Dictons auvergnats !

Mai clair et venteux,

Fait l'an plantureux.

Saveurs d'antan

En panne d'idées, voici des recettes de 1905.  Ici

Les Pétaros des Volcans sont sur Facebook

Pour découvrir plus d'infos proposées par les Pétaros via Facebook,

Création de la page : mai 2019

 

 

Mise à jour de la page : 24-05-2019

Année 1926 suite

 

 

2 - Epreuves  d'endurance

2 - 8   Le Bol D'Or

 

 

1922   Le départ d'une longue histoire

 

Créé en 1922, par l'Association des Anciens Motocyclistes Militaires qui innova en proposant une course de 24 heures disputée sur route, par des motocyclistes qui ne pouvaient pas se relayer, le Bol d'Or motocycliste est universellement connu.

 

Le Bol d'Or des cyclecars était organisé le lendemain, sur le même circuit.

 

Plusieurs circuits routiers ont été utilisés, Livry, Saint-Germain, Fontainebleau, puis les autodromes l'ont accueilli successivement : Montllhéry, Le Mans et le Castellet, dans le sud de la France

 

Cette épreuve a traversé les temps et s'est adaptée aux exigences modernes.

Les concurrents et les passionnés de motos s'y retrouvent encore aujourd'hui, la 83e édition est prévue en septembre 2019, sur le circuit Paul Ricard.

 

Bol d'Or 1922 à Livry-Gargan

 

 

Bol d'Or 2018 au circuit Paul Ricard

 

 

Le Journal du 27-05-1922

 

Le Bol d'Or motocycliste

 

C'est la seconde épreuve comptant pour le championnat de France de vitesse. L'association des anciens motocyclistes militaires, qui l'organise, fait preuve d'une belle audace en essayant pour la première fois la formule d'une course de 24 heures, disputée sur route, par des motocyclistes qui ne peuvent se relayer.

 

Formule intéressante et qui méritait de voir le jour. On lui objectera qu'elle met davantage à l'épreuve les hommes que les machines. Evidemment, ces dernières n'auront pas la tentation de succomber au sommeil. Mais la tâche ne sera peut-être pas des plus faciles pour les moteurs obligés de tourner sans arrêt, pour peu que la lutte entre concurrents les force à pousser un peu.

L'épreuve se disputera sur le circuit de Livry, Vaujours, Coubron, Clichy-sous-Bois, (5 kilomètres 126 au tour). Elle aura lieu en deux fois : les motocyclettes courront depuis ce matin 6 heures jusqu'à demain 6 heures ; les cyclecars et sidecars demain, de 8 heures du matin à lundi 8 heures.

 

Les tribunes sont situées près de Livry-Gargan. Indépendamment des tramways Opéra-Gargan et du chemin de fer (gare de l'Est), des autocars spéciaux partant de l'Opéra se rendront directement aux tribunes.

Souhaitons beau temps aux deux intéressantes épreuves de l'Automobile-Club de l'Ouest et de l'Association des Anciens Motocyclistes Militaires.

Maurice Philippe

 

Le Journal du 29-05-1922

 

Le Bol d'Or des motocyclettes

 

Voici les résultats de l'épreuve de vingt-quatre heures qu'ont disputée, sur le circuit de Livry-Gargan, les motocyclettes.

 

 

 

 

A 6 h 30 du matin, au moment où la course était arrêtée, le classement était :

  * Bicyclettes à moteur : 1 Violet, avec 150 tours (750 kil.) ; 2 Baudelaire, 112 tours (560 kil.)

  * Motos de 250 cmc : 1 Clech, avec 218 tours (1.090 kil.) ; 2 Borgotti, avec 205 tours (1.010 kil.) ;      3 Coudert, avec 169 tours (845 kil.) ; 3 Toussaint, avec 154 tours (770 kil.)

  * Motos de 350 cmc : 1 Pierre, avec 214 tours (1.070 kil.) ; 2 Laurent, avec 179 tours (895 kil.) ; 3      Cavaniet, avec 136 tours (680 kil.) 

  * Motos de 500 cmc : 1 Zind, avec 243 tours (1.215 kil.) ; 2 Naas, avec 224 tours (1.120 kil.) ; 3        Berrenger, avec 194 tours (970 kil.) ; 4 Lambert, avec 188 tours (940 kil.).

La course des motocyclettes terminée, les officiels du Bol d'Or motocycliste procédaient aux opérations de contrôle des sidecars et des cyclecars qui, à 8 heures du matin, prennaient le départ pour disputer eux aussi l'épreuve de vingt-quatre heures.

 

Trente-deux concurrents ont pris le départ.

On remarquait à la direction d'un cyclecar une sportwoman, Mme Gonraud-Morris. 

 

 

1923  Le Journal du 19-05-1923

 

Le Bol d'Or motocycliste commence aujourd'hui

 

L'idée était audacieuse d'organiser une course de 24 heures pour motocyclettes, sidecars et cyclecars. Lorsqu'elle fut émise l'an dernier par le club qui est devenu l'Association Motocyclecariste de France, bon nombre de personnes s'effrayèrent, qui n'étaient pourtant pas pusillanimes.

Or, l'épreuve eut lieu, et, bien que disputée sur le circuit acrobatique de Clichy-sous-Bois, elle n'occasionna aucun accident grave. Au double point de vue technique et spectacle, le Bol d'Or Motocycliste, fut un grand succès.

Aussi l'AMCF, son président, Mauve en tête, décida-t-elle que les 24 heures motocyclistes seraient une épreuve annuelle.

On chercha un autre circuit et, après les démarches nombreuses que l'on devine, un excellent parcours roulant et, comportant de très belles routes fut adopté.

Ce circuit est situé dans la forêt de St Germain ; il mesure 5 kilomètres 800 au tour et emprunte la route bordant Les Loges, la route de Pontoise à Maison-Laffitte jusqu'à la Croix de Noailles, enfin la route de Conflans-Sainte-Honorine à Saint Germain.

 

Le Bol d'Or comprendra deux épreuves séparées : l'une réservée aux bicyclettes à moteurs, motocyclettes et sidecars, commencera cet après-midi à 15 heures, pour se terminer, naturellement, demain à 15 heures ; l'autre, qui réunira les cyclecars, se courra du dimanche, à 17 heures, au lundi à 17 heures.

 

Plus de 60 concurrents sont engagés dans la première journée ; 23 disputeront l'épreuve des cyclecars.

 

Exceptés pour les bicyclettes à moteur qui courront sous une formule de régularité à vitesse moyenne assez élevée (entre 30 et 38 kilomètres à l'heure suivant les catégories), tous les autres véhicules disputent une course de vitesse, le gagnant étant celui qui aura couvert la plus grande distance.

Il est à noter que l'échange des conducteurs n'étant pas autorisé, l'épreuve est particulièrement sévère. A ce propos, peut-être, eût-il été bon de permettre aux hommes de se relayer, laissant ainsi à la course sa caractéristique d'épreuve de machine, au lieu de donner une si grande importance au coefficient conducteurs. La sécurité y gagnerait également.

 

Les tribunes, postes de ravitaillement, le buffet, le garage seront installés dans la partie du circuit la plus proche de Saint-Germain (2 kil. 300), aux environs des Loges.

Un service d'autobus fonctionnera entre la gare de Saint Germai et le circuit.

La nuit le parcours sera éclairépar des groupes électrogènes, banderolles lumineuses, appareils spéciaux, etc.

 

Rappelons que l'an dernier, les plus grandes distances furent couvertes : en motocyclettes par Zind (Motosacoche 500 cmc) : 1.245 kilomètres (52 kil. à l'heure) ; en sidecars, par Gex (Motosacoche 1.000 cmc) : 1.153 kil. (48 à l'heure) ; en cyclecars, par Morel (Amilcar 1.100 cmc) : 1.450 kil (60 à l'heure). Il est hors de doute que ces distances seront dépassées cette année.

Maurice Philippe

 

Le Journal du 20-05-1923

 

Motocyclisme

 

Aujourd'hui seconde journée du Bol d'Or motocycliste - Les départs pour la première série de l'épreuve qui comprend bicyclettes à moteur, motocyclettes et sidecars, ont été donné hier à 15 heures.

Aucun forfait, toutes les machines poinçonnées se sont présentées. Il y eut donc quarante-cinq concurrents : 24 bicyclettes à moteur, 15 motocyclettes, 6 sidecars. Ces véhicules vont par conséquent tourner jusqu'à aujourd'hui 15 heures sur ce circuit de Saint-Germain qui mesure moins de 6 kilomètres. La première série ayant terminée à 15 heures, le départ des vingt-quatre cyclecars sera donné deux heures après, soit à 17 heures. Dans cetteclasse de véhicules on prévoit une lutte acharnée entre les équipes Amilcar et Salmson.

 

Le Journal du 21-05-1923

 

Pour la seconde fois, Zind gagne le Bol d'Or des motocyclettes

 

L'épreuve des cyclecars se termine aujourd'hui.

 

Le Bol d'Or des motocyclettes a pris fin hier à 15 heures. En ce moment se dispute le Bol d'Or des cyclecars, qui se terminera cet après-midi à 17 heures.

 

Pour la seconde fois, la plus grande distance parcourue en 24 heures par les motocyclettes a été couverte par Zind, sur Motosacoche 500 cmc (type champion de France), totalisant plus de 1.404 kil., ce qui donne une moyenne supérieure à 58 kilomètres à l'heure.

Le coureur lyonnais, qui est l'actuel champion de France de vitesse, a mené sa course comme un homme sûr de la victoire. Il a réalisé là une magnifique performance.

Se doute-t-on, en effet, de la somme d'énergie qu'il faut pour tourner sans arrêt, pendant 24 heures sur un circuit routier de 5 kil. 800, où l'on doit dépasser des concurrents moins rapides ?

 

Zind est un grand champion, très calme, très maître de lui, modeste et sympathique au surplus.

Sa victoire méritée fut très applaudie.

 

Au point de vue technique, la tâche imposée dans une telle épreuve à une machine est particulièrement probante. Indépendamment du moteur qui doit tourner sans repos à un régime élevé, et de qui on exige des qualités de nervosité, avec des reprises rapides qui sont si précieuses, toute la machine est soumise à un rude travail.

Le fait d'avoir réalisé pendant 24 heures une moyenne de 58 kilomètres à l'heure est la meilleure référence qui soit pour la motocyclette moderne.

 

Voici le splus grandes distances couvertes dans chaque catégorie :

 

  * Motocyclettes 250 cmc : 1.200 kil 362 par Clech

  * Motos 350 cmc : même distance par Pierre

  * Motos 500 cmc : 1.404 kil. 307 par Zind

  * Sidecars 350 cmc : 971 kil. 568 par Roggero

  * Sidecars 500 cmc : 862 kil. 336 par Minot

  * Sidecars 1.000 cmc : 1.206 kil. 189 par Becker

 

Les bicyclettes à moteur couraient sous un règlement de régularité. Les vainqueurs dans chaque catégorie sont :

  * 175 cmc : Daucher sur Micromoteur

  * 100 cmc : Rossignol

  * 125 cmc : ex aequo Chéret (PS), Barthelemy, Lezin et Raoul

 

Les départs pour le Bol d'Or cyclecariste ont été donnés à 17 heures à 21 concurrents.

Dès le début, l'allure est des plus rapides ; les Salmson prennent la tête, tournant à 85 à l'heure, et suivis de près par les Amilcar.

Dans la catégorie 750 cmc, Sénéchal marche superbement.

Chappaz est victime d'un accident, pour éviter une collision dans un virage, il freine et se 

renverse, il en est quitte pour des contusions sans gravité ; mais son mécanicien a la clavicule cassée.

 

A 20 heures (3e heure) Mestivier (Amilcar) a parcouru près de 200 kil., soit plus de 83 kilomètres à l'heure de moyenne ; il est suivi à un tour par Benoist (Salmson) précédant lui-même d'un tour son camarade Desvaux. Viennent ensuite Casse (Salmson) et Morel (Amilcar) à deux tours.

C'est la magnifique lutte escomptée entre Salmson et Amilcar.

 

En catégorie 750 cmc, Sénéchal a couvert 216 kil., ayant roulé à plus de 72 de moyenne. Il précéde Lenfant de quatre tours Hébert et Battagliolia de cinq.

 

A la 6e heure (23 heures), Desvaux et Benoist ont rejoint Mestivier. Les trois hommes sont ensemble avec 470 kilomètres (moyenne 78 kil. à l'heure). Casse est à sept tours.

 

En 750 cmc, Sénéchal a parcouru 424 kilomètres (moyenne 70 kil. à l'heure). Il précéde Hébert de neuf tours, Battagliolia de dix.

 

Morel est victime d'un accident. En voulant éviter d'entrer en collision avec Dayot, qui avait perdu une roue, le vainqueur du précédent Bol d'Or cyclecariste se retourna. Le conducteur et son mécanicien s'en tirent avec de très légères blessures, mais la voiture fut sérieusement avariée.

 

Le Bol d'Or cyclecariste qui se termine aujourd'hui à 17 heures promet une fin de course émotionnante.

Maurice Philippe

Le Journal du 22-05-1923

 

Desvaux et Benoist gagnent le Bol d'Or des cyclecars

 

Nous avons dit, hier, la belle lutte que se livraient dans le Bol d'Or cyclecariste les équipes Salmson et Amilcar et raconté l'accident qui amena l'abandon de Morel, gagnant de l'an dernier. La nuit fut remplie par le duel Benoist (Salmson) et Mestivier (Amilcar). Mais au petit jour ce dernier dut abandonner. Dès lors, les trois hommes de Salmson ont course gagnée : lorsque les vingt-quatre heures prirent fin, ils avaient les trois premières places, Desvaux et Benoist étant classés ex aequo, bien que le premier précédât le second, le règlement disposant qu'on compterait seulement le nombre de tours complets bouclés dans les vingt-quatre heures.

 

La distance couverte est de 1. 777 kil. 235, ce qui donne une vitesse moyenne de 74 kilomètres à l'heure. Résultat magnifique qui fait honneur aux hommes et aux véhicules. L'an dernier Morel avait couvert 1.540 kil. 658, soit une moyenne de 60 kilomètres à l'heure. Le progrès est sensible.

 

Dans la catégorie 750 cmc, Sénéchal a fait une fort belle course, tournant avec une inflexible régularité. Il a couvert 1.672 kil. 349, réalisant une moyenne horaire supérieure à 69 kilomètres. S'il y avait eu un classement général, Sénéchal aurait pris la quatrième place, ce qui donne toute sa valeur à la performance.

 

A signaler que la seule conductrice de l'épreuve, Mme Violette Moriss, a brillamment terminé, réalisant une moyenne supérieure à 56 kilomètres à l'heure.

 

Voici les résultats :

 

  * Catégorie 750 cmc : 1 Sénéchal (Sénéchal), 1.672 kil. 349, moyenne 69 kil. 260 ; 2 Battagliola        (Benjamin), 1.440 kil. ; 3 Mme V. Morris (Benjamin), 1.358 kil. ; 4 Hibert (Benjamin), 1.113 kil.

  * Catégorie 1.100 cmc : 1 Desvaux et Benoist (Salmson), 1.777 kil. 235, moyenne 74 kil. ;3              Casse (Salmson), 1.725 kil. ; 4 Fratissier (Amilcar), 1.486 kil. ; 5 Leblanc (Rally), 1.317 kil. ; 6            Brault (Rally), 1.102 kil. ; 7 Dayot (Defrance), 1.084 kil. ; 8 Vassini (Defrance), 985 kil.

 

L'épreuve fut parfaitement organisée. Et le grand succès qu'elle remporte est la juste récompense des efforts de de l'Association Motocyclecariste de France et de son actif président, M. Mauve.

Maurice Philippe

 

Avec des modèles strictement de série (groupe moteur sans culbuteurs, etc.) tels qu'ils sont livrés à la clientèle, les cyclecars Defrance (15 rue Laffitte, Paris), ont fait la plus belle démonstration de régularité et de résistance qu'on puisse demander.

Les acheteurs du cyclecar Defrance peuvent avoir confiance.

 

***

Naturellement, les moteurs des Salmson étaient lubrifiés avec l'huile Yacco. Pas un moteur à haut rendement dont la marche ne soit améliorée par les Yaccolines, les huiles qui donnent des chevaux et sont des élixirs de longue vie des moteurs.

 

***

Tous les cyclecars et les moteurs Harley-Davidson avaient eu la précaution d'adopter le graissage des articulations Técalémit, à cause de sa rapidité et de sa sûreté. Aussi n'y eut-il, notamment, pas une seule rupture d'axe pendant les vingt-quatre heures.

 

 

1924  Le Journal du 07-06-1924

 

Le Bol d'Or motocycliste commence aujourd'hui

 

Sur le circuit des Loges, à 2 kilomètres de Saint-Germain, le Bol d'Or motocycliste commencera cet après-midi à 15 heures, pour se terminer, naturellement, demain à 15 heures, puisqu'il s'agit d'une course de 24 heures.

 

Le règlement est identique à celui des épreuves 1922 et 1923, c'est-à-dire que dans chaque catégorie le concurrent classé premier sera celui qui aura couvert la plus grande distance dans les 24 heures, et que le changement de pilote n'est pas autorisé.

Epreuve très sportive, par conséquent, et qui exige non seulement des machines, mais encore des pilotes un rude effort. Certes, si l'on voulait surtout faire une course de machines, il eût été préférable d'autoriser le changement de conducteur et d'avoir, par exemple, des équipes de deux hommes. Nous avons déjà fait cette remarque l'an dernier. Mais telle qu'elle est, l'épreuve constitue une très intéressante compétition et un spectacle attrayant.

 

A cette première course de 24 heures participeront vélomoteurs, motocyclettes et sidecars. Une seconde épreuve de même durée commencera demain à 17 heurs et réunira cyclecars et voiturettes.

 

Une cinquantaine de concurrrents seront en ligne aujourd'hui, parmi lesquels Zind, sur Motosacoche, qui totalisa les deux années précédentes la plus grande distance des motocyclettes, et Gex sur sidecar de même marque, qui couvrit en 1922, la plus longue distance des sidecars.

L'an dernier,la catégorie sidecars du Bol d'Or était gagnée par le regretté Becker.

 

Le record motocycliste 1.404 kil. 307 réalisé par Zind sera t-il battu ?

Fort probablement, sauf très mauvais temps, ce que nous souhaitons d'autant moins que les organisateurs, en l'occurence l'Association Motocyclecariste de France, n'ont rien négligé pour le succès de l'épreuve et l'intérêt du spectateur.

Maurice Philippe

 

 Le Journal du 08-06-1924

 

A trois heures le classement, à cinq heures départ des cyclecars et des voiturettes

 

Le départ du Bol d'Or motocycliste, course de vingt-quatre heures sans changement de pilote, disputée sur le circuit des Loges, près de Saint-Germain, a été donné hier, à 15 heures, à 50 concurrents ainsi répartis : un en 75 cmc, 6 en 100 cmc, 15 en 175 cmc (forfait deux Rovin et deux Stella), 6 en 250 cmc (forfait ; une Supplexa, une Vélocette, une Motosacoche, deux Soyer), 7 en 350 cmc (forfait ; une DJG, deux Gérald, une Rovin), 4 en 500 cmc (forfait ; une Triumph), 3 sidecars 350 cmc, trois 600 cmc, cinq 1.000 cmc (forfait ; un Henderson).

 

Au quart de la course, soit à la fin de la sixème heure, les positions étaient les suivantes :

En vélomoteurs 75 cmc, Decombard (Rovin) a couvert 26 tours (150 kil. 500 environ).

En vélomoteur 100 cmc, Chéret (Rovin) est en t^te avec 54 tours (295 kil. 500 environ) devant l'équipe de la Cyclette (Héros, Pelletier, Pittance) qui ont fait 41 tours (237 kil. 500 environ).

En motos 175 cmc, les leaders sont Clech (Alcyon) et Parizet (Hariette) avec 62 tours (365 kil.), suivent Lemasson (Thomann) et Janin (Monet-Goyon), 61 tours (353 kil. 500).

En motos 250 cmc, Slaton (DFR) est en tête avec54 tours (313 kil.), devant Cavaniet (Ayglon), 50 tours (290 kil.).

En motos 350 cmc, Bertlett (AJS) a couvert 74 tours (429 kil.), Hufkaeno (Gillet), 69 tours (400 kil.) et Reynariz (Gillet), 65 tours (377 kil.)

En motos 500 cmc, Francisquet (Sunbeam) est premier avec 76 tours (440 kil. 500) devant Zind (Motosacoche), 69 tours (400 kil.) et Lambert (Gillet), 65 tours (377 kil.).

 

On remarquera le peu de différence entre la distance couverte en 350 cmc et celle accomplie en 500 cmc ; autre constatation : on a été plus vite en catégorie 175 cmc qu'en 250 cmc.

En sidecars 350 cmc, Gheude (Gillet) a fait 53 tours (307 kil.). 

En sidecars 600 cmc, Minot (Triumph) et Guignet (Gillet) sont ensemble avec 53 tours (307 kil.).

En sidecars 1.00 cmc, Gex (Motosacoche) a couvert 63 tours (365 kil.) et Labourdette (René Gillet) 59 tours (342 kil.)

 

L'épreuve remporte un très vif succès ; elle est d'ailleurs remarquablement organisée et cette ronde de nuit peut se dérouler avec une entière régularité.

Le Bol d'Or motocycliste prend fin cet après-midi, à 15 heures.

A 17 heures, départ du Bol d'Or des cyclecars et des voiturettes, 25 concurrents disputeront cette seconde course de vingt-quatre heures. Sénéchal courra en cyclecars 750 cmc, le Violet, retour de sa victoire lyonnaise, sera opposé à deux Morgan.         M. Ph.

 

Le Journal du 09-06-1924

 

Le Bol d'Or des cyclecars et des voiturettes

 

A peine terminé le Bol d'Or des motocyclettes, le circuit de Saint-Germain prend un nouvel aspect. On déménage les ravitaillements, qui doivent être maintenant occupés par les marques de voiturettes et de cyclecars, et les petits véhicules à deux places font leur apparition. Ils sont généralement très soignés dans leur aspect extérieur et produisent une excellente impression.

Le commissaire général, M. Mauve, les fait ranger paar rang de trois et à 17 h 30, le départ est donné par les chronomètreurs MM. Carpe et Bazin, qui viennent d'officier pendant 24 heures.

Dix-sept concurrents s'élancent, deux cyclecars 250 cmc, un 500 cmc, trois 750 cmc, et 11 voiturettes. Parmi les forfaits, ceux de Morgan en cyclecars et d'Amilcar en voiturettes.

L'arrivée du Bol d'Or cyclecars et voiturettes se fera donc  cet après-midi à 17 h 30.

 

Au début, Ivanowsky (EHP) prend la tête. Dès le premier tour le cyclecar 250 cmc d'Aux s'arrête. Après le troisième tour, une des bielles de Violet, qui avait été fondue par les moyens de fortune afin que le véhicule pût être prêt à temps, se brise, défonçant le carter. Néanmoins, Violet obture tant bien que mal et continue sur un cylindre. A la fin de la cinquième heure, Violet a parcouru 168 kilomètres.

 

En cyclecars 750 cmc, Sénéchal est premier avec 365 kil., Sandford second (307 kil.), Marc troisième (220 kil.).

 

En voiturette, Ivanowsky a couvert 376 kil. 500, Leblanc (Rally) 347 kil. 600, Bredemesse (BAR) 341 kil. 800, Chanterelle (Gardahaut) 295 kiol. 500, Lafont (Gardahaut) 301 kil., de Bremond (DFP) 272 kil. 300, Robert (Kérah) 265 kil. 500, Zévavo (Zévavo) 243 kil. 300.

 

A onze heures du soir, par suite d'un arrêt d'Ivanowsky, Sénéchal passe en tête du classement général.

 

Le Journal du 10-06-1924

 

Le Bol d'Or des cyclecars et des voiturettes

 

Victoire de Sénéchal

 

Contrairement à ce qu'on pouvait penser, les 24 heures pour cyclecars et voiturettes ont donné lieu à plus de surprises que l'épreuve des motocyclettes. Tel concurrent qui à la cinquième heure, n'avait encore couvert que les 5 kilomètres du premier tour de piste, repartait quand même ; tels autres durent s'arrêter plusieurs heures ; un  autre enfin, qui fut assez longtemps en tête du classement géénral, donna sur la fin de sérieuses inquiétudes et on se demanda s'il pourrait terminer.

Pendant ce temps, usant tout le monde par une belle régularité, Sénéchal, sur cyclecar 750 cmc seulement, arrivait à totaliser le plus grand nombre de kilomètres de tous les véhicules, faisant une moyenne horaire de 71 kilomètres, ce qui est splendide.

Mais la distance couverte, l'an dernier par les cyclecars de 1.100 cmc, n'est pas atteinte cette année.

Certes, on ne conduit pas pendant 24 heures sans dépenser une bonne somme de courage, et tous les concurrents ont droit à de justes félicitations.

Pourtant dans cet ordre d'idée, le record doit appartenir à Violet. Nous avons dit hier que, par suite d'un trop hâtif établissement du véhicule qui devait courir, une bielle se rompit et défonça le carter du moteur. Violet fit d'abord quelques tours avec un cylindre ; puis, fabriqua une pièce de tôle emboutie par les moyens de fortune pour obturer la déchirure du carter, enfin, il riva cette pièce.

Naturellement, tout ceci fut effectué par Violet et son mécanicien, puisque le règlement n'autorise aucune aide extérieure. Ce n'est pas tout : au cours d e la dernière heure, le Violet fut renversé par un autre concurrent et le volant de direction du cyclecar fut brisé. Violet remit le véhicule sur roues et termina à toute allure en conduisant avec le morceau de volant qui restait. N'est-ce pas d'une belle énergie sportive ?

 

 

Les résultats furent :

 

  * Cyclecars 350 cmc : 1 Doué (Colombe),           764 kil. 700, moyenne 31 kil. 900 ;

     2 d'Aux (d'Aux), 481 kil.

 

  * Cyclecars 500 cmc : 1 Violet (Violet), 863           kil. 200, moyenne horaire 36 kil.

 

  * Cyclecars 750 cmc : 1 Sénéchal                        (Sénéchal), 1.703 kil. 200, moyenne horaire        71 kil., record battu : ancien 1.672 kil. 400 ;        2 Sandford (Sandford), 1.427 kil. ; 3 Marc (X), 1.182 kil.

 

  * Voiturettes 1.100 cmc : 1 Ivanowsky (EHP), 1.616 kil. 200, moyenne horaire 67 kil. 400 (l'an           dernier 1.777 kil. 300) ; 2 Serano (AS), 1.413 kiol. ; 3 Bredemesse (BAR), 1.379 kil. ; 4 Robert         (Kévah), 1.338 kil. ; 5 Roux (Gardhaut), 1.147 kil. ; 6 de Brémond (DFP), 1.101 kil. ; 7 Lafond           (Gardahaut), 1.089 kil. ; 8 Chanterelle (Gardahaut), 950 kil. ; 9 Zévaco (Zévaco), 817 kil.

 

L'organisation fut vraiment de grande classe, et l'Association Motocyclecariste de France a produit un splendide effort. Son président, M; Mauve fut partout pendant les 50 heures des deux Bols d'Or, et M. de Backer, en même temps que le chef des pointeurs, sut être un aimable délégué à la presse.

Maurice Philippe

 

Sénéchal, grand vainqueur

 

Renouvelant sa magnifique victoire de l'an dernier, dans la catégorie cyclecars 750 cmc, et complétant le plus étonnant palmarès sportif, le recorman du monde de vitesse, champion de France de vitesse et de tourisme, Robert Sénéchal vient de gagner le Bol d'Or cyclecars et voiturettes, faisant le meilleur temps de toutes les catégories et battant son record de l'an dernier. Depuis deux ans en vitesse, en côte, en endurance, en tourisme, Sénéchal remporte les plus belles victoires, montrant toutes les qualités : rapidité, aptitude à monter les côtes, robustesse, économie, qui caractérisent les cyclecars et les voiturettes Sénéchal (moteur Ruby). On sait enfin que les Sénéchal sont construits par une filiale de Chenard et Walcker, ce qui est une garantie de plus.

 

Hartford premier partout

 

Faut-il ajouter que les vainqueurs de toutes les catégories étaient équipés de l'amortisseur de chocs Hartford ? Quel cyclecar, quelle voiturette, quelle voiture ou quelle motocyclette seraient complets sans Hartford, du moment qu'il s'agit de prendre la route ?

 

... Mais le record reste à Salmson

 

Le cyclecar-voiturette Salmson, après avoir pour ainsi dire tout gagné l'an dernier, a renoncé en 1924 à démontrer des qualités qui ont été suffisamment prouvées. Le Bol d'Or est la preuve qu'on ne bat pas Salmson, même lorsque la marque est absente. Car les 1.777 kil. 235 couverts l'an dernier, en 24 heures, par les Salmson de Benoist et de Desvaux n'ont pas été atteints cette année.

 

1925  Le Journal du 30-05-1925

 

Le Bol d'Or commence aujourd'hui

 

Aujourd'hui, à 15 heures, sera donné le départ du 4ème Bol d'Or motocycliste, organisé par l'Association Motocyclecariste de France. Cette course de 24 heures se disputera comme l'an dernier sur le circuit de Saint-Germain (Les Loges), qui comporte 5 kil. 800 d'excellentes routes. Comme l'an dernier également, il y aura deux Bol d'Or : le premier, réservé aux motocyclettes et sidecars, aura lieu d'aujourd'hui 15 heures à demain 15 heures ; le second, aiuquel participeront cyclecars et voiturettes, ira de dimanche 17 heures à lundi 17 heures.

Une centaine de concurrents sont inscrits dans les deux épreuves. Les principales marques y participeront. L'épreuve d'aujourd'hui réunira les marques Monet-Goyon, Griffon, Alcyon, Rovin, La Française, SIC, La Cyclette, BSA.. etc.

La facilité des communications pour se rendre à Saint-Germain, le fait que les concurrents n'ont pas le droit de se relayer et doivent piloter pendant 24 heures, l'aspect original du circuit la nuit, avec ses diverses installations, ont toujours fait du Bol d'Or un spectacle original et remportant auprès du public le plus grand succès. Cette année les concurrents sont plus nombreux que les années précédentes, ils sont mieux préparés, et l'organisation matérielle a encore progressé sur l'an dernier, où c'était cependant fort bien. C'est dire sous quels heureux auspices se présente le 4e Bol d'Or. 

 

 Le Journal du 31-05-1925

 

Le Bol d'Or motocycliste

 

A la sixième heure, le classement est :

 

  * Vélomoteurs

    - 75 cmc : 1 Pays, 23 tours ; 2 Vendoux et Gobé, à

      1 tour

    - 100 cmc : 1 Barthélemy, 47 tours

    - 125 cmc : 1 Vary et Liaudois, 55 tours ;

       3 Beaudelaire, à 4 tours ; 4 Jacquot, à 1 tour

 

  * Motocyclettes

    - 175 cmc : 1 Dupont, 68 tours ; 2 Jolly, à 1 tours ; 3 Lambert, à 1 tours ; 4 Hommaire et                      Roudadoux, à 1 tour

    - 250 cmc : 1 Brondoit, 68 tours ; 2 Coutant, à 3 tours ; 3 d'Arsonval, à 17 tours

    - 350 cmc : 1 Pierre, 64 tours ; 2 Léger, à 21 tours

    - 500 cmc : 1 Francisquet, 82 tours ; 2 Damitio, à 12 tours ; 3 Legrand, à 19 tours

 

  * Sidecars

    - 350 cmc : 1 Cox, 65 tours

    - 1.000 cmc : 1 Thurotte, 65 tours ; 2 Detruche, à 1 tour.

 

Le Matin du 31-05-1925

 

Le Bol d'Or motocycliste en forêt de Saint-Germain

 

La nuit n'arrête pas l'ardeur des concurrents sur le circuit éclairé.

Un accident se produit vers 22 heures. Un spectateur traverse la route du circuit juste au moment où passait le coureur Detruche, pilotant un sidecar. Les occupants du véhicule - pilote et passager - se relèvent indemmes, mais le spectateur, la jambe fracturée, est relevé dans un état grave et transporté immédiatement à l'hôpital de Saint-Germain.

 

Voici le classement à la septième heure (22 h 15) :

  * Vélomoteurs

   - 75 cmc : 1 Pays, 225 kil. 927

   - 100 cmc : 1 Barthélemy, 318 kil. 615

   - 125 cmc : 1 Vary et Liaudois, 364 kil. 959

  * Motos

   - 175 cmc : 1 Jolly, 446 kil. 061

   - 250 cmc : 1 Constant, 440 kil. 268

   - 350 cmc : 1 Pierre, 390 kil. 727

   - 500 cmc : 1 Francisquet, 527 kil. 163

  * Sidecars

   - 350 cmc : 1 Cox, 428 kil. 682

   - 1.000 cmc : 1 Thurotte, 440 kil. 268

 

Classement général : 1 Francisquet (moto 500 cmc) ; 2 Damitio (moto 500 cmc) ; 3 Joly (moto 175 cmc).

 

Le Matin du 01-06-1925

 

Le Bol d'Or motocycliste en forêt de Saint-Germain

 

Francisquet est premier avec une moyenne horaire de 67 kil. 343

 

Nous avons donné hier, le classement de l'épreuve de vélomoteurs, motos et sidecars à 22 heures.

A 3 h 15 du matin (12 heures de course), le classement est le suivant :

 

  * Vélomoteurs

   - 75 cmc : 1 Pays, 393 kil. 924

   - 100 cmc : 1 Barthélemy, 533 kil. 956

   - 125 cmc : 1 Vary, 619 kil. 851

  * Motos

   - 175 cmc : 1 Jolly, 729 kil. 918   

   - 250 cmc : 1 Lempereur, 718 kil. 335

   - 350 cmc : 1 Pierre, 660 kil. 402

   - 500 cmc : 1 Francisquet, 770 kil. 469 (moyenne horaire 64 kil. 205)

  * Sidecars

   - 350 cmc : 1 Cox, 677 kil. 780

   - 1.000 cmc : 1 Thurotte, 660 kil. 402.

Pendant la nuit, Francisquet avait été victime d'un accident de machine. Après réparation, il repart à toute allure et regagna sur Damitio le tour d'avance qu'il avait perdu.

 

Enfin la course se termine par le classement suivant :

 

  * Vélomoteurs

   - 75 cmc : 1 Pays (Alcyon), 805 kil. 227, moyenne 33 kil.       551

   - 100 cmc : 1 Barthélemy (Griffon), 1.129 kil. 630, record       (ancien record 1.100 kil. 670), moyenne        47 kil. 067

   - 125 cmc : 1 ex-aequo, Beaudelaire (Griffon) et Jacquet (La Française Diamant), 1.158 kil.,               moyenne 48 kil. 277

  * Motocyclettes

   - 175 cmc : 1 Dupont (DFR), 1.454 kil. 043, moyenne 60 kil. 585, record, (ancien record, 1.3355          kil. 562)   

   - 250 cmc : 1 Lempereur (Brondoit), 1.361 kil. 355, moyenne 56 kil. 723, record, (ancien record           1.152 kil. 807)

   - 350 cmc : 1 Pierre (DFR), 1.291 kil. 639, moyenne 53 kil. 826

   - 500 cmc : 1 Francisquet (Sunbeam), 1.616 kil. 247 moyenne horaire 67 kil. 343, record (ancien       record 1.585 kil. 145)

  * Sidecars

   - 350 cmc : 1 Cox (BSA), 1.268 kil. 667 moyenne 53 kil.

   - 1.000 cmc : 1 Thurotte (Harley), 1.228 kil. 116, moyenne 52 kil. 730

 

Classement général :

 

1 Francisquet (moto 500 cmc), 1.616 kil. 247 ; 2 Damitio (moto 500 cmc), 1.569 kil. 903 ; 3 Dupont (moto 175 cmc), 1.454 kil. 043 ; 4 Lambert (Moto 175 cmc), 1.448 kil. 250 ; 5 Lemasson (moto 175 cmc), 1.448 kil. 157.

 

La deuxième journée

 

A 17 heures, les concurrents à cyclecars 350 - 500 et 750 cmc, et à voiturettes 1.100 cmc de course et de sport prirent le départ, au nombre de vingt-neuf. Au premier passage, la voiturette  de course de Morel menait devant la voiturette de sport de Doré.

 

A la deuxième heure, le classement était le suivant :

  * Cyclecars

   - 350 cmc : 1 Villard, 98 kil. 481

   - 500 cmc : 1 Violet et Stanton, 139 kil. 032 

   - 750 cmc : 1 Sénéchal, 162 kil. 254

  * Voiturettes

   - 1.100 cmc : 1 Chanut, 167 kil. 997 ; 2 Morel, 162 kil. 204

   - 1.100 cmc sport : 1 Doré, 162 kil. 204 ; 2 Marc, 144 kil. 625

 

Le Matin du 02-06-1925

 

Le Bol d'Or et bol d'air

 

Doré sur voiturette-sport bat le record de l'épreuve

 

Nous avons dit hier que 29 concurrents avaient pris le départ de la course de 24 heures réservée aux cyclecars et voiturettes sur le circuit de Saint-Germain.

 

Quatre coureurs abandonnèrent, de sorte que 25 concurrents tenaient encore à la fin de la course, dont le classement par catégories s'établit ainsi :

 

  * Cyclecars

   - 350 cmc : 1 Doué (Colombe), 926 kil. 680, moyenne horaire 38 kil. 620 ; 2 Villard -(Villard), 770        kil. 469

   - 500 cmc : 1 Violet (Sima-Violet), 1.552 kil. 142, moyenne horaire 64 kil. 650 record (ancien                record 53 kil. 157) ; 2 Stanton (Sima-Violet), 1.523 kil. 559

   - 750 cmc : 1 Sénéchal (Sénéchal), 1.703 kil.142, moyenne horaire 70 kil. 964 ; 2 Tallet                       (Sandford) 1.535 kil. 145 ; 3 Sandford (Sandford), 1.274 kil. 450

 

  * Voiturettes 1.100 cmc course : 1 Morel (Amilcar), 1.737 kil. 900 moyenne horaire 72 kil. 410,           record (ancien record 1.616 kil. 247) ; 2 Chanut (Amilcar), 1.691 kil. 536 ; 3 Ivanowsky                       (BNC), 1.450 kil. 836

  * Voiturettes 1.100 cmc sport : 1 Doré (Sénéchal), 1.807 kil. 416 moyenne horaire 75 kil. 308,           battant le record de distanfce du Bol d'Or (ancien record 1.777 kil. 235) ; 2 Klein (Klein),                   1.520 kil. 352 ; 3 Chrétien (CAR), 1.511 kil. 973 ; 4 Walter (Walter), 1.430 kil. 871

 

Classement général : 1 Doré ; 2 Morel ; 3 Sénéchal ; 4 Chanut ; 5 Violet

 

 

1926  Le Journal du 22-05-1926

 

Le Bol d'Or commence aujourd'hui

 

La course annuelle de 24 heures organisée par l'Association Motocyclecariste de France commencera cet après-midi à 15 heures, sur le circuit des Loges, près de Saint-Germain. Ce premier "Bol" est réservé aux motocyclettes et aux sidecars. Demain, à 17 heures sera donné le départ du Bol d'Or des cyclecars et voitures 1.100 cmc.

 

Dans le Bol d'Or motocycliste sont engagées les marques Micromoteur, Favor, PS, La Française, Harlette, Propulcycle, Le Grimpeur, Royal Moto, Claude Delage, Alcyon, Phomann, DFR, Jean Thomann, Monet-Goyon, Prester, Guenon, Rovin, Soyer, Harley, CP, AJS, Norton, Gnome-Rhone, Triumph, Sunbeam. Lot particulièrement important, comme on le voit.

 

Quelques attractions encadreront ce programme : des feux d'artifice seront tirés samedi et dimanche soir.

Samedi, dimanche et lundi, départs de la course de ballons carte-postale, 2.000 petits ballons seront lâchés, durant ce laps de temps, Jazz-band toute la journée et toute la nuit.

Les trompes de chasse de Saint-Hubert de Saint-Germain se feront entendre dans la nuit du samedi et du dimanche et le glorieux vainqueur de l'ACF, Robert Benoist, sur sa Delage 300 CV 12 cylindres, ouvrira et fermera la route.

Des services d'autocars feront la navette de jour et de nuit entre Saint-Germain et le circuit.

 

Le Journal du 23-05-1926

 

Le Bol d'Or motocycliste

 

Par suite de mauvais temps les départs du Bol d'Or motocycliste ont été retardés d'une demi-heure. Les concurrents sont donc partis à 15 h 30, au nombre de 32 : 30 motocyclettes et 2 sidecars.

A la 8è heure (23 h 30), c'est Damitio (Sunbeam 500 cmc) qui a couvert la plus grande distance (99 tours).

En 125 cmc Barthélemy (Favor) a couvert 52 tours, dans les autres catégories, les premiers sont : en 175 cmc, Lemasson (Thomann) 91 tours ;

en 250 cmc, Herbé (DFR), 88 tours ;

en 350 cmc, Renaud (CP), 87 tours ;

en sidecars 600 cmc, Pinney (Triumph), 51 tours ;

en sidecars 1.000 cmc, Tassé (Harley), 62 tours.

 

Le Journal du 24-05-1926

 

Les motocyclistes ont terminé leur Bol d'Or

 

Le Bol d'Or organisé sur le circuit des Loges, près de Saint-Germain, est une épreuve éminemment populaire. Aussi un très nombreux public assista aux péripéties de la course motocyclist, et la foule augmente encore pour les 24 heures des cyclecars et petites voitures qui se disputent actuellement.

Rien ne peut situer mieux l'intérêt du spectacle que le fait, maintes fois constaté, de spectateurs venus pour passer une heure ou deux et qui demeure parfois fort avant dans la nuit. Il est juste de dire que les moyens de distraction ne manquent point et que le pittoresque du cadre leur donne un attrait particulier.

Nous vous avons donné hier les positions des hommes de tête à 23 h 30. La nuit occasionna quelques colisions et quelques chutes sans danger pour les pilotes, mais endommageant parfois les machines et motivant, sinon l'abandon du concurrent du moins un retard sérieux. Parmi les victimes, citons Sourdot (Monet-Goyon), Jolly (Alcyon), Liaudois (Favor), Guy (Rovin), Andreino (Norton).

Des traits de courage sont à signaler : Gaussorgues (Monet-Goyon) par exemple perdit le bouchon de son réservoir d'essence et roula plusieurs heures malgrè de sérieuses brûlures aux cuisses avant d'abandonner vaincu par la douleur.

La plus grande distance en 24 heures fut couverte par Damitio (Sunbeam) à la moyenne horaire de 67 kil. 833, ce qui constitue le record motocycliste. Il soutint une belle lutte avec Bernard sur Gnome et Rhône qu'il battit seulement de 30 kilomètres.

Il est à noter que la grande majorité des vainqueurs et des concurrents ayant terminé l'épreuve avaient des pneus Dunlop à tringles montés sur jantes à base creuse, solution dont chaque course, chaque concours de tourisme montrent la supériorité. 

 

Voici les résultats du Bol d'Or motocycliste :

 

  * Motos 100 cmc - Barthélemy (Favor), 903 kil. 708

  * Motos 125 cmc - Vary (La Française, pneus Dunlop),             1.193 kil. 359, recordd battu (ancien record 1.138 kil. 600)       ; 2 Jacquot (La Française), 802 kil. 122 ; 3 Biemans (Ps),         845 kil. 778

  * Motos 175 cmc - 1 Meunier (Alcyon pneus Dunlop), 1.407       kil. 690 ; 2 Dupont (Harlette), 1.384 kil. 527 ; 3 Sourdot           (Monet-Goyon), 1.335 kil. 562 ; 4 Faure (Royal Moto),             1.187 kil. 565  ; 5  Begniez (Propulcycle), 1.181 kil. 772 ;

     6 Tavernier (Propulcycle), 1.112 kil. 256 ; 7 Parizet (Harlette), 1.094 kil. 877 ; 8 Cornelis (Claude       Delage), 1.071 kil. 

  * Motos 250 cmc - 1 Batifort (Jean Thomann), 1.274 kil. 460 ; 2 Herbé (DFR), 1.262 kil. 874 ; 3           Liaudois (Favor), 938 kil. 466

  * Motos 350 cmc - 1 Renaud (CP), 1.459 kil. 836, record battu (ancien record 1.291 kil. 830 ; 2           Pierre (DFR), 1.363 kil. 425 ; 3 Gaussorgues (Monet-Goyon), 1.199 kil. 151 ; 4 Vulliamy

     (Harley), 1.025 kil. 361 ; 5 Guidiel (Harley), 1.002 kil. 180

  * Motos 500 cmc - 1 Damitio (Sunbeam, pneus Dunlop), 1.627 kil. 833, record battu (ancien               record Francisquet en 1925; 1.616 kil. 247) ; 2 Bernard (Gnome-Rhône), 1.598 kil. 868 ; 3                 Andreino (Norton), 1.532 kil. 324 ; 4 Guy (Rovin), 1.483 kil. 807

  * Sidecars 600 cmc - 1 Pinney (Triumph, pneus Dunlop), 1.036 kil. 947

  * Sidecars 1.000 cmc - 1 Tasse (Harley-Davidson), 1.152 kil. 807

 

 

Le  Bol d'Or des cyclecars et petites voitures

 

Le Bol d'Or motocycliste pris fin à 15 h 30. A 17 h 15, les concurrents de l'épreuve des cyclecars et voitures 1.100 cmc, prirent à leur tour le départ au nombre de 34 après que le circuit eût été ouvert par Robert Benoist au volant de la 300 CV, 12 cylindres Delage.

Immédiatement Sénéchal p)rit la tête, pilotant à toute allure.

Malheureusement, après 45 minutes de course se produisit un accident au cours duquel quatre personnes furent blessées.

Au virage de la Croix de Noailles, malgrè un excellent service d'ordre, un spectateur tenta de traverser la route. A ce moment arrivait une voiture pilotée par son constructeur Serrano, qui s'apprétait à dépasser un autre concurrent. Dans le brusque coup de frein qu'il fallut donner, la voiture escalada un talus et se retourna. M. Serrano s'en tira avec quelques égratignures, mais son mécanicien fut assez fortement contusionné au visage. Trois spectateurs furent de plus blessés ; l'un eut la jambe cassée, l'autre une blessure profonde également à la jambe, le troisième une fracture du crâne. L'état de ce dernier laisse peu d'espoir.

Il est à noter que la seule concurrente de l'épreuve, Mme Violette Morris, s'arrêta et ramena dans sa voiture le mécanicien blessé.

 

Dans la première heure, les concurrents ont parcouru les distances suivantes :

 

  * Cyclecars 350 cmc : Villard (Villard) 34 kil. 758

  * Cyclecars 750 cmc : Krebs (d'Yrsan), 75 kil. 100

  * Cyclecars 1.100 cmc : Tallet (Sandford), 86 kil. 105 ; Sandford (Sandford), 75 kil. 300

  * Voitures de tourisme 250 cmc : Herpson 46 kil. 344 ; Dupuis et Frescati, 52 kil. 137 tous trois        sur Micron

  * Voitures de tourisme 750 cmc : Ivanowsky (Ratier), 63 kil.510

  * Voitures de tourisme 1.100 cmc : Roltach (BNC),  et Colas (DFP) 73 kil. 309 ; Moraine (DFP)        et Coty (Graf), 69 kil. 516 ; Mme Violette Morris (Marguerite) et Antony (Antony), 57 kil.020 ;              Lafont (GAR), 34 kil. 758 ; Chrétien (GAR), 28 kil. 965

  * Voitures de sport 350 cmc : Forgeois (CM), 34 kil. 738 

  * Voitures de sport 500 cmc : Treunet (Sima-Violet) 57 kil. 930

  * Voitures de sport 1.100 cmc : Doré (Sénéchal), 86 kil. 303 ; Sémirot (BNC), 75 kil.  309 ;                Savary (Marguerite) et Parizet (GAR), 63 kil. 723

  * Voitures de course 350 cmc : Simon (Micron), 52 kil. 137

  * Voitures de sport 500 cmc : Stanton (Sima-Violet), 46 kiol. 344

  * Voitures de course 750 cmc : Violet (Sima-Violet) et Benoist (Sima-Violet) 81 kil. 102

  * Voitures de course 1.100 cmc : Sénéchal (Sénéchal) et Billiet (BNC), 86 kil. 805 ; Vallette              (Salmson) 81 kil. 102 ; Lavocat (Sénéchal) et Vanoof (GAR), 75 kil. 309 ; Marguerite                          (Marguerite), 60 kil. 516 ; R. Labric (Salmson), 63 kil. 723   

Maurice Philippe

Le Journal du 25-05-1926

 

Nouvel accident dans la course automobile du Bol d'Or

 

Un nouvel accident est survenu, hier matin, sur le circuit de Saint-Germain, au cours du Bol d'Or des cyclecars et petites voitures.

Une cinquantaine de mètres avant le virage des tribunes, et au moment où l'on commençait à freiner, le conducteur Tallet, pour une cause inexpliquée, se jeta à gauche dans une cabane en briques de cantonnier. Tallé fut blessé à la jambe, au bras et à la mâchoire : mais ses blessures semblent superficielles. Son mécanicien , Marlot, fut plus durement touché et eut le maxillaire fracturé. Les deux blessés furent transportés à l'hopital de Saint-Germain.

 

Il est à noter que Tallet avait dû, à la suite d'une légère collision dans la nuit, démonter son essieu avant et le remonter avec un éclairage restreint. Il est vraisemblable que le réglage de ses freins fut défectueux et que le frein avant gauche en se bloquant, occasionna l'accident. La fatigue du conducteur intervient alors peut être pour une part en diminuant la rapidité des réflexes, à moins que la direction n'ait souffert dans le premier choc et n'ait brusquement cédé sous le coup de frein. Quoi qu'il en soit, la réparation effectuée de nuit est probablement la cause initiale de l'accident.

 

Nous nous sommes rendus à l'hôpital de Saint-Germain pour prendre des nouvelles, non seulement, de Tallet et de son mécanicien mais encore des victimes de l'accident que nous avons relaté hier.

On nous apprit que l'une des victimes, dont nous avions signalé l'état désespéré, avait malheureusement succombé à une fracture du crâne. Sa femme,âgée de 33 ans, qui a une fracture à la jambe, près du pied, est dans un état satisfaisant, ainsi d'ailleurs que toutes les personnes accidentées ; le mécanicien de Serrano, Jacques Garaud, qui est actuellement soldat, a de nombreuses plaies à la figure nécessitant environ un mois de traitement.

 

 

A suivre

- Haut de la page -