement. Peu après le coureur de Sunbeam dut abandonner définitivement. Dès lors, la lutte entre Sunbeam et Peugeot n'existant plus, la course perdit une part de son intérêt ; on suivit cependant avec attention la belle régularité des deux Monet-Goyon, roulant continuellement ensemble et la très brillante course des Terrot 350 cmc, pilotées par Perrotin et Rolland. Le premier prit un temps la première place devant les 500 cmc, mais Péan et Richard repassèrent bientôt en tête pour terminer ensemble sans pousser.

 

Les résultats :

 

Sidecars 350 cmc (8 tours, 120 kil) - 1 Goubert (Terrot), 1 h 43 m 5 s 1/5 (moyenne 69 kil 840) ; 2 Savioz (Magnat-Debon), 1 h 59 m 14 s

 

Motos 175 cm (15 tours, 225 kil) - 1 ex-aequo Hommaire et Sourdot (Monet-Goyon), 2 h 54 m 13 s (moyenne 77 kil 590) ; 3 Martin (New Map), 3 h 3 m 26 s

 

Motos 250 cmc (18 tours, 270 kil) - 1 Clermont (Terrot), 3 h 11 m 51 s (moyenne 84 kil 440) ; 2 Durand (Terrot), 3 h 15 m 44 s ; 3 Amort (New Map),.

 

Motos 350 cmc (21 tours, 315 kil) - 1 Rolland (Terrot), 3 h 14 m 5 s 2/5 (moyenne 97 kil 370) ; 2 Perrotin (Terrot), 3 h 16 m 52 s ; 3 Gaussorgues (Monet-Goyon), 3 h 28 m 5 s

 

Motos 500 cmc (23 tours, 345 kil) - 1 Péan (Peugeot), 3 h 26 m 35 s 2/5 (moyenne 100 kil 120), ; 2 Richard (Peugeot), 3 h 26 m 35 s 4/5

 

Championnat du MC de Lyon

 

250 cmc - Pasquet (New Map), 1 h 21 m 33 s 3/5

350 cmc - 1 Huzel (Terrot), 1 h 38 m 10 s ; 2 Landon (Gillet), 1 h 57 m 12 s

500 cmc - 1 Schjoth (Gnome-Rhône), 1 h 42 m 32 s 3.5

 

 

1927      

 

L'Auto du 01-05-1927

 

Le Grand Prix du M C de Lyon

 

Le Grand Prix du MCL, épreuve comptant pour le Championnat de France de vitesse, est en pleine période d'organisation. Il se disputera le 15 mai, sur le traditionnel circuit de Saint-André-de-

Corcy (14 kil 800 au tour). Les tribunes seront situées, comme les deux dernières années, à proximité de la gare de Saint-André-de-Corcy.

 

La commission sportive du Moto Club de Lyon a déjà reçu de nombreux engagements.

La catégorie 175 cmc mettra aux prises des marques comme Alcyon, Armor, Monet-Goyon, Radior.

En 250 cmc, une équipe Motosacoche (dont c'est la rentrée en course) aura comme adversaires : Terrot, Alcyon, DFR et New Map.

La lutte s'annonce non moins sévère dans la catégorie 350 cmc, entre Magnat-Debon, Terrot, Ravat et Monet-Goyon.

En catégorie 500 cmc, Peugeot, Saroléa, Terrot, Subeam, Koehler-Escoffier et Monet-Goyon seront représentés.

Les catégories sidecars 350 et 600 cmc verront la lutte entre FN, Magnat-Debon, Terrot, New Map et Saroléa.

 

Clôture des engagements ce soir dimanche, à minuit.

 

 

L'Auto du 16-05-1927

 

Le Grand Prix du M C de Lyon

 

Le Grand Prix du MC de Lyon a remporté son succès habituel. On a eucependant à regretter le forfait de Peugeot et de Koehler-Escoffir en 500 cmc.

 

Résultats :

 

GP international du MCL

 

Sidecars 350 cmc (120 kil) - 1 Savioz (Magnat-Debon), 1 h 32 m 55 s 1/5, moyenne 75 kil 611 ; 2 Gaubert (Terrot), 1 h 52 m 25 s ; 3 Guiguet (Gillet), 2 h 5 m 39 s.

 

Sidecars 600 cmc (150 kil) - 1 Marchand (Saroléa), 1 h 59 m 59 s 2/5, moyenne 74 kil. 

Marchand fait le wlk-over et bat le record du tour pour sidecars toutes catégories, réalisant 10 m 22 s, soit 85 kil 659 de moyenne. L'ancien record appartenait à Hommaire (Monet-Goyon), en 11 m 33 s.

 

Motos 175 cmc (270 kil) - 1 Sourdot (Monet-Goyon), 3 h 49 m 57 s 3/5, moyenne 69 kil 505

 

Motos 250 cmc (285 kil) - 1 Lemasson (Alcyon), 3 h 3 m 24 s 1/5, moyenne 91 kil 590 ; 2 Durand (Terrot), 3 h 9 m 11 s ; 3 Garot (Terrot), 3 h 40 m 41 s.

 

Motos 350 cmc (350 kil) - 1 Perrotin (Terrot), 3 h 21 m 21 s, moyenne 93 kil 772 ; 2 Tézénas (Ravat), 3 h 39 m 55 s ; 3 Boetsch (Magnat-Debon), 3 h 49 m 25 s ; 4 Hommaire (Monet-Goyon), 3 h 51 m 13 s ; 5 Coulon (Terrot).

 

Motos 500 cmc () - 1 Sabet (Subeam), 3 h 21 m 48 s 1/5, moyenne 94 kil 206.

 

Au cours de l'épreuve, Francisquet sur Sunbeam a battu le record du tour en 7 m 59 s.

 

 

Championnat réservé aux membres du MCL

 

Catégorie 250 cmc (118 kil 400) - 1 Michel Huzel, 1 h 24 m 51 s 2/5, moyenne 83 kil 724 ; 2 Chabout, 1 h 51 m 52 s 4/5 ; 2 Chavernac,  à un tour. Meilleur tour par Huzel, 10 m 29 s.

 

Catégorie 350 cmc (132 kil 200) - 1 Martin, 1 h 38 m 25 s 4/5, moyenne 80 kil 375 ; 2 Cornier, 1 h 40 m 3 s 2/5 ; 2 Francon, 1 h 47 m 6 s. Meilleur tour par Francon, en  10 m 2 s.

 

Catégorie 500 cmc - Schoutb, 1 h 38 m 14 s 2/5, moyenne 90 kil 381 ; 2 Gauthier, 1 h 47 m 38 s 2/5 ; 3 Fontaine, 1 h 48 m 53 s 1/5 ; 4 Giraut, 1 h 5 m 56 s 4/5 ; 5 Morat, 1 h 57 m 23 s ; 6 Clanc à un tour ; 7 Monrone à 2 tours. Meilleur tour pout Monroux en 9 m 10 s.

 

 

1928      

 

L'Auto du 19-05-1928

 

Le Grand Prix international du M C de Lyon

 

C'est demain que le MC de Lyon fera disputer son annuel Grand Prix, qui constitue un des plus gros "events" de vitesse de la saison motocycliste. Cette épreuve internationale groupe des engagés de classe, et donne lieu à de très belles empoignades qui sont toujours suivies avec le plus grand intérêt.

Cette année, le MC de Lyon a fait un très gros effort pour que l'organisation soit absolument impeccable. C'est ainsi que le classique circuit de Saint-André-de-Corcy - circuit triangulaire mesurant 14 kil 800 au tour - a été complétement refait et se prêtera à l'obtention des plus belles vitesses.

Du côté matériel, rien n'a été négligé pour donner satisfaction au public.

Les tribunes seront comme ces dernières annézs, situées à proximité de la gare de Saint-André, ce qui rend l'accès des places très facile.

Un buffet et un bar, placé dans l'enceinte, fonctionneront pendant toute la durée des épreuves.

La Commission Sportive a reçu un lot de 31 engagementset, parmi eux, la plupart des grands "as" de la spécialité. Il est certain que la lutte sera rude avec les Monet-Goyon, Alcyon, Dollar, Thomann, Delage, Lucifer, Motosacoche, Ravat, New Map, Magnat-Debon, Gnome et Rhône, Gillet-Herstal, AJS, Saroléa, FN, Soyer, etc, avec des pilotes de classe comme : Sourdot, Hommaire, Gaussorgues, Oilter, Richard, Martinelli, Zind, Boetsch, Savioz, Sabatier, Vache, Marchand, Guiguet, Amort, etc.

 

Les départs

 

Les ordres de départ ont été fixés de la façon suivante :

 

8 heures - Grand Prix des sidecars

 

10 heures 30 - Championnat amateur du MCL, épreuve de vitesse réservée aux seuls membres du club, et qui a groupé une vingtaine d'engagements

 

12 heures 15 - Grand Prix International

,

Pour se rendre au circuit

 

- Départ du "train spécial Peugeot" dimanche matin à 7 h 40 des Brotteaux, Saint-Clair 7 h 54, Sathonay 8 h 17, arrivée à Saint-André à 8 h 36. Pour le retour, départ Saint-André à 17 h 26, Sathonay 17 h 43, Saint-Clair 17 h 54, arrivée aux Brotteaux à 18 h 1.

 

- Service d'autobus OTL - La Cie OTL met en circulation 15 voitures, qui partiront à 7 heures de la place des Terreaux, devant le Café des Beaux-Arts. Ces autobus attendront la fin des épreuves pour ramener le public à Lyon.

 

Sur la demande de MM. les Maires, la route sera fermée à 5 heures du matin. Un important service d'ordre a été prévu, qui veillera à la stricte application du règlement et des consignes.

 

Les opérations de pesage et vérifications des machines ont lieu aujourd'hui, sur la place de Saint-André-de-Corcy, devant la gendarmerie, à partir de 13 heures.

 

On peut se procurer les places à l'avance, à la permanence du Club, 22 rue d'Algérie ; au Café des Beaux-Arts, place des Terreaux, et au siège, 7 place des Terreaux.

 

 

L'Auto du 21-05-1928

 

Le Grand Prix du M C de Lyon

 

Malgré un sol détrempé par la pluie, de belles performances ont été accomplies

 

La belle épreuve mise sur pied pour la dix-huitième fois par le Motocycle Club de Lyon, n'a pas été favorisée par le temps. La pluie tombée pendant une partie de la nuit, ne cessa que vers 7 heures, au moment où les lyonnais se mettent généralement en route pour le circuit de Saint-André-de-Corcy, où se dispute l'épreuve.

Il y eu donc de nombreuses défections parmi le public et, si l'assistance était assez nombreuse dans les tribunes, les gradins de l'enceinte réservée et sur le parcours, elle n"avait rien de comparable à celle qui s'y pressait les années précédentes. 

 

Le sport fut néanmoins d'excellente qualité et, dès le début de la course réservée aux sidecars, les records furent mis à mal.

Les épreuves se déroulèrent sans pluie, sauf à la fin de la course des 600 cmc.

Dès le premier tour, Hommaire battit le record des 350 cmc, avec 10 m 23 s (ancien record 11 m 11 s par Gaubert sur Terrot.

Celui des 600 cmc fut battu par Marchand (Saroléa), avec 10 m 19 s 4/5, contre celui qu'il détenait déjà avec 10 m 22 s. Finalement, Hommaire sur Monet-Goyon, triompha en 350 cmc, battant nettement la moyenne du record de la catégorie, réussissant 80 kil 167, contre 75 kil 641 à Savioz, sur Magnat-Debon.

La course des 600 cmc fut longtemps à l'avantage de Guiguet, sur Gillet d'Herstal), qui fut en tête jusque vers la fin du dernier tour. A ce moment, il se fit remonter par Marchand, sur Saroléa, qui le passa quelques centaines de mètres avant le poteau.

 

Le Grand Prix des motos, professionnels

 

Dix-neuf concurrents, sur les 21 inscrits, prirent le départ dans les différentes catégories. La lutte fut très vive, et le rcord du tour subit de sérieux assauts dans toutes les catégories, sauf en 250 cmc. Les temps réalisés jusqu'à ce jour furent battus, ce qui est tout simplement remarquable, étant donné l'état de la route rendue glissante par la pluie.

 

En motos 175 cmc, Hommaire (Monet-Goyon) réussit 9 m 37 s (ancien record Perrotin, Terrot 10 m 45 s). En triomphant dans cette catégorie, Hommaire augmenta également la moyenne qu'il avait réalisée en 1926. Il réussit 79 kil 036, contre 76 kil 456.

 

En 350 cmc, le ,record fut aussi battu par Martinelli, avec 8 m 48 s. Le record général du tour, détenu par Richard sur Peugeot, avec 8 m 10 s, fut battu à deux reprises par Gaussorgues (Monet-Goyon). Ce dernier, longtemps en bonne position pour enlever la catégorie, vit ses chances réduites à néant par suite d'ennuis causés par son décompresseur. Il fut longtemps ainsi sans pouvoir repartir de son ravitaillement. Il s'adjugea néanmoins le record général du tour, d'abord avec 8 m, soit 110 kil de moyenne, puis en 7 m 48 s réalisant une moyenne d'environ 112 kil. Ces performances ne lui deront pas comptées, par suite de son abandon 2 tours avant la fin. Le vainqueur de la catégorie est Kicken, qui fit une très bonne course également.

 

Les classements

 

Sidecars 600 cmc (11 tours, 162 kil 800) - 1 Marchand (Saroléa), 2 h 12 m 13 s 3/5, moyenne 72 kil 804 ; 2 Guiguet (Gillet-d'Herstal), 2 h 13 m

 

Sidecars 350 cmc (9 tours, 133 kil 200) - 1 Hommaire (Monet-Goyon), 1 h 38 m 10 s 1/5, moyenne 80 kil 167 ; 2 Convert (FN), 2 h 10 m 13 s 2/5

 

 

Championnat du Motocycle Club de Lyon, amateurs

 

Motos 500 cmc (10 tours, 148 kil) - 1 Monroux, 1 h 29 m 20 s 1/5, moyenne 86 kil 555 ; 2 Place, 1 h 45 m 15 s 3/5

 

Motos 350 cmc (9 tours, 133 kil 200) - 1 Martin, 1 h 23 m 37 s 4/5, moyenne 79 kil 670 ; 2 Fitchter

 

Motos 250 cmc (8 tours, 118 kil 400) - 1 De La Beaume, 1 h 18 m  33 s 1/5 ; 2 Huzel, 1 h 18 m 39 s 2/5 ; 3 Izard, 1 h 29 m 4 s

 

Motos 175 cmc (6 tours, 88 kil 800) - 1 Galle abandonne après 4 tours et Chavernac abandonne après 2 tours.

 

Grand Prix du Motocycle Club de Lyon

 

Motos 500 cmc (20 tours, 296 kil) - 1 Kicken (Gillet-d'Herstal), 3 h 35 m 25 s, moyenne 81 kil 090. Meilleur tour 8 m 9 s Gaussorgues (Monet-Goyon arrêté au 18e tour.

 

Motos 350 cmc (19 tours, 281 kil 200) - 1 Martinelli (Motosacoche), 2 h 53 m 55 s 1/5, moyenne 87 kil 790 ; 2 Richard (Motosacoche), 3 h 10 m 9 s 4/5 ; 3 Zind (Ravat), 3 h 12 m 32 s 2/5 : 4 Doix (Ravat), 3 h 13 m 3 s 2/5

 

Motos 250 cmc (18 tours, 266 kil 400) - 1 Blanc (Ravat), 3 h 19 m 37 s, moyenne 77 kil820 ; 2 Druz (Lucifer), 3 h 23 m 19 s 1/5

 

Motos 175 cmc (17 tours, 251 kil 600) - 1 Hommaire (Monet-Goyon), 3 h 2 m 80 s, moyenne 79 kil 31 ; 2 Sourdot (Monet-Goyon), 3 h 10 m 31 s 2/5 ; 3 Charrière (Dollar), 3 h 23 m 13 s 1/5 ; 4 Bassefort (Claude Delage)

Vieux

 

L'Auto du 26-05-1928

 

Après le Grand Prix du M C de Lyon

 

Des erreurs de calcul du chronométreur officiel, ont fait annoncer des moyennes erronées dans le Grand Prix du Motocycle Club de Lyon qui s'est couru dimanche dernier à Saint-André-de-Corcy

Voici ci-dessous ces moyennes rectifiées :

 

Grand Prix des sidecars

 

600 cmc - 1 Marchand (Saroléa), 2 h 12 m 13 s 3/5, moyenne 78 km 876

 

350 cmc - 1 Hommaire (Monet-Goyon), 1 h 38 m 10 s, moyenne 81 km 412

 

 

Grand Prix International

 

500 cmc - 1 Kicken (Gillet), 3 h 35 m 24 s, moyenne 82 km 451

 

350 cmc - 1 Martinelli (Motosacoche), 2 h 53 m 55 s 1/5, moyenne 87 km 011

 

250 cmc - 1 Blanc (Ravat), 3 h 19 m 37 s, moyenne 80 km 070

 

175 cmc - 1 Hommaire (Monet-Goyon), 3 h 2 m 80 s, moyenne 82 km 567

 

 

Championnat du Motocycle Club de Lyon, amateurs

 

500 cmc - 1 Monroux, 1 h 29 m 20 s 1/5, moyenne 89 km 462

 

350 cmc - 1 Martin, 1 h 23 m 37 s 4/5, moyenne 84 km 958

 

250 cmc - 1 De La Beaume, 1 h 18 m 33 s 1/5, moy 79 km 134

 

 

1929      

 

L'Auto du 04-06-1929

 

Le Grand Prix de Lyon (AC et MC de Lyon)

 

L'aménagement du circuit, pour le Grand Prix de Lyon du 16 juin, est en pleine activité.La course se dispute sur un circuit triangulaire de 6 kilomètres 515 de tour, empruntant les routes suivantes, qui viennent d'être complétement refaites ; la GC 14 bis, allant de Neuville à Anse ; l'IC 37, de Grand-Veicieux au pont de Trévoux ; le troisième côté du triangle étant constitué par le CV ordinaire 14 bis, allant de pont de Trévoux à Quincieux.

La course aura lieu dans le sens de rotation des aiguilles d'une montre.

 

Les tribunes et pelouse seront situées sur le chemin vicinal 14 bis, à 500 mètres du village de Quincieux. En face, de l'autre côté de la route, seront disposés les ravitaillements, poste de chronométrage, tableau d'affichage et haut-parleurs. Garages à proximité.

De plus, des gradins seront aménagés aux virages de Grand-Veicieux et du pont de Trévoux ; mais de ces deux emplacements, les spectateurs ne pourront se rendre aux tribunes pendant la durée des épreuves.

 

Les prix des places seront les suivants : Pesage, 25 francs (à l'avance, 20 fr) ; tribunes numérotées (à l'avance seulement), 40 fr ; pelouse, 10 fr, (à l'avance 8 fr) ; gradins des virages: 15 fr.

Un buffet, situé dans l'enceinte des tribunes, fonctionnera toute la journée.

 

 

L'Auto du 15-06-1929

 

Le Grand Prix de Lyon se disputera demain

 

Le Grand Prix motocycliste de Lyon, qui se disputera demain sur le circuit de Quincieux, est un des plus beaux que nous ayons eus jusqu'à présent, tant au point de vue de la qualité que de la quantité des compétiteurs engagés, qui laisse augurer de très belles luttes.

 

En 175 cmc, la lutte sera vive entre les Monet-Goyon de Hommaire et Sourdot, les Alcyon de Jolly et Parizet, et la Terrot de Schneider, sans qu'il soit possible de détacher un favori.

 

Pareille chose se présente en 250 cmc, où la redoutable équipe Terrot, composée de Durand, Perrotin et Vincent, augmentée de l'équipe Magnat-Debon, Boetsch et Huzel, se heurtera d'une part aux deux champions de Monet-Goyon, Gaussorgues et Debaisieux, et à l'Alcyon de Lemasson, choc qui ne manquera pas de grandeur, cependant que les Rhonyx et New Map doivent accomplir de belles performances de régularité.

 

En 350 cmc, les hommes de tête étant Monneret (Sunbeam), Boetsch (Magnat-Debon), Perrotin (Terrot), Gaussorgues (Monet-Goyon) et Debaisieux (Monet-Goyon). Mais il faudra compter encore avec Gauthier, Charrière, Hamberger et Monroux qui prétendent ne pas se laisser faire.

 

Enfin en 500 cmc, mises à part les Koehler-Escoffier, dont le départ est douteux, la lutte sera circonscrite à un duel franco-belge entre la terrot de Durand et une Gnome-Rhône, opposées à l'équipe belge Lovinfosse, Degrady, Milhoux (Gillet Herstal). Et peut être que Francisquet (Sunbeam) et Richard (Motosacoche) mettront tout le monde d'accord.

 

La catégorie sidecars est, elle aussi, bien représentée, et quand on songe que les Terrot, Magnat-Debon, Monet-Goyon, Saroléa, Gillet Herstal, Gnome-Rhône, Norton, Stylson, New Map, avec Goubert, Savioz, Hommaire, Marchand, Marc, Amort, etc, sont là, on ne peut s'empêcher de conclure que le Grand Prix de Lyon nous réservera des surprises.

 

Les engagés

 

Motos 175 cmc - Monet-Goyon (Sourdot) ; Monet-Goyon (Hommaire) ; Alcyon (M. Jolly) ; Alcyon (Parizet) ; Terrot (Schneider)

 

250 cmc - Terrot (Durand) ; Terrot (Perrotin) ; Terrot (Vincent) ; Magnet-Debon (Boetsch) ; Magnat-Debon (Huzel) ; Monet-Goyon (Debaisieux) ; Alcyon (Lemasson) ; Rhonyx (Mourot) ; New Map (Faure)

 

350 cmc - Triumph (Zind) ; Terrot (Perrotin) ; Terrot (Fichter) ; Magnat-Debon (Boetsch) ; Magnat-Debon (Meyer) ; X (Savora) ; Monet-Goyon (Gaussorgues) ; Monet-Goyon (Debaisieux) ; Radior (Gauthier) ; Motosacoche (Charrière) ; Dollar (Hamberger) ; X (Monroux) ; Sunbeam (Monneret)

 

500 cmc - Motosacoche (Richard) ; Terrot (Durand) ; Sunbeam (Francisquet) ; Gillet Herstal (Milhoux) ; X (X) ; Gnome-Rhône (X) ; FN (Lovinfosse) ; FN (Degrady)

 

 

Sidecars 350 cmc - Terrot (Goubert) ; Magnat-Debon (Savioz) ; Monet-Goyon (Hommaire)

 

600 cmc - Saroléa (Marchand) ; Gillet Herstal (Guiguet) ; Gnome-Rhône (Marc) ; Saroléa (Place) ; Norton (Trolliet)

 

1.000 cmc - Styl'son (Amort) ; New Map (Torrès)

 

 

L'Auto du 17-06-1929

 

Simpson (Bugatti) et Richard (Motosacoche) triomphent aux Grands Prix de Lyon 

 

En catégories, belles victoires de Monet-Goyon, Terrot, Styl'son et Amilcar

 

Les classements motos

 

175 cm - 1 Sourdot (Monet-Goyon), 25 tours de 6 km 515, 1 h 56 m 53 s, moyenne 83 km 549 ; 2 Jolly (Alcyon), 1 h 57 m 55 s ; 3 Hommaire (Monet-Goyon), 24 tours, 1 h 57 m 55 s ; 4 Schneider (Terrot), 23 tours, 1 h 58 m 21 s ; 5 Parizet (Alcyon), 23 tours, 1 h 58 m 44 s

 

250 cmc - 1 Debaisieux (Monet-Goyon), 26 tours, 1 h 59 m 17 s, moyenne 85 km 203 ; 2 Perrotin (Terrot), 1 h 58 m 16 s ; 3 Huzel (Magnat-Debon), 24 tours, 1 h 57 m  7 s ; 4 Lemasson (Alcyon) 24 tours, 1 h 59 m 15 s - Non classés : 5 Mourot (Rhonyx), 22 tours ; 6 Vincent (Terrot), 21 tours ; 7 Faure (New Map), 21 tours ; 8 Gaussorgues (Monet-Goyon), 19 tours. 

 

350 cmc - 1 Perrotin (Terrot), 31 tours, 2 h 28 m 52 s, moyenne 89 km 278 ; 2 Gaussorgues (Monet-Goyon), 33 tours, 2 h 27 m 34 s ; 3 Meyer (Magnat-Debon), 33 tours, 2 h 28 m 39 s ; 4 Debaisieux (Monet-Goyon), 32 tours, 2 h 28 m 58 s - Non classés : Homberger, Gauthier, Monneret.

 

500 cmc - 1 Richard (Motosacoche), 38 tours, 2 h 29 m 39 s, moyenne 99 km 259 ; 2 Francisquet (Sunbeam), 37 tours, 2 h 27 m 15 s.

 

 

Sidecars 350 cmc - 1 Goubert (Terrot), 16 tours, 1 h 23 m 40 s, moyenne 66 km 772

 

600 cmc - Pas de classement, aucun concurrent n'ayant effectué le nombre de tours minimum                         imposé.

 

1.000 cmc - 1 Amort (Styl'son), 19 tours, 1 h 28 m 41 s; moyenne 85 km 580.

 

 

1930      

 

L'Auto du 14-06-1930

 

Les Grands Prix de Lyon seront disputés demain

 

Et le circuit de Quincieux promet d'être le théâtre de très belles luttes sportives

 

Demain vont avoir lieu sur le circuit de Quincieux les classiques Grands Prix de Lyon à l'organisation de qui collaboreront le MC de Lyon et du Rhône pour les courses de motocyclettes et de sidecars, et l'AC du Rhône pour les courses de voitures.

Chaque année ces Grands Prix remportent un grand succès tant au point de vue spectaculaire  qu'au point de vue sportif pur.

Les efforts faits par les organisateurs d'une part et les noms que compte la liste des engagés d'autre part, permettent d'affirmer qu'il en sera de mêmeencore, cette année.

On connait le nouveau circuit adopté depuis pu et qui a d'emblée conquis la faveur du public. De faible développement - 6 km 515 - et comportant la boucle Quincieux, Grand-Veicieux, Trevoux, Quincieux, il est très spectaculaire et le public des tribunes est certain d'assister à une bonne partie de la lutte.

Toute la raison du succès est là.

 

Le matin, les motocycles et les sidecars devront fournir une empoignade de toute beauté. Il suffit de considérer que nous trouverons aux prises dans les différentes catégories, l'équipe Monet-µGoyon au grand complet avec le grand triomphateur du Bol d'Or, Debaisieux ainsi que ses camarades Hommaire, Sourdot et Gaussorgues, les hommes de Koehler-Escoffier dont le prestigieux Eddoura, le grand champion de Motosacoche, Oilter, Bourguin et Marc (Gnome-Rhône), Francisquet (Sunbeam), Boetsch (Magnat-Debon), Druz (Lucifer), les équipes de Styl'son, Utilia, New Map, Vélocette et Radior, pour conclure à la difficulté de trouver les vainqueurs.

L'après-midi, la course des voitures se présente comme une compétition d'un très grand intérêt, à cause de la présence du quatuor Chiron, Etancelin, Dreyfus, Lehoux, les quatre vedettes du début de saison, auxquelles sont revenues la plupart des épreuves sur circuit qui se sont disputées deouis deux mois. Avec la participation de champions d'une telle valeur, le Grand Prix de Lyon est assuré d'un succès de tout premier ordre.

L'an dernier se fut la première fois que les voitures participèrent au Grand Prix de Lyon, jusqu'alors exclusivement motocycliste.

 

Le réglement

 

Le dépar des motos sera donné moteur arrêté, sans l'assistance d'un tiers.

Pour les sidecars, le passager peut aider le pilote.

Conformément aux décisions de l'UMF, le carburant employé est composé de 70% d'essence et de 30% de benzol. Les réservoirs d'essence et d'huile seront plombés.

Deux ravitaillements sont autorisés en cours d'épreuve, et seulement au poste de ravitaillement. La course sera arrêtée dix minutes après l'arrivée du premier de chaque catégorie.

Les concurrents n'ayant pas atteint la moyenne minimum imposée nne seront pasclassés.

 

Les engagés

 

Motos 175 cmc (22 tours, 208 kil) - 1 Sourdot (Monet-Goyon) ; 2 Hommaire (Monet-Goyon)

 

250 cmc (34 tours, 221 kil) - 5 Gaussorgues (Monet-Goyon) ; 6 Charrière (New Map) ; 7 Huzel (X) ; 8 Javet (X) ; 9 Vincent (X)

 

350 cmc (37 tours, 240 kil 500) - 14 Debaisieux (Monet-Goyon) ; 15 Rénier (Vélocette) :; 16 Druz (Lucifer) ; 18 Richard (New Map) ; 19 Daligand (X) ; 20 Francon (Radior) ; 21 Gauthier (Radior) ; 22 Durand (Vélocette)

 

500 cmc (40 tours, 260 kil) - 26 Francisquet (Sunbeam) ; 27 Oilter (Mootsacoche) ; 28 Faura (Motosacoche) ; 29 Bourguin (Gnome-Rhône) ; 30 Eddoura (Koehler-Escoffier) ; 32 Rolland (X) ; 33 Boetsch (Magnat-Debon)

 

Sidecars 350 cmc (20 tours, 190 kil) - 50 Hommaire (Monet-Goyon) ; 51 Burrelier (Styl'son) ; 52 Savioz (Styl'son) ; 53 Maniguet (Utilia) ; 54 Goubert (X)

 

600 cmc (22 tours, 143 kil) - 56 Aubert (Norton) ; 57 Marc (Gnome-Rhône) ; 58 Place (Saroléa)

 

1.000 cmc (24 tours, 156 kil) - 60 Amort (Styl'son) ; 61 Marchand (Koehmer-Escoffier)

 

Les départs

 

Le départ du Grand Prix des sidecars sera donné demain matin à 7 h ; celui du Grand Prix des motocycles à 9 h 15.

 

Les records du tour

 

Motos         175 cmc - 4 m 34 s, par Soudot, moyenne 85 km 320

 

                    250 ccm - 4 m 20 s, par Debaisieux, moyenne 90 km

 

                    350 cmc - 3 m 59 s, par Debaisieux, moyenne 98 km

 

                    500 cmc - 3 m 45 s, par Richard, moyenne 104 km

  

Sidecars    350 cmc - 5 m 4 s, par Goubert, moyenne 77 km 148

               

                   1.000 cmc - 4 m 22 s, par Amort, moyenne 89 km 406

 

L'organisation

 

Nous rappelons le prix des places pour Quincieux : Tribunes, 1er rang 60 fr, autres arngs 50 fr ; pesage 25 fr ; gradins 12 fr ; pelouse 8 fr, pour virage de Trevoux 12 fr.

En vente aux secrétariats de l'ACR 8 rue Boissac, et du MCL 7 place des Terreaux ; à l'entrée les prix ci-dessus seront portés à 30, 15 et 10 francs.

L'organisation matérielle comprend les haut-parleurs devant toutes catégories de places ; liaison par TSF. Buffet, repas chauds et froid à la tribune, et bar-buffet repas froids aux autres places, tenus par la maison Berrier et Milliet.

Le garage, tenu par la maison Peugeot, sera situé derrière les tribunes accessible par toutes catégories de spectateurs. Prix autos 10 fr, motos 5 fr.

 

 

L'Auto du 16-06-1930

 

Les Grands Prix du MC de Lyon ont donné un gros déchet

 

Faura (Motosacoche) et Amort (Styl'son) furent les meilleurs

 

Les Grands Prix du MC de Lyon, qui ont eu lieu hier sur le classique circuit de Quincieux, ont été très durs et ont donné, tant dans le Grand Prix des sidecars que dans le Grand Prix des motos, un sérieux déchet.

Pour les sidecars, deux arrivants sur huit concurrents ; pour les motos, sept arrivants seulement pour 23 partants. C'est dire par là que les courses furent âprement disputées, et que les vainqueurs qui ont su s'assurer le meilleur dans les différentes catégories ont droit aux plus chaleureuses félicitations.

 

Dans le GP des sidecars, la victoire revient à Amort, le grand champion de Styl'son, qui a conduit toute sa course dans un style impressionnant, qui laisse bien augurer des qualités célèbres de sa machine ; sa victoire est des plus régulières, et on doit y applaudir. De son côté, Burrelier, également sur Styl'son, enlève la catégorie 350 cmc. Voici donc un double triomphe devant lequel on n'a qu'à s'incliner, d'autant plus qu'il fut acquis de haute lutte, et que la marque est seule à terminer en sidecars.

 

Dans le Grand Prix des motos, le vainqueur absolu est Faura, sur Motosacoche, qui triompha aprèe une course très régulière qui lui fait le plus grand honneur, et qui confirme les espoirs que l'on avait mis dans la célèbre marque genevoise, qui n'en est plus à compter ses succès. De son côté, le grand favori de l'épreuve, Oilter, a produit une très grose impression, prenant la tête dès le troisième tour et donnant à Motosacoche le record du tour en 3 m 43 s. Il ne céda le commandement à son camarade Faura qu'en ravitaillant sur la fin.

 

De son côté, la firme mâconnaise Monet-Goyon s'est taillé la part du lion, puisqu'elle compte à son actif une triple victoire acquise avec la plus grande facilité.

De reste, voyez les résultats : en 175 cmc, deux hommes terminent seuls, et ce sont Hommaire et Sourdot, les deux spécialistes de la machine légère chez Monet-Goyon ; en 250 cmc, Gaussorgues autre champion de la marque, et qui sait être aussi redoutable en vitesse pure qu'en tourisme, prend la tête dès le début et ne la quitte plus, ne donnant jamais l'impression de pouvoir être inquiété. A ce simple énoncé, on comprend la belle tenue de l'équipe célèbre.

 

Enfin, en 350 cmc, c'est Richard, sur New Map, qui s'assure le meilleur, après avoir bataillé ferme, ce qui lui a permis de donner la mesure exacte de ses possibilités et de celles de sa machine, qui sont grandes dans les deux cas. Derrière lui se classe l'équipe des Vélocette, composée respectivement de Rernier et Durand.

 

Les résultats

 

Motos

 

175 cmc (32 tours, 208 km) -1 Hommaire (Monet-Goyon), 2 h 56 m 8 s 4/5, moyenne 71 km 013 ; 2 Sourdot (Monet-Goyon)

 

250 cmc (34 tours, 221 km) - 1 Gaussorgues (Monet-Goyon), 2 h 29 m 18 s 2/5, moyenne 89 km 012 ; 2 Charrière (New Map)

 

350 cmc (37 tours, 240 km 500) - 1 Richard (New Map), 2 h 31 m 48 s 2/5, moyenne 95 km 274 ; 2 Rernier (Vélocette) ; 3 Durand (Vélocette)

 

500 cmc (40 tours, 260 km) - 1 Faura (Motosacoche), 2 h 36 m 07 s, moyenne 100 km 155

 

Sidecars

 

350 cmc (20 tours, 130 km) - 1 Burrelier (Styl'son), 1 h 58 m 30 s 2/5, moyenne 65 km 970

 

1.000 cmc (24 tours, 156 km) - 1 Amort (Styl'son), 1 h 46 m 36 s 2/5, moyenne 88 km 002.

Vieux

 

 

- Haut de la page -