Proverbes et maximes

Passer pour un idiot aux yeux d'un imbécile est une volupté de fin gourmet.

Georges Courteline

Georges Courteline (fils de l'écrivain Joseph Moinaux) est un romancier et dramaturge, né à Tours, le 25 juin 1858, mort à Paris le 25 juin 1929 (rue de la Santé).

Les Pétaros des Volcans sont sur Facebook

Pour découvrir plus d'infos proposées par les Pétaros via Facebook,

Création de la page : mai 2022

 

 

 

Mise à jour de la page : 24-05-2022

Epreuve 1928 Fin

 

 

5 - Epreuves de régularité

5 - 8   Les Trois Jours du Forez.

 

 

1925      

 

 L'Auto du 07-05-1925

 

Les Trois Jours de l'UM du Forez commencent demain à Saint-Etienne

 

Le départ des Trois Jours Motocyclistes de l'UM du Forez sera donné demain, à Saint-Etienne.

Les vérifications, plombages et poinçonnages des machines seront effectués aujourd'hui.

Les concurrents auront à parcourir : demain vendredi, 4 fois le circuit ; Saint-Etienne, Montbrison, Saint Chamond (71 km) - samedi ; 7 fois le circuit : Saint-Etienne, Saint-Chamond, La Talaudière, Saint-Etienne (31 km) - et dimanche 4 fois le circuit : Saint-Eienne, Saint Genest, Jouziaux, Saint-Férreol, Saint-Etienne (51 km).

Lundi vérification deu poinçonnage et des cylindres.

 

Le classement général sera taxé par les écarts avec la vitesse moyenne imposée et sur les pénalisations pour acidents mécaniques.

Les coureurs ne devront recevoir aucune aide de quiconque. Des pénalisations et même la mise hors course serait prononcées contre les contrevenants.

 

Voici la liste des engagés :

 

 - Vélomoteurs 100 cmc prof. - 1 Moulin (Automoto), 3 Clech (Alcyon), 4 Chabot (Automoto), 6 Lemasson (Alcyon), 7 Moreau (Automoto), 9 Monnier (Alcyon).

 

 - Vélomoteurs 100 cm amat. - 10 Faurie, 11 Baudet, 12 Vincent.

 

 - Vélomoteur 125 cmc, prof. - 2 X. (Peugeot), 5 Barabant (Peugeot), 8 Douet (Peugeot).

 

 - Vélomoteurs 175 cmc, prof. - 13 Buer (Hunter), 14 Touron (Automoto), 15 Courge (Monet-Goyon), 16 Convert (DFR), 17 Marc (Alcyon), 18 Lachamp (Rovin), 19 Midroit (Ravat), 20 Charmette (Faure-Bayle), 21 Brunet (Peugeot), 22 Cordonnier (Hunter), 23 Buer Jean (Automoto), , 24 Rovet A. (Monet-Goyon), 25 Dupont (DFR), 26 Joly M. (Alcyon), 27 X. (Rovin), 28 Thézenas (Ravat), 29 Vanhe (Faure-Bayle)30 Gillard (Peugeot), 31 Hiorca (Automoto), 32 X. (Monet-Goyon), 33 Dupuy (Alcyon), 34 X. (Rovin), 35 Monteiller (Ravat), 36 A. Faure (Faure Bayle), 37 Camuzet (Peugeot).

 

 - Amateurs motos - 38 Messonet, 40 Dupont, 41 Husson, 42 Saillet.

 

 

 L'Auto du 08-05-1925

 

Le départ des Trois Jours de l'UM du Forez a lieu aujourd'hui

 

Le départ de la première étape des Trois Jours Motocyclistes de l'UM du Forez sera donné ce matin à Saint-Etienne.

Les concurrents auront à parcourir le circuit : Saint-etienne, La Fouillouse, Montrond, Montbrison, Sury-le-Comtal, Bonson, Andrézieux, La Fouillouse, Saint-Etienne (71 km), trois fois pour les 1re et 5e catégorie et quatre fois pour les autres. Le circuit sera parcouru : ce matin dans le sens ci-dessus ; cet après-midi, dans le sens opposé.

Un arrêt de deux heures est prévu pour le déjeuner. Les machines seront placées, durant ce temps, en parc fermé. Il pourra en âtre de même pour tous les autres arrêts que les organisateurs jugeraient utile d'imposer.

 

Rappelons que le classement tiendra compte des écarts avec la vitesse imposée et des pénalisations dues aux accidents mécaniques.

 

L'étape de demain

 

La deuxième étape se courra demain sur le circuit : Saint-Etienne, Terrenoire, Saint-Chamond, La Talaudière, Ratarieux, Saint-Etienne, soit 51 km, à parcourir six fois pour les 1re et 5e catégorie et sept fois pour les autres.

 

 

L'Auto du 09-05-1925

 

Les Trois Jours de l'UM du Forez, ce fut hier la première étape

 

La première étape des Trois Jours Motocyclistes de l'UM du Forez s'est déroulée sous une pluie battante, qui gêna beaucoup les concurrents, qui avaient à couvrir plusieurs fois le circuit : Saint-Etienne, Montrond, Montbrison, Saint-Etienne, au total 284 kilomètres.

 

Chabot (Automoto), 9 pts et Moreau (Automoto), 3 pts, ont été les seuls pénalisés en 100 cmc. En 175 cmc, les pénalisés sont les suivants : Buer (Hunter), 40 pts ; Lachamp (Rovin), 14 pts, Chaumette (Faure-Bayle), 24 pts ; Cordonnier (Hunter), 31 pts ; Fournelle (Automoto), 18 pts ; Valet (Faure-Bayle), 23 pts ; André Faure (Faure-Bayle), 11 pts. - Amateurs : Messonnet, 10 pts ; Dupont, 60 pts ; Husson, 17 pts ; Saillet, 3 pts.

 

Les 2e et 3e étapes

 

Le départ de la deuxième étape des Trois Jours Motocyclistes de l'UM du Forez sera donné ce matin, à Saint-Etienne.

Les concurrents auront à parcourir le circuit Saint-Etienne, Terrenoire, Saint-Chamond, La Talaudière, Ratarieux, Saint-Etienne (31 km), six fois pour les premières et cinquième catégories et sept fois pour les autres.

 

La troisième et dernière étape se courra demain sur le circuit Saint-Etienne, Firminy, Saint-Ferréol, Jouzieux, Saint-Genest-Malifeaux, Planfoy, Saint-Etienne, soit 51 km, à parcourir trois fois pour les première et cinquième catégories et quatre fois pour les autres.

 

 

L'Auto du 10-05-1925

 

Les Trois Jours de l'UM du Forez - La deuxième étape

 

Les concurrents des Trois Jours du Forez bouclèrent sept fois, aujourd'hui, le circuit Saint-Etienne, Saint-Chamond, La Talaudière, Ratarieux, Saint-Etienne, soit un total de 214 km, sur des routes transformées en fondrières par suite de la pluie. Furent cependant seuls pénalisés : Lemasson (Alcyon), 50 points ; Moreau (Automoto), 3 pts ; Chabot (Automoto), 9 pts ; Buer (Hunter), 82 pts ; Lachamp (Rovin), 14 pts ; Chomette (Faure-Bayle), 39 pts ; Buer (Automoto), 31 pts ; Lamothe (Monet-Goyon), 17 pts ; Saillet, 30 pts ; Steph, 61 pts.

 

En 100 cmc, l'équipe Alcyon est complète, en 175 cmc, Peugeot est sans pénalisation, Automoto 31 pts et Monet-Goyon, 60 pts.

 

 

L'Auto du 12-05-1925

 

Les Trois Jours de l'UM du Forez - Le classement général - Les Coupes

 

La troisième et dernière étape des Trois Jours du Forez s'est courue dimanche sur le circuit : Saint-Etienne, Firminy, Saint Ferréol, Jouzieux, Saint-Genest-Malifaux, Planfoy, Saint-Etienne.

 

Classement général (le premier chiffre indique les pénalisations horaires et le second les pénalisations mécaniques)

 

 Vélomoteurs 100 cmc - 1 ex-aequo : Clech (Alcyon), Monnier (Alcyon), Besudet (amateur), sans pénalisation ; 4 Moreau (Automoto), 3 pts, 0 pts ; 5 Vincent (amateur), 0 pt, 5 pts ; 6 Chabot (Automoto), 9 pts, 0 pt ; 7 Lemasson (Alcyon), 0  pt, 7 pts.

 

Motos 175 cmc - 1 ex-aequo : Touron (Automoto), Convert (DFR), Brunet (Peugeot), Gillard (Peugeot), Biosca (Automoto), Dupuy (Alcyon), Camuzet (Peugeot), sans pénalisation ; 8 J. Buer (Automoto), 18 pts, 0 pt ; 9 Saillet (amateur), 30 pts, 0 pt ; 10 Lachamp (amateur), 31 pts, 0 pt ; 11 Chomette (Faure-Bayle), 24 pts, 36 pts ; 12 Dupont (DFR), 60 pts, 20 pts ; 13 Buer (Hunter), 82 pts, 5 pts ; 14 Albert (Monet-Goyon), 85 pts, 20 pts.

 

Le Challenge de la ville de Saint-Etienne a été gagné par Alcyon, avec Clech, Monnier, Lemasson.

 

Le Challenge de la Chambre Syndicale du Cycle n'a pas été attribué, l'équipe Automoto, seule en course, n'ayant pas terminé au complet.

 

Le Challenge de l'UMF a été remporté par Peugeot, avec Gillard, Brunet, Camuzet.

 

La Coupe de la revue Motocycliste a été attribuée à Peugeot, avec Gillard et Brunet.

 

La Coupe Gordon a été attribuée à Besudet (amateur)

 

La Coupe de la Loire Républicaine a été gagnée par Automoto, avec  Tournon et Buer.

 

 La Coupe de l'UMF Amateurs a été remportée par Saillet.

 

 

1926      

 

 L'Auto du 17-06-1926

 

Les Trois Jours de l'UM du Forez

 

La pluie qui, depuis longtemps, tombait sur la région a fait trêve aujourd'hui pour la première étape des Trois Jours Motocyclistes, qui se disputait sur le circuit Saint-Etienne, Saint-Galmier, Saint-Cymphorien-sur-Coise, Grammont, La Talaudière, Saint-Etienne.

 

Seul, le pilote de Favor, la marque clermontoise, faisait défaut au moment du départ.

 

Deux pilotes de DFR, Vincent et Paul, durent abandonner par suite de crevaisons.

Rolly (Motosacoche), blessé dans une chute après une rencontre avec un chien, dut se faire remplacer. Ce furent les seuls incidents de la journée.

 

Nermoz avec 15 points, Rolly avec 20 points et Caizergues avec 30 points furent pénalisés pour retard horaire.

Tous les autres concurrents restent qualifiés pour la deuxième journée qui se déroulera sur le circuit Saint-Etienne, Montrond, Montbrison, Saint-Etienne, Montrond, Montbrison, Saint-Etienne.

Larfeuil

 

L'Auto du 18-06-1926

 

Les Trois Jours de l'UM du Forez

 

Si le soleil a boudé encore les motocyclistes, du moins les trente-deux coureurs qualifiés, pour la deuxième étape des Trois Jours de l'UM du Frez furent-ils aujourd'hui épargnés par la pluie. L'étape était une longue promenade dans la plaine du Forez ; mais les vigoureuses moyennes imposées ne permirent guère aux concurrents de flâner.

 

Paris (Koehler-Escoffier), Robert (Jean Thomann) et Vincent (DFR) écopèrent 36, 32 et 52 points de pénalisation ; Lézin (Gnome-Rhône) dut abandonner après avoir brisé sa machine en passant sur un chien à Montrond-Bussières. Marius (Ravat-Wonder) fut plus malchanceux encore, retardé par trois crevaisons consécutives, il coupa son enveloppe et sa chambre à air sur un tesson de bouteille, et ne put, à pied, arrriver dans le délai au plus proche contrôle. Trente coureurs restent qualifiés pour la troisième et dernière journée qui sera rude car elle comporte dans les monts du Pilat et du Vivarais des côtes avec pourcentage allant jusqu'à 10%.

 

 

L'Auto du 19-06-1926

 

Les Trois Jours de l'UM du Forez

 

La troisième et dernière journée du concours motocycliste a mis à rude épreuve pilote et machines. La pluie et le brouillard s'étaient abattus sur les montagnes du Pilat, dans la matinée, ravinant encore davantage les routes où pourtant toutes les machines se comportèrent à merveille.

 

Automoto la grande marque stéphanoise enlève le Challenge Giraud et celui des moyeux de freins Aya. Alcyon emporte le Challenge de l'Union Motocycliste du Forez. Monet-Goyon obtient le Challenge de la Presse Stephanoise et Koehler-Escoffier, le Challenge Grua-Rouchouse.

 

Douet sur Peugeot, fut seul à abandonner pendant cette dernière journée au cours de laquelle Margier fut pénalisé de 7 points pour retard horaire.

 

Voici le classement :

 

 Catégorie 100 cmc - Ex-aequo : Beaudet, Chabot, Moreau, tous sans pénalisation et sur Automoto.

 

 Catégorie 175 cmc - Bussières (Ravat), Joly (Alcyon), Batifort (Jean Thomann), Canizet (Peugeot), Biosca (Automoto), Lachamp (Royal Moto), Benoit (Jean Thomann), Brunet (Peugeot), Paulin (Automoto), André Faure (Royal Moto), Lemasson (Alcyon), Idroit (Ravat), Touron (Automoto), tous ex-aequo, sans pénalisation.

 

 Catégorie 250 cmc - 1 Thézenas (Ravat), 0 point, 2 Nermoz (Motosacoche), 15 pts ; 3 Rolly Lamothe (Motosacoche), 20 pts ; 4 Robert (Jean Thomann), 32 pts ; 5 Vincent (DFR), 52 pts.

 

 Catégorie 350 cmc - Ex-aequo Hommaire et Petitpierre, tous deux sur Monet-Goyon et sans pénalisation ; 3 Caizergues (Monet-Goyon), 39 pts

 

 Catégorie 500 cmc - 1 ex-aequo : Naas et Bernard tous deux sur Gnome-Rhône), 0 point.

 

 Catégorie 750 cmc - 1 Paris (Koehler-Escoffier), 36 pts.

 

 Sidecars 600 cmc - 1 Maigres (Koehler-Escoffier), 7 points

 

 

L'Auto du 20-06-1926

 

Après les Trois Jours du Forez

 

Rectifions une erreur de transmission télégraphique, qui a tronqué notre compte rendu des Trois Jours. Cette dépêche soulignait le beau geste accompli par André Faure, le pilote de Royal Moto, et M. Massardier, constructeur des moteurs qui équipent ces machines.

MM. Faure et Massardier, à qui une gerbe de fleurs avait été offerte à l'arrivée, allèrent aussitôt la déposer au pied du monument élevé route de Planfoy, à la mémoire de Grua et Rouchouse.

 

 

1927      

 

L'Auto du 29-04-1927

 

Les Trois Jours du Forez

 

L'Union motocycliste du Forez et l'Automobile Club du Forez organisent, du 20 au 22 mai, leur grand concours d'endurance et de régularité dénommé les Trois Jours motocyclistes du Forez.

Ce concours est ouvert aux véhicules engagés soit directement par les constructeurs, soit directement par les conducteurs. On admet toutes les catégories de véhicules allant de la moto 75 cmc jusqu'à la voiture 1.100 cmc.

Il s'agit en l'occurence d'un grand concours de régularité ayant comme point de départ, et comme terminus d'étape : Saint-Etienne.

Les circuits qui ont été choisis traversent la région industrielle des environs de Saint-Etienne et par conséquent constituent au point de vue démonstration une publicité des plus intéressantes.

La base du concours est la régularité de marche horaire avec points de pénalisation pour toute avance ou retard. D'autre part, il est prévu des pénalisations pour détérioration ou rupture de pièces selon le tableau annexé au règlement.

 

Engagements : 11 rue Général Foy à Saint-Etienne.

 

 

L'Auto du 19-05-1927

 

Les Trois Jours de l'UM du Forez

 

L'Union Motocycliste du Forez donnera demain la première étape des Trois Jours.

Le circuit de cette journée est : Saint-Etienne, La Fouillouse, Veauche, Montrond, Montbrison, Surry-le-Comtal, Andrézieux, La Fouillouse, Saint-Etienne (75 km) à couvrir 3,4 ou 5 fois suivant la catégorie.

L'épreuve compte comme éliminatoire pour les Coupes de Tourisme.

 

 

 L'Auto du 20-05-1927

 

Les Trois Jours du Forez

 

C'est aujourd'hui qu'aura lieu la première étape dont nous avons donné l'itinèraire hier.

Demain, deuxième journée : les concurrents parcourront le circuit suivant : Saint-Etienne, Saint- Galmier, Chazelles, Saint-Symphorien, Grammont, La Talaudière, Saint-Etienne (70 km 500). A couvrir 3, 4 ou 5 fois, suivant les catégories.

 

 

 L'Auto du 21-05-1927

 

Les Trois Jours du Forez

 

Trente-sept motos et un tricyclecar d'Yrsan ont pris le départ ce matin pour couvrir les 70 km 500 de bonnes routes que comportait le parcours de la première étape.

Trois abandons se sont produits : Meunier (Alcyon), Gentil (Rochester), Thézenat (Ravat). Ce dernier fut victime d'un chauufeur maladroit qui le projeta dans un fossé d'où il sortit indemne, mais sa machine hors d'état.

 

L'étape d'aujourd'hui

 

Saint-Etienne, Saint-Galmier, Chazelles, Saint-Symphorien, Grammont, La Talaudière, Saint-Etienne (70 km 500) . A couvrir 3,4 ou 5 fois suivant les catégories.

 

 

L'Auto du 22-05-1927

 

Les Trois Jours de l'UM du Forez

 

           La deuxième étape            

 

Sans parler du circuit, beaucoup plus accidenté que celui de la veille, et de l'état des routes qui, par endroits, étaient horiblement défoncées, les concurrents des Trois Jours motocyclistes eurent aujourd'hui des malheurs à supporter : un orage épouvantable s'abattit. Les irages dans les côtes boueuses devinrent alors dangereux. Bussières, Paulin, Bourgoin, Marso, entre autres firent sans trop de mal de belles cabrioles. Siran, avec son cyclecar d'Yrsan, renversa un passant qui se releva indemne ; enfin Froissard (Alcyon) et Marc (Rovin) abandonnèrent par suite de rupture de direction.

 

En fin de journée, le bilan s'établissait ainsi : abandons : Bertrand (Automoto), Froissard (Alcyon), Pariset (Favor), Lafaverge (DFR) et Marc (Rovin).

Pénalisés : Monnier (Alcyon), 4 points ; Blanchard (Automoto), 13 pts ; Moulin (Royal Moto), 25 pts ; Dupont (Automoto), 43 pts.

 

A la fourche des routes Saint-Just et La Fouillouse, Moulin avait été tamponné par une auto et assez sérieusement blessé.

 

Restent en course pour la troisième et dernière étape dans le rude massif du Pilat et du Velay : Andrieux (Royal Moto), Lachamp (Royal Moto), Doulcet (Moto Monte), Moreau (Automoto), Hommaire (Monet-Goyon), Sourdot (Monet-Goyon),Petitpierre (Monet-Goyon),  Bourgoin (Gnome-Rhône), J. Bussières (Ravat), M. Bussières (Ravat), Madroit (Ravat), Marset (Thomann), Robert (Thomann), Monnier (Alcyon), Moulin (Royal Moto), Dupont (Automoto),), Saillet (X), Douet (Auromoto),  Mercier (Automoto), Belli (Favor), Boulangier (Stella), Blanchard (Automoto), Souchon (X), Marchand (Ravat), Paulin (Ravat), Renaud (CP Roléo), Bernard (Gnome-Rhône), Vaas (Gnome-Rhône).

 

La troisième et dernière étape

 

L'étape d'aujourd'hui, la dernière, se disputera sur le parcours : Saint-Etienne, Saint-Genest, Malifaux, Riotard, Bourg, Argental, Saint-Etienne, à couvrir 3, 4 ou 5 fois, suivant les catégories. 

 

 

L'Auto du 23-05-1927

 

Les Trois Jours de l'UM du Forez

 

           La dernière étape            

 

Les Trois Jours du Forez se sont achevés en beauté. Dans tous les villages traversés il y avait foule. Cette dernière journée fit trois nouvelles victimes : Moreau (Automoto) mis hors course par un dérapage, Meunier (Alcyon), Siran (d'Yrsan).

A leur rentrée à Saint-Etienne, les concurrents défilèrent en ville et gagnèrent le parc fermé où eurent lieu les vérifications d'usage.

 

Le classement

 

 Catégorie 175 cmc - Hommaire (Monet-Goyon), Sourdot (Monet-Goyon), Petitpierre (Monet-Goyon), A. Faure (Moto Monte), Doulcet (Moto Monte), J. Bussières (Ravat), M. Bussières (Ravat), Mildroit (Ravat), Andrieux (Royal Moto), Lachamp (Royal Moto), Bourgoin (Gnome-Rhône), Robert (J. Thomann), Marceau (J. Thomann),  tous sans pénalisation ; Moulin (Royal Moto), 40 pts ; Dupont (Automoto), 43 pts.

 

Le Challenge de l'UM du Forez est enlevé par Monet-Goyon.

Le Challenge Giraud revient à l'équipe de Ravat.

 

La Coupe des Constructeurs à Jean Thomann.

 

 Catégorie 250 cmc - 1 ex-aequo, Boulangier (Stella), Belli (Favor), Douet (Automoto), Saillet (X), tous sans pénalisation ; Blanchard (Automoto), 15 points.

 

Le Challenge de la Presse est attribué à l'équipe Automoto ; la Coupe des Constructeurs ne sera attribuée que demain.

 

Catégorie 350 cmc - 1 Marchand (Ravat), sans pénalisation ; 2 Paulin (Ravat), 30 pts ; Souchon (X), 16 pts.

 

La Coupe des Constructeurs revient à Gnome-Rhône.

 

 

1928      

 

 L'Auto du 18-04-1928

 

Les Trois Jours de l'UM du Forez

 

C'est les 6, 7 et 8 juin qu'aura lieu la grande épreuve annuelle de l'UM du Forez qui soulève, chaque année, un gros mouvement d'intérêt.

 

Voici quelques détails de l'épreuve :

 

 La première journée impose aux concurrents le parcours suivant : Saint-Etienne, La Gouyon, Montrond, Feurs, Balbigny, Roanne, Saint-Germain-l'Espinasse, Pouilly, Charlieu, Châteauneuf-s-Sornin, Lagny, Marcigny, Pouilly, Roanne (169 km). Roanne, Villemontais, Juré, Saint-Just-en-Chevalet, Chabreloche, Noirétable, Boën, Feurs, Sainte-Foy-l'Argentière, Montrond, La Gouyon, Saint-Etienne (182 km) soit au total 351 kilomètres.

 

 La deuxième journée : Saint-Etienne, La Gouyon, Montbrison, Boën, Noirétable, Chabreloche, Thiers, Lezoux, Pont-du-Château, Clermont-Fd (145 km). Clermont, Issoire, Sauxillanges, L'Alleyras, Ambert, Saint-Anthème, Montbrison, Montrond, Saint-Etienne (177 km). soit au total 322 kilomètres.

 

 Enfin, la troisième journée ne comporte que 294 kilomètres, mais un itinéraire très dur : Saint-Etienne, Monistrol, Yssingeaux, Retournac, Sembadel, Le Puy, Yssingeaux, Tence-Sainte-Agrève, Annonay, Bourg-Argental, Saint-Etienne.

 

Chaque matin le départ se donnera à Saint-Etienne et l'arrivée y aura lieu également chaque soir.

 

Le parc fermé sera ouvert au public, dès que les concurrents y auront déposé leurs machines. Cette exposition sera certainement très appriciée du public.

 

 

 

 L'Auto du 22-04-1928

 

Comment sont répartis les groupes aux Trois Jours du Forez

 

Les machines participant aux Trois Jours du Forez, organisés les 6, 7 et 8juin par l'UM du Forez sont divisées en trois classes principales qui seront désignées par des disques de couleur différente.

 

En principe, les motocyclettes de faibles cylindrées - de 75 cmc à 175 cmc - constitueront le groupe rouge ; les autres - 175 cmc à 1.000 cmc - le groupe bleu ; les sidecars, le groupe vert et les cyclecars, le groupe jaune. De plus, chaque disque est muni d'une bordure de couleur différente pour différencier les cylindrées.

 

Rens. et eng. à l'UM du Forez, 11 rue du Général Foy à Saint-Etienne.

 

 

L'Auto du 02-05-1928

 

Les Trois Jours du Forez comptent pour les éliminatoires du brassard de tourisme

 

La belle épreuve de l'UM du Forez, les "Trois Jours du Forez" qui se courront le 6, 7 et 8 juin, constitue, chaque année, un gros "event" touristique. Cette fois, il faut louer le club organisateur d'avoir su reprendre la formule générale des grands circuits journaliers qui permettent aux concurrents de traverser des régions dont la prospection motocycliste n'a pas atteint le maximum. Il y a pour eux et les marques engagées, une utile et saine propagande, dont l'intérêt n'échappe à personne.

Le parcours général emprunte trois circuits ayant Saint-Etienne pour base et pour terminus, et les concurrents rayonnent dans toute la région du Plateau Central, au pittoresque achevé. 

Quoique de pure régularité, l'épreuve sera sévère et constituera un bon critérium permettanyt de juger des qualités de chacun. De plus, elle compte pour l'éliminatoire des Brassards de tourisme.

 

Rappelons en outre que l'épreuve est aussi ouverte aux indépendants propriétaires de moto, et que des coupes interclubs leur sont réservées.

 

Nul doute qu'elle ne remporte un gros succès.

 

 

L'Auto du 06-06-1928

 

Aujourd'hui commencent les Trois Jours du Forez épreuve de régularité

 

La participation des meilleures marques illustre ce concours

 

Le concours d'endurance de l'Union Motocycliste du Forez prend d'année en année une importance plus considérable. Sa formule intéressante attire régulièrement les grandes équipes qui trouvent, dans les trois itinéraires montagneux inscrits au programme, un remarquable terrain propre à mettre en relief l'excellence de leurs machines.

 

Concours de tourisme et de robusstesse, les Trois Jours du Forez ont une réelle portée quant à l'adaptation de la petite machine aux durs itinéraires en pays accidenté. La région où se dispute l'épreuve permet d'accumuler tpoutes les difficultés routières sans imposer aux concurrents de longs trajets de ville à ville ; et cela est encore un gros élément du succès des Trois Jours.

 

 

Les engagés :

 

 Catégorie 125 à 175 cmc - 8 Sourdot (Monet-Goyon) ; 9 Hommaire (Monet-Goyon) ; 10 Petitpierre (Monet-Goyon) ; 20 Rigollet (Rigollet spéciale) ; 24 Bussière aîné (Royal Moto) ; 25 Bussière jeune (Royal Moto) ; 26 Bercieux (Royal Moto)

 

Catégorie 175 à 250 cmc - 5 Gonsolin (Moto Rhony'x) ; 11 Thoral (Fonlupt) ; 14 Cornélis (Rochester) ; 15 Weech (Rochester)

 

Catégorie 250 à 350 cmc - 1 Péan (Peugeot) ; 2 Pfaender (Peugeot) ; 3 Rouchoux (Peugeot) ; 4 Blanchard (Moto Rhony'x) ; 7 Bouvier (Moto Rhony'x) ; 16 Mattrat (Styls'on) ; 17 Douet (Automoto) ; 18 Mercier (Automoto) ; 19 Moreau (Automoto) ; 23 Doulcet (Indépendant) ; 29 X (CP Roléo) ; 35 X (CP Roléo)

 

Catégorie 350 à 500 cmc - 12 Vollant (Dollar) ; 21 Naas (Gnome-Rhône) ; 22 Bernard (Gnome-Rhône) ; 28 Bertrand (Automoto)

 

 

L'Auto du 07-06-1928

 

Les 3 Jours du Forez 

 

PREMIERE JOURNEE - Prologue d'une dure bataille - Aucun forfait

 

L'étape d'hier ne fut que le prologue d'une dure bataille qui se disputera aujourd'hui et demain. Cette étape aura vu de multiples crevaisons, qui ont fortement handicapé les concurrents.

 

La première étape

 

Ce matin, à partir de 7 heures, et de minute en minute, le départ de la première étape des 3 Jours du Forez a été donné à 30 concurrents, aucun forfait n'ayant été enregistré, les compétiteurs s'étant fait poinçonner hier. En une demi-heure, tous ceux qui sont venus disputer leur chance, dans un critérium de tourisme qui reste parmi le plus dur des épreuves inscrites au calendrier, s'en étaient allé par la route en lacets vers Roanne, pour boucler le long ruban de plus de 350 km qui devait les ramener ce soir à Saint-Etienne. Cette étape n'est en fait, il faut bien le remarquer, qu'une sorte de prologue à une action de plus grande envergure, qui s'étendra, avec toute son âpreté et ses difficultés, sur les journées de demain et d'après-demain.

 

Rendons-nous compte , en effet, que nous ne fûmes pas, aujourd'hui, en présence des vestiges de la grande chaine hercynienne qui, quoique arasée par le temps, n'en conserve pas moins un caractère de grandiose sauvage, qui fait tout le charme du Massif Central pittoresque et désert. Tout au plus sommes-nous allé aujourd'hui sur cette route aux multiples lacets qui serpente et ondule à flanc de coteau, grignotant plutôt qu'elle ne l'attaque la grande chaine des monts du Lyonnais, qui domine, impavide et sereine avec sa haute crête dentelée, noyée de brume. Cette étape, dure certes, fut parcourue relativement aisément par la majorité des concurrents.

 

En dépit des véritables montagnes russes traversées, en dépit aussi, il faut bien le dire, de la sévérité très grande des moyennes.

 

M. Pava, président du MC du Forez, est un des hommes le mieux placé qui soit pour apprécier et doser l'effort qu'on peut et doit imposer à des motocyclettes.

La première boucle des Trois Jours du Forez aura été une utile propagande pour la cause du deux roues, qui a encore besoin à l'heure actuelle d'être défendue. Il est infiniment probable que les deux journées qui viennent seront encore plus belles et des plus utiles leçons de ces Trois Jours.

 

Le classement

 

 Catégorie 125 à 175 cmc - 8 Sourdot (Monet-Goyon) ; 9 Hommaire (Monet-Goyon) ; 10 Petitpierre (Monet-Goyon) ; 20 Rigollet (Rigollet spéciale) ; 21 Bussière aîné (Royal Moto) ; 25 Bussière jeune (Royal Moto) ; 26 Brcieux (Royal Moto)

 

 Catégorie 175 à 250 cmc - 5 Gonsolin (Moto Rhony'x) ; 11 Thoral (Fontlup) ; 14 Cornélis (Rochester) ; 15 Weech (Rochester)

 

 Catégorie 250 à 350 cmc - 1 Péan (Peugeot) ; 2 Pfaender (Peugeot) ; 3 Rouchoux (Peugeot) ; 4 Blanchard (Moto Rhony'x) : 6 Pichon (Moto Rhony'x) ; 7 Bonvier (Moto Rhony'x) ; 16 Mattrat (Styls'on) ; 17 Douet (Automoto) ; 18 Mercier (Automoto) ; 23 Doulcet (Indépendant) ; 29 X (CP Roléo) ; 35 X (CP Roléo)

 

 Catégorie 350 à 500 cmc - 12 Vollant (Dollar) ; 21 Naas (Gnome-Rhône) ; 28 Bertrand (Automoto) ; 29 Renaud (CP Roléo) ; 30 Fourier (CP Roléo).

 

A été pénalisé dans la demi étape à Roanne : Gonsolin (Moto Rhony'x), 13 points en 250 cmc.

A Boën : Gonsolin, 6 points.

Deux abandons également, ceux de Bercieux (Royal Moto) en 175 cmc qui eu de multiples crevaisons et Mercier (Automoto) en 250 cmc, accidenté par une voiture ; il s'en tire heureusement sans grand mal. 

 

 

L'Auto du 08-06-1928

 

Les 3 Jours du Forez 

 

DEUXIEME JOURNEE

 

La deuxième étape

 

Cette seconde étape des Trois Jours du Forez vient de dérouler ses multiples péripéties, dont dépendait le sort de beaucoup de concurrents. Comme il fallait s'y attendre, c'est bien cette fois-ci que s'est engagée la grande bataille qui fait de ce critérium de l'Union Motocycliste du Forez, une des épreuves les plus sévères et peut-être des plus concluantes. Tout ce qui pouvait mettre en difficulté à la fois hommes et machines, a été réuni aujourd'hui avec une belle maîtrise, le choix du circuit de cette deuxième boucle témoignant d'une parfaite connaissance et d'une étude de la région traversée. Si le prologue d'hier ne nous avait nullement déçus, il faut bien dire que l'étape d'aujourd'hui est une de celle qui laisse dans la mémoire le souvenir d'un bel exploit sportif accompli avec une réelle et incontestable maîtrise. Il est difficile de rendre avec des mots ce qui en fait, n'est que purement objectif ; cependant il suffit d'évoquer les sites parcourus pour se rendre compte de ce que fut cette deuxième étape.

 

Le matin, à partir de 7 heures, et selon le processus habituel, le départ a été donné aux 26 concurrents restant en course. La pluie qui avait fait rage une bonne partie de la nuit, réapparut après une courte trêve au cours de la matinée, par rapides ondées cinglantes qui gênait énormément les concurrents. Si à cela, vous ajoutez des routes la plupart du temps excécrables, vous aurez une idée de ce qui fut la tâche accomplie.

 

Ce n'est qu'avec un déchet tout à fait insignifiant que nous atteignîment Clermont Ferrand par un gai soleil, et que les concurrents furent mis au parc fermé par l'arrêt de demi étape.

Le contrôle organisé par le MC d'Auvergne en plein coeur de la ville, a fonctionné de façon parfaite, au milieu d'une affluence qui n'a cesait de s'accroître, pour devenir une foule compacte au moment du départ.

 

La seconde partie de l'itinéraire : Clermont-Saint-Etienne, par Issoire, Ambert devait être à la fois un enchantement pour les yeux et une rude tâche pour les concurrents. Pour la première fois depuis le départ de la course, nous avons été en présence de la réelle route de montagne.

Freinage et moteur, tout est en action, et tout doit concourir au résultat final. Il fallait voir - comme j'ai pu le faire, grace à la sportivité de M. Reynaud, dont la rapide Donnet-Zedel était mise à ma disposition, - il fallait voir les compétiteurs faire assaut de vitesse et de virtuosité, pour se rendre compte de la formidable épreuve imposée. Tous furent à la tâche mais fort peu en difficulté ; quelle meilleure et quelle plus pressante démonstration que celle-là.

Au bilan de la journée, deux abandons seulement : Gossalin sur Moto Rhony'x qui continua la série ininterrompue de ses crevaisons, et Bussière aîné, sur Royal Moto, qui a été victime d'un accident à la demi étape. Alors qu'il marchait à toute vitesse, une voiture arrêtée, lui cacha le passage à niveau de Saint-Rémi-sur-Durolle, à 2 kilomètres de Thiers. Il heurta violemment la barrière et mis sa machine en pièces. Lui-même s'en tira avec une légère blessure à l'oeil.

Quant aux pénalisés, Moreau, sur Automoto, s'est trompé de route et a perdu de précieuses minutes qu'il n'a pu rattrapper. En somme un déchet insignifiant.

 

Les Trois Jours du Forez organisés de main de maître, par M. Pava, président de l'UM du Forez, assisté de MM. Chabot et Chabanon, et d'une pleiade de dévoués commissaires, sont en train de démontrer à nouveau par leur exceptionnelle dureté, l'impeccabilité certaine des mahines et de la classe des hommes.

 

Le classement

 

 Catégorie 125 à 175 cmc - 8 Sourdot (Monet-Goyon) ; 9 Hommaire (Monet-Goyon) ; 10 Petitpierre (Monet-Goyon) ; 20 Rigollet (Rigollet spéciale) ; 25 Bussière jeune (Royal Moto) ; 26 Bercieux (Royal Moto).

 

 Catégorie 175 à 250 cmc - 11 Thoral (Fontlup) ; 14 Cornelis (Rochester) ; 15 Weech (Rochester).

 

 Catégorie 250 à 350 cmc - 1 Péan (Peugeot) ; 2 Pfaender (Peugeot) ; 3 Rouchoux (Peugeot) ; 4 Blanchard (Moto Rhony'x) ; 6 Pichon (Moto Rhony'x) ; 7 Bouvier (Moto Rhony'x) ; 16 Mattrat (Styls'on) ; 17 Douet (Automoto) ; 18 Mercier (Automoto) ; 19 Moreau (Automoto) ; 23 Doulcet (Indépendant) ; 29 X (CP Roléo) ; 35 X (CP Roléo).

 

 Catégorie 350 à 500 cmc - 12 Volland (Dollar) ; 21 Naas (Gnome-Rhône) ; 22 Bernard (Gnome-Rhône) ; 28 Bertrand (Automoto) : 29 Renaud (CP Roléo) ; 30 Fourier (CP Roléo).

 

Gonsolin sur Moto Rony'x a abandonné, Bussière aîné (Royal Moto) a abandonné également et Moreau (Automoto) a été pénalisé de 10 points, et Volland sur Dollar de 6 points.

 

 

L'Auto du 09-06-1928

 

Les 3 Jours du Forez 

 

TROISIEME JOURNEE

 

La troisième étape a été la plus dure

 

L'ultime boucle des Trois Jours du Forez aura été aussi dure et aussi démonstrative que celles auxquelles nous venons d'assister. Le dernier effort imposé à des concurrents et à des machines déjà sévèrement et durement épprouvés a été considérable ; il entrait dans l'esprit des organisateurs de trouver le moyen d'éliminer ceux qui, insuffisamment préparés et insuffisamment au point n'étaient pas de taille à suivre la tâche imposée. C'est pourquoi l'itinéraire d'aujourd'hui nous a transporté à travers cette région du Massif Central où l'on sent avec le plus d'acuité tout le pittoresque grandiose et sauvage d'un des plus beaux coins de France.

Près de 300 kilomètres de routes à flanc de montagne en interminables lacets, longues et dutres montées mettant les moteurs à l'ouvrage, descentes rapides terribles pour les freins, reprises multiples, telles sont les caractéristiques d'une étape qui est certainement la plus dure des Trois Jours de l'Union Motocycliste du Forez.

 

Cependant, voyez les résultats ; au total seulement un abandon et un pénalisé !

Excessivement rares sont les concurrents qui ont eu à faire de la mécanique sur la route et seules de multiples crevaisons, qui ont atteint la plupart des compétiteurs, obligeant ceux-ci à de belles pointes de vitesse rendues diffficiles par la nature même du circuit.

 

La grande conclusion des Trois Jours du Forez est donc cette impeccabilité mécanique qui ne fait que s'affirmer de plus en plus résolument.

L'épreuve a remporté tout au long du parcours un succès incontestable et aujourd'hui, au contrôle de demi étape, au Puy, organisé de mains de maître par la Pédale Vélavienne, section de l'UM du Forez, la grande foule était venue. Sur tout le parcours d'ailleurs le retentissement est le même.

L'heure tardive d'arrivée des concurrents au parc fermé de Saint-etienne a contraint les organnisateurs à remettre la publication du classement.

 

Classement de l'étape

 

 Catégorie 125 à 175 cmc - 8 Sourdot (Monet-Goyon) ; 9 Hommaire (Monet-Goyon) ; 10 Petitpierre (Monet-Goyon) ; 20 Rigollet (Rigollet spéciale) ; 25 Bussière jeune (Royal Moto) ; 26 Bercieux (Royal Moto).

 

 Catégorie 175 à 250 cmc - 11 Thoral (Fontlup) ; 14 Cornélis (Rochester) ; 15 Weech (Rochester).

 

 Catégorie 250 à 350 cmc - 1 Péan (Peugeot) ; 2 Pfaender (Peugeot) ; 3 Rouchoux (Peugeot) ; 4 Blanchard (Moto Rhony'x) ; 6 Pichon (Moto Rhony'x) ;16 Mattrat (Styls'on) ; 17 Douet (Automoto) ; 18 Mercier (Automoto) ; 19 Moreau (Automoto) ; 23 Doulcet (Indépendant) ; 29 X (CP Roléo) ; 35 X (CP Roléo).

Le numéro 7, Bouvier (Moto Rhony'x) abandonne peu après le départ.

Le 16, Mattrat (Styl'son) ayant fait une chute fut pénalisé de 3 points à Saint-Etienne

 

 Catégorie 350 à 500 cmc - 12 Volland (Dollar) ; 21 Naas (Gnome-Rhône) ; 22 Bernard (Gnome-Rhône) ; 28 Bertrand (Automoto) : 29 Renaud (CP Roléo) ; 30 Fourier (CP Roléo).

 

 

L'Auto du 10-06-1928

 

Les 3 Jours du Forez 

 

LE PALMARES

 

En catégorie 175cmc, il faut souligner la très belle course de l'équipe Monet-goyon (pneus Hutchinson) qui ayant quatre hommes au départ en ont quatre à l'arrivée enlevant quatre médailles d'or dans un style brillant, les hommes étant constamment en tête. La marque enlève différents challenges qui prouvent mieux que tous commentaires la valeur de la démonstration.

 

De son côté Royal Moto enlève la Coupe des Constructeurs dans sa catégorie et, sans l'accident de Bussières aîné alors qu'il marchait très régulièrement, la victoire eut été légitimement plus complète encore.

 

La catégorie 250 cmc, la moins chargée, voit une excellente course de Thorel, sur Fontlup, qui a été des plus réguliers. La marque enlève d'ailleurs la Coupe des Constructeurs dans sa catégorie.

Egalement Cornelis et sa Rochester ont accompli un parcours sans histoire, l'homme arrivant régulièrement en avance sur son horaire dans les différents contrôles. C'est lui qui remporte la Coupe de la ville de Saint-Etienne

Enfin Doulcet (indépendant) prouve que l'épreuve était accessible à tous et la régularité de sa course est à souligner.

 

En catégorie 350 cmc, la plus chargée comme à l'accoutumée, nous relevons d'abord l'équipe Peugeot dont les représentants ont marché à un eallure qui était de loin supérieure à la moyenne imposée, démontrant, par conséquent, que la tâche, quoique rude n'était pas loin de l'impossible.

Puis l'équipe des motos Rhony'x (pneus Hutchinson), dont le parours est à noter. C'était, en effet la première épreuve de tourisme disputée par la marque avec des hommes qui n'ont pas encore l'habitude des expéditions. Deux médailles d'or et le Challenge Lucien Buisson sont d'excellents débuts.

Les deux conducteurs de CP Ribes sortirent avec brio de la tâche entreprise, ce sont deux bons routiers, bien servis par des machines robustes qui ne pouvaient moins faire que de figurer en premières places et enlever la Coupes des Constructeurs.

Enfin Douet, sur Automoto, accomplit un parcours très régulier, enlevant la Coupe de l'AC du Forez, accomplissant une performance impeccable.

 

En catégorie 500 cmc, c'est Gnome-Rhône (pneus Hutchinson), qui enlève la Coupe des Constructeurs avec deux machines pilotées, avec leur aisance habituelle par Naas et Bernard, qui n'en sont plus à compter leurs victoires. Il eût été étonnant de ne pas les voir au premier rang des médailles d'or. De son côté, Bertrand, sur Automoto confirme l'excellente impression de son coéquipier en catégorie inférieure. Il accomplit tout le parcours avec une facilité incontestable.

Il faut souligner également la performance de Volland, sur Dollar, qui n'a jamaiss été en difficulté et qui aurait lui aussi sa médaille d'or s'il n'avait oublié son heure de rentrée au parc fermé à la fin de la 2e étape ; son point de pénalisation n'enlève rien à la valeur de sa démonstration.

 

Le classement

 

 Motos 175 cmc - 1 ex-aequo : Sourdot (Monet-Goyon) ; Hommaire (Monet-Goyon) ; Petitpierre (Monet-Goyon) ; Rigollet (Rigollet spéciale), tous sur pneus Hutchinson, Bussière jeune (Royal Moto). sans pénalisation, médailles d'or 

 

 Motos 250 cmc - 1 ex-aequo Thoral (Fontlup) ; Doulcet (indépendant) ; Cornélis (Rochester), tous sans pénalisation, médailles d'or.

 

 Motos 350 cmc - 1 ex-aequo Péan (Peugeot) ; Pfaender (Peugeot) ; Rouchoux (Peugeot) ; Blanchard (Moto Rhony'x) et Pichon (Moto Rhony'x) ces deux derniers sur pneus Hutchinson ; Douet (Automoto) ; Renaud (CP Roléo) ; Fournier (CP Roléo), tous sans pénalisation, médailles d'or ; 9 Mattrat (Styl'son), 3 pts ; 10 Moreau (Automoto), 10 pts..

 

 Motos 500 cmc - 1 ex-aequo Naas (Gnome-Rhône) ; Bernard (Gnome-Rhône) ; Bertrand (Automoto), tous sur pneus Hutchinson :Bertrand (Automoto), tous sans pénalisation, médailles d'or ; Volland (Dollar), 1 point.

 

Les Coupes et Challenges

 

 Coupes des Constructeurs - Catégorie 175 cmc, Royal Moto - Catégorie 250 cmc, Fontlup - Catégorie 350  cmc, CP Roléo - Catégorie 500 cmc, Gnome-Rhône

 

Challenge de la Presse stéphanoise : Peugeot

Challenge Lucien Buisson : Moto Rhony'x

Challenge de l'UM du Forez : Monet-Goyon

Challenge de l'AC du Forez : Automoto

 

Coupe de la ville de Saint-Etienne : Rochester

Coupe des indépendants : Doulcet

 

 

A Suivre

 

- Haut de la page -